Clicks571

Lascia ch'io pianga (Laisse-moi pleurer) - Georg Friedrich Haendel

shazam
1
Par Philippe Jaroussky, en 2016. Lascia ch'io pianga mia cruda sorte, from Rinaldo, opera, HWV 7, 1711. Lascia ch’io pianga, intitulé à l'origine Lascia la spina, cogli la rosa, est une aria pour …More
Par Philippe Jaroussky, en 2016. Lascia ch'io pianga mia cruda sorte, from Rinaldo, opera, HWV 7, 1711.

Lascia ch’io pianga, intitulé à l'origine Lascia la spina, cogli la rosa, est une aria pour soprano écrite en Italien par le compositeur Georg Friedrich Haendel. Cet aria est présent dans le film Farinelli (1994) de Gérard Corbiau.

Le livret a été écrit par Giacomo Rossi :

Lascia ch'io pianga
mia cruda sorte,
e che sospiri
la libertà.

Il duolo infranga
queste ritorte
de' miei martiri
sol per pietà.

-

Laisse-moi pleurer sur
mon cruel sort,
et soupirer
à la liberté

Que la douleur brise
ces chaînes,
de mes martyres
juste par pitié.

-

Let me weep over
my cruel fate,
and that I may sigh
for freedom

Let my sadness shatter
these chains
of my suffering,
if only out of pity.
-

Le texte et les paroles de la version originale de l’œuvre (1707) sont les suivants :

Lascia la spina, cogli la rosa ;
tu vai cercando il tuo dolor.
Canuta brina per mano ascosa,
giungerà quando nol crede il cuor.

Laisse l'épine, cueille la rose ;
tu pars en quête de ta souffrance.
Une blanche froidure apportée par une main cachée,
viendra lorsque ton cœur ne l'attend pas
-
Source vidéo :
www.youtube.com/watch
shazam
Utilisation de l'œuvre de Georg Friedrich Haendel au cinéma :

Le Hallelujah du Messie a été utilisé par Luis Buñuel dans son film Viridiana (1961)

La Sarabande de Haendel est largement utilisée comme thème principal de la musique du film de Stanley Kubrick, Barry Lyndon (1975)

Hayao Miyazaki et Joe Hisaishi l'utilisèrent également lors d'un moment crucial de Nausicaä de la vallée du …More
Utilisation de l'œuvre de Georg Friedrich Haendel au cinéma :

Le Hallelujah du Messie a été utilisé par Luis Buñuel dans son film Viridiana (1961)

La Sarabande de Haendel est largement utilisée comme thème principal de la musique du film de Stanley Kubrick, Barry Lyndon (1975)

Hayao Miyazaki et Joe Hisaishi l'utilisèrent également lors d'un moment crucial de Nausicaä de la vallée du vent (1984)

Dans Les Liaisons dangereuses (1988) par Stephen Frears, adaptée du célèbre roman épistolaire Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos. Un officier de carrière qui a traversé la Révolution française et a beaucoup écrit sur des sujets très divers.

L'air « Lascia ch'io pianga » tiré de Rinaldo (Opéra de G.F.Haendel) a été utilisé au moins trois fois dans le cinéma :
dans Farinelli de Gérard Corbiau (1994)
Everything is fine de Bo Widerberg (1997)
et Antichrist de Lars von Trier (2009).
Thierry73 likes this.