09:15
religions
326
Homosexualité insulte Dieu, pourquoi? avec sous-titrage français disponible pour malentendants et transcription: Loué soit Jésus-Christ, l'amour incarné, Sa paix soit avec vous ! Accorder aux unions …More
Homosexualité insulte Dieu, pourquoi? avec sous-titrage français disponible
pour malentendants et transcription:

Loué soit Jésus-Christ, l'amour incarné, Sa paix soit avec vous !
Accorder aux unions homosexuelles la dignité d'union conjugale, est une aberration pour
plusieurs raisons.
La première tient à l'impossibilité objective de faire fructifier le mariage par la transmission
de la vie alors que pourtant apparaît bien être tel le projet de Dieu, puisqu'il est inscrit dans la structure même de notre être.
La deuxième raison tient à l'absence des présupposés physiques et psychologiques complémentaires:
absence qui empêche évidemment une réelle union, laquelle implique une différence, l'altérité. Si Dieu a créé l'être humain homme et femme, ce n'est pas par hasard. C'est parce que la
différence sexuelle est la condition même de l'accomplissement de l'amour. Ni l'homme ni la femme
ne sont à eux seuls, l'humanité. L'homme n'accède à la plénitude de l'humanité qu'en accueillant
par l'amour, au point de pouvoir ainsi ne faire qu'un avec elle, l'autre partie de l'humanité, qui est son épouse. Et de même la femme
ne peut jouir de la totalité de l'humanité, atteindre à cette perfection humaine, qu'en
accueillant la part d'humanité qui lui manque, la masculinité que va lui donner son mari. L'amour
conjugal n'est pas la rencontre corporelle de 2 êtres, mais une relation interpersonnelle profonde qui trouve son accomplissement, son
couronnement par le don total de soi, réciproque, et la participation, la coopération, à l'œuvre
de Dieu Créateur, ultime source de toute nouvelle existence humaine. Plusieurs voudraient donner
une justification aux unions homosexuelles en faisant valoir la liberté prérogative de l'être
humain, mais la liberté ne doit pas être le voile pour recouvrir notre malice. La liberté n'est
pas le pouvoir de faire n'importe quoi. La liberté est le pouvoir de faire par un choix
personnel, et donc de façon responsable, la volonté de Dieu. Car la volonté de Dieu est
précisément que nous soyons libres car Il est Lui-même la liberté. Dieu en effet, ne dépen de
personne pour être ce qu'il est, Il ne dépend que de Lui. Il est donc la liberté même,
infinie..., absolue. Et Dieu nous a créé pour que en accomplissant Sa volonté nous devenions libres de la liberté
même de Dieu. C'est donc une folie que de s'opposer à la volonté de Dieu; comme le fait l'homosexualité
pratiquée, revendiquée, qui est une insulte à Dieu. Comme si je pouvais savoir mieux que Lui, ce qui est
bon pour moi. Aussi en me coupant de Dieu, en rejetant la volonté de Dieu, qui est de m'accepter
telle que je suis, afin de pouvoir en me donnant, me trouver dans la plénitude et la perfection
de l'humanité, et ainsi jouir du bonheur que Dieu me donne en étant uni à Sa volonté. En rejetant
Dieu, je ne puis pas espérer jouir de Ses bienfaits et de ses bénédictions: Je me perds moi-même,
je me maudis. Et c'est pourquoi dans le chapitre 19 de la Genèse, nous voyons que tel est le sort
des habitants de Sodome et Gomorrhe qui ont été détruits par le feu du Ciel. L'homosexualité est une révolte contre le Créateur et contre soi-même, que l'on refuse d'être
dans sa plénitude, dans sa perfection, dans sa communion avec Dieu, par la communion avec l'autre
qui représente pour moi le Dieu. Saint Paul, dans l'épître aux Romains au chapitre 1, verset 24 à
27, nous parle de cette révolte qui est la base du péché d'homosexualité. Aussi, Dieu a-t-Il
livré les hommes selon les convoitises de leur coeur, à une impureté où ils avilissent eux-mêmes
leur propre corps. Eux qui ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge, adoré et servi la
créature de préférence au Créateur qui est béni éternellement. Aussi Dieu les a-t-Il livré à des passions avilissantes; les hommes ne sont plus des hommes et
les femmes ne sont plus des femmes. Mais que sont-ils alors ? Car leurs femmes ont échangé les
rapports naturels pour des rapports contre nature. Pareillement, les hommes délaissant l'usage
naturel de la femme, ont brûlé de désirsles uns pour les autres, perpétrant l'infamie d'homme à homme et recevant en leur personne
l'inévitable salaire de leur égarement. Qui peut nier la relation que l'on peut établir entre
certaines maladies bien connues aujourd'hui et l'homosexualité, ne serait-ce que au niveau de la
transmission de celle-ci? Ce péché est si grave que Saint-Paul confirme le jugement de la Genèse, en disant que les homosexuels
pratiquants n'hériteront pas du Royaume des Cieux. C'est dans la première épître aux corinthiens
au chapitre six, verset
neuf à dix: "Ne savez-vous pas que les pêcheurs n'héritent point du Royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: Ni impudique, ni idolâtre, ni adultère, ni dépravé, ni homosexuel, ni
voleur, ni cupide, pas plus qu'ivrogne, insulteur ou avare n'hériteront du Royaume de Dieu. Et
cela, vous l'étiez bien quelques-uns, mais vous êtes lavés, vous avez été sanctifiés, vous avez
été justifiés par le nom du Seigneur Jésus-Christ et par l'Esprit de notre Dieu."
Oui, Dieu S'est incarné, Il a assumé notre nature humaine afin de la laver dans Son sang et de
faire de notre corps le Temple de Son Esprit.
Accueillons l'autre, accueillons Dieu dans notre vie et alors nous serons vraiment des hommes et des femmes dignes de ce nom.