Ce qu'a dit la Sainte Vierge aux Ukrainiens

Ce qu'a dit la Sainte Vierge aux Ukrainiens

Plusieurs siècles ont vu l’Ukraine et la Russie s’affronter dans des conflits territoriaux, militaires et politiques. Les racines de leur opposition sont bien plus profondes qu’on ne veut bien l’admettre. Si les deux peuples sont slaves — ethniquement proches — les structures religieuses des deux nations s’opposent. L’Ukraine est à majorité orthodoxe (60%), comme la Russie. Mais à la différence de cette dernière, l’Ukraine puise son particularisme d’une très forte et influente minorité catholique, catholique de rite orthodoxe, les uniates. L’église uniate est fondée par le sang des martyrs qui, dès le XVIIème siècle, s’est répandu de l’assassinat de saint Josaphat Kountsevitch Йосафат Кунцевич, protecteur de l’Ukraine, mort pour avoir œuvré en faveur des catholiques ukrainiens.

Le même siècle est celui des premières apparitions de la sainte Vierge à Hrushiv (« Grouchiv »), dans l’ouest de l’Ukraine. Pour y vénérer la Mère de Dieu, on y plante un saule et y accroche une icône de la Vierge à l’enfant. Les pèlerins uniates sont nombreux à venir en pèlerinage et procession. Un trou se forme dans le tronc de l’arbre et en jaillit une eau très vite considérée comme miraculeuse. Les Ukrainiens battissent une chapelle en 1856 par dessus cette source.

Le 12 mai 1914, la sainte Vierge apparaît à 22 paysans de Grouchiv. Une lumière éclatante scintilla du sommet de la chapelle. Elle annonça que les croyants allaient souffrir pendant « 80 » ou « 90 ans » , que la Russie allait devenir impie, que les Ukrainiens allaient connaître des persécutions, que certains vivraient assez longtemps pour « voir trois guerres, mais l'Ukraine sera libre ensuite ».
La Première Guerre mondiale qui éclata la même année devait amorcer la prophétie.

La révolution bolchévique et l’Union soviétique entravèrent l’indépendance, la liberté et l’intégrité de l’Ukraine pendant 74 ans (1917-1991). Elle ne permirent pas non plus la célébration et la dévotion à la sainte Vierge de Grouchiv. Orthodoxes puis soviétiques y interdirent les pèlerinages et regroupements. On dressa des barricades autour de la chapelle et de nombreuses personnes furent incarcérées et torturées pour « activités ukrainiennes catholiques ».

Entre 1932 et 1934, c’est l’holodomor en Ukraine : l’extermination par massacres et famines de près de 5 millions d’Ukrainiens par les soviétiques. Avec la Seconde Guerre mondiale, cela marque le deuxième conflit d’ampleur qui fit souffrir le peuple et empêcha toute liberté en Ukraine.

En 1953 de nouvelles apparitions se manifestèrent sur les lieux. À une voyante, la Vierge annonça :
« Ma fille, ma fille, ma fille, tu vois quelle abondance de grâces, Je possède. Mais Je n'ai personne à qui donner mes grâces, car il y a beaucoup de filles et de fils qui se détournent de Moi et nul ne me demande rien dans cette année jubilaire. Je voulais obtenir un grand pardon pour les pêcheurs. Le désastre est sur vous comme au temps de Noé. La destruction ne viendra pas sur vous par l'eau mais par le feu. Un immense flot de feu détruira les nations pécheresses devant Dieu. Depuis le commencement du monde, il n'y a jamais eu une telle chute comme aujourd’hui. C'est le règne de Satan. Je demeurerai sur cette colline où Je vois l'univers entier et les pêcheurs, et Je distribuerai mes grâces à partir de là. Quiconque viendra se repentir de ses péchés et recevoir de cette eau avec foi, Je le guérirai dans son âme et dans son corps ».

Arrêté pour des activités militantes catholiques, Josyp Terelya a des apparitions de la Vierge dans sa prison de Vladimir, en 1970. Là, la Vierge de Grouchiv lui annonce : « Vous avez encore devant vous des années d'épreuves et d’humiliation. La Russie reste dans l'obscurité et dans l’erreur. Jusqu'à ce que le peuple se repente et accomplisse l'œuvre de mon Fils ; il n'y aura pas de paix, car la paix ne peut venir que là où il y a justice. Priez pour vos ennemis, oubliez-les, et une route de lumière s'ouvrira devant vous. »

Du 26 avril au 25 août 1987, la Vierge apparaît quotidiennement à Grouchiv. D’abord à une fillette, puis à près de cinq cent mille personnes. Beaucoup entendent sa voix, et son message :
« Je suis venue pour remercier le peuple ukrainien, car vous êtes parmi ceux de l'église du Christ, qui ont le plus souffert au cours des derniers soixante-dix ans. Je suis venue vous réconforter et vous dire que votre souffrance prendra bientôt fin. L'Ukraine deviendra un État indépendant. »

Le 26 avril 1987 est le premier anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine. À ce sujet, la Vierge aurait dit ceci à la première voyante : « N'oubliez pas ceux qui ont péri dans la catastrophe de Tchernobyl. Tchernobyl est une mise en garde et un signe pour le monde entier » avant d’ajouter « Pardonnez à vos ennemis. Grâce à vous et le sang des martyrs, la Russie se convertira. Repentez-vous et aimez-vous les uns les autres. Les temps qui viennent sont ceux qui ont été annoncé comme étant ceux de la fin des temps. Voyez la désolation qui entoure le monde : .. le péché, la paresse, le génocide. Priez pour la Russie. L'oppression et les guerres continuent d'occuper les esprits et les cœurs de beaucoup de gens. La Russie, malgré tout, continue de refuser mon Fils. La Russie rejette la vie réelle et continue de vivre dans l'obscurité .... Si la Russie ne redevient pas chrétienne, il y aura une troisième guerre mondiale et le monde entier devra faire face à la ruine ».

Beaucoup de témoins, parmi lesquels de nombreux évêques, entendirent cet ultime message de la sainte Vierge :
« Mes enfants, chacun d'entre vous est cher à mon cœur. Je ne fais aucune distinction de race ou de religion. Vous ici en Ukraine, avez connu la seule vraie Église apostolique. Vous avez choisi la porte du Ciel. Vous devez suivre cette voie, même si ça doit être douloureux (…) Le Père vous appelle. C'est pourquoi j'ai été envoyée vers vous. Vous, en Ukraine, avez été le premier peuple qui m'a été confié. Tout au long de votre longue persécution que vous n'avez pas perdu la foi, l'espérance et l'amour. J'ai toujours prié pour vous, mes chers enfants, où que vous soyez. »

Avec les actuels conflits en Ukraine, le message de Grouchiv est toujours d’actualité. Les persécutions que subissent les Ukrainiens depuis tant de siècles sont-elles encore le fait de leur fidélité en la « seule vraie Église apostolique » ? La guerre dans le Donbass et les dernières offensives russes marquent le début d’un troisième conflit majeur entre Russes et Ukrainiens depuis les apparitions de 1914.

Dans ses apparitions quotidiennes de Grouchiv, en 1987, la sainte Mère de Dieu appelait essentiellement les fidèles à prier, prier le rosaire et prier pour la conversion du monde.

Saint Josaphat, priez pour l’Ukraine
Notre-Dame de Grouvich, priez pour l’Ukraine

Pour Etoile Notre Dame
Nathan Daligault, doctorant en sociologie


Sources :
Comment la Vierge Marie leur a rendu la liberté, R. Laurentin, ŒIL, Paris, 1991
Dictionnaire des «apparitions» de la Vierge Marie, René Laurentin, Patrick Sbalchiero, Fayard, 2007
The Woman and the Dragon: Apparitions of Mary, David Michael Lindsey, Pelican publishing company 2000
Autobiographie de Josyp Terelya, Witness to apparitions and persecutions in the URSS, an autobiography, Paperback, June 1991.