Clicks851
fr.news

Des doutes sur les accusations d'"abus" portées contre le père Finet

Des parents du père Georges Finet (+1990) et plus de cent élèves de l'école qu'il a fondée à Châteauneuf-de-Galaure, en France, défendent le co-fondateur des Foyers de Charité (Rfi.fr, 14 août).

Ils se sont adressés individuellement à l'Eglise en juillet, demandant plus de transparence dans l'enquête menée contre lui.

En mai, des allégations d'"abus" non spécifiques avaient été faites contre Finet, qui est accusé sans pouvoir se défendre lui-même ou être défendu par d'autres.

Les élèves disent qu'on leur a demandé de témoigner mais se demandent s'ils n'ont pas été "transformés à leur insu en victimes". Ils demandent le rapport complet et les 143 témoignages qui ont été recueillis mais n'ont jamais reçu de réponse. Le rapport a été gardé secret en citant "le respect de l'anonymat des témoins".

Une commission secrète, engagée par les Foyers de Charité, accuse Finet de comportement "gravement déviant".

Une synthèse officielle de l'enquête menée auprès des anciens élèves ne parle ni d'"abus sexuel" ni de "caresses" mais seulement de "toucher le corps" dans des zones comme "le cou, les seins, la poitrine, le sternum, le dos, les bras, les fesses, les cuisses et les genoux".

Cependant, le groupe demande : "Le fait de boutonner un tablier a-t-il été transformé en caresses ?

#newsWlyhkslvef