Clicks525
fr.news
5

Affaire judiciaire : un prêtre de Berlin veut avoir les mêmes droits que les supermarchés

L'église de vieux rite St. Philipp Neri du prévôt Gerald Goesche, à Berlin, intente une action en justice contre l'interdiction du culte des coronavirus en Allemagne.

Goesche a demandé au tribunal administratif de Berlin d'autoriser sa congrégation à pratiquer le culte avec un maximum de cinquante fidèles.

Il propose de maintenir une distance de 1,5 mètre entre les croyants, et de collecter et stocker leurs données. Une décision du tribunal est attendue prochainement.

Pour Goesche, l'interdiction des services religieux est "disproportionnée". Si les supermarchés sont ouverts, les messes devraient également être autorisées.

Comme prévu, les évêques allemands "désapprouvent" la plainte. Au moins neuf plaintes similaires ont déjà été rejetées en Allemagne.

Selon les médias, une douzaine de croyants ont reçu la Sainte Communion dans l'église de Goesche samedi dernier.

Image: Gerald Goesche, #newsYlpgpdqxvu

Siagrius
Il y a une chose que personne n'a remarqué : Saint Philippe de Néri, fondateur de l'Oratoire, s'est fait canoniser pour sa bonne humeur et son goût de la plaisanterie. Le pape de l'époque ayant été un de ses disciples il n'hésitait pas à aller s'asseoir sur ses genoux et à lui tirer la barbe pour s'amuser.
blanche52
Le "culte des coronavirus"?? V'la aut'chose !
Aldegonde
Bravo pour le courage de ce prêtre a Berlin ,je l'applaudirais a 20 h 😊😊😊
magofio
il a raison: c'est nul cet interdit .
Gérard de Majella
Les supermarchés nourrissent les gens et rapporte aux banques , ne venez pas dire nous nourrissons les Âmes , avec votre nouvelle Eglise vous mentiriez .