Chez les barbareS !

Clément d'Alexandrie fit le récit d'une terrible coutume chez les barbares. Quand ces derniers, dit-il, capturaient leur ennemi, ils l'attachaient vivant à un cadavre humain et ainsi les abandonnaient tous deux, le mort et le vivant, à la corruption. Pourvu que l'on pût dire: Dieu merci, cette coutume barbare a disparu ! En réalité, elle persiste et agit aujourd'hui encore avec force. Quiconque lie son esprit vivant à un corps engourdi par les passions est barbare, comme est barbare celui qui attache un homme vivant à un cadavre, les abandonnant tous deux à la corruption.
Olivier L
Vous avez oublié un "s" dans le titre.