Clicks8
jili22

Ils vous traiteront de la sorte, parce qu'ils ne connaîtront ni mon Père ni moi

MÉDITATION POUR LE JEUDI D'APRÈS L'ASCENSION

Ils vous traiteront de la sorte, parce qu'ils ne connaîtront ni mon Père ni moi. (S. Jean, 26)

I. Considérez qu'une des principales causes des désordres et des péchés que commettent les hommes, c'est le défaut de connaissance de Dieu ; et ce défaut se rencontre non-seulement parmi les Infidèles, mais aussi parmi les chrétiens.
Combien pourrait-on dire avec raison ce que Jésus dit aux Samaritains, qu'ils adorent ce qu'ils ne connaissent pas ! car s'ils connaissaient comme il faut la puissance infinie de Dieu, à laquelle on ne saurait résister ; son incompréhensible sagesse, à laquelle on ne peut rien cacher ; sa justice très rigoureuse, qui ne laissera aucun péché impuni, il n'y a point de doute qu'ils vivraient et se comporteraient bien autrement qu'ils ne font.
Demandez donc à Dieu la lumière pour le bien connaître de la manière dont il veut être connu de vous, et la grâce de faire un bon usage de cette connaissance.

II. Considérez que ce défaut de connaissance de Dieu qui se trouve dans les chrétiens, provient ordinairement d'un défaut d'attention aux choses de Dieu : on applique tellement son esprit et ses pensées aux choses extérieures, qu'on ne pense presque point à Dieu, ou si on y pense, ce n'est que superficiellement et sans vouloir sérieusement entrer dans les vérités que la foi nous enseigne.
Oh ! que c'était avec raison qu'un prophète disait que la désolation inondait la terre, parce qu'il n'y avait personne qui rentrât en soi-même, et qui appliquât son esprit à penser sérieusement à Dieu !
Voyez si votre âme n'est point comme une terre désolée, à cause de votre peu de récollection intérieure ; et si cela est ainsi, apportez-y le remède.

III. Considérez qu'il y a encore une autre cause d'où provient le défaut de connaissance de Dieu ; c'est la corruption des mœurs et le mauvais ordre de la vie : car le péché obscurcit l'entendement et le remplit de ténèbres ; en sorte que bien que le pécheur ne perde pas la foi, cette foi néanmoins est comme morte en lui : c'est une lampe qui est sous un boisseau, et ainsi il ne faut pas s'étonner si, demeurant dans les ténèbres, il ne reconnaît pas la lumière.
Ôtez donc de votre âme, non-seulement ces ténèbres épaisses du péché mortel, mais même ne permettez point que les moindres nuages du péché véniel y demeurent ; étudiez-vous à conserver votre cœur dans la pureté, et souvenez-vous que Jésus-Christ a dit : Bienheureux sont ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu.

PRATIQUES

La connaissance de Dieu nous rend savants et éclairés.
La connaissance de nous-mêmes nous rend humbles ; demandez l'une et l'autre, et profitez-en.

(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)

tiré du blog : le-petit-sacristain.blogspot.com