Clicks544
Montfort AJPM
2

La conciliaire est un arbre pourri jusqu'à la moelle : jugez plutôt !

Article précédent : « Les copains d'abord » mais dans le sens LGBT, ce qui donne ce qui suit

* * *

Près de 50 séminaristes du Honduras (sur 180) ont protesté, dans une lettre ouverte, contre les pratiques homosexuelles répandues au séminaire de Tegucigalpa. Ces séminaristes exigent que les séminaristes homosexuels soient immédiatement exclus du séminaire, même s'ils sont amis de l'administration du séminaire.

Il s’agit là d’une affaire « explosive » dans la mesure où elle concerne le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa et principal conseiller du pape François.

Dans une lettre adressée au directeur du séminaire et envoyée aux autres évêques du pays, les séminaristes affirment qu’ils détiennent les « preuves irréfutables » qu’existe un réseau homosexuel protégé par le recteur. L’évêque auxiliaire, Mgr Juan José Pineda, 57 ans, serait impliqué dans les machinations.

Une autre démission est dès à présent envisagée : celle du cardinal Rodriguez Maradiaga, qui nie les faits.

Source : www.proliturgia.org/actua.html
(Vendredi, 27 juillet 2018)

* * * * *

Bergoglio soutient Maradiaga, complice de Pineda

"Religion, la voz libre", le 26 juillet 2018

La nouvelle de la protestation des séminaristes honduriens (contre l'homosexualité généralisée au séminaire) est venue après des mois d'accusations d'abus homosexuels et d'inconduite financière de la part de l'évêque Pineda.

Depuis décembre dernier, le cardinal Maradiaga est accusé d'avoir permis à Mgr Pineda de continuer à servir dans son poste, et même de l'avoir mis en charge de l'archidiocèse pendant l'absence du cardinal pour recevoir un traitement médical pour le cancer de la prostate à Houston, malgré une série d'allégations contre Pineda pour des relations homosexuelles, y compris avec des séminaristes.

Mgr Pineda a également été accusé d'irrégularités financières, qui ont été révélées lors d'une enquête papale l'année dernière. Les conclusions de cette enquête auraient été présentées au pape François en mai 2017, mais n'ont pas été rendues publiques.

En mars, le Greffe a obtenu le texte de deux témoignages de séminaristes faisant l'objet d'une enquête détaillant les allégations d'inconduite sexuelle de Mgr Pineda.

Le Vatican n'a pas révélé la raison spécifique pour laquelle Mgr Pineda avait démissionné. Dans une déclaration publiée immédiatement après l'annonce de sa démission le 20 juillet, l'évêque n'a pas non plus donné d'explication et a exprimé peu de contrition. Dans sa déclaration, il a dit qu'il avait essayé « de tout son cœur de servir.... à l'archevêque, au clergé, aux séminaristes et au peuple de Dieu » de l'archidiocèse de Tegucigalpa.

« Si j'ai réussi, que Dieu soit loué », a dit l'évêque Pineda. « Si j'ai échoué, je m'excuse. »

En 2005, peu après l'élection du Pape Benoît XVI, la Congrégation pour l’Éducation Catholique a publié son « Instruction sur les critères de discernement des vocations à l'égard des personnes à tendances homosexuelles en vue de leur admission au Séminaire et aux Ordres Saints ». Ce document du Vatican affirmait que l'Église « ne peut pas admettre au séminaire ou aux ordres sacrés ceux qui pratiquent l'homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent la soi-disant culture gay ». En fait, ces personnes sont dans une situation qui les empêche d'entretenir de bonnes relations avec les hommes et les femmes.

Le Cardinal Maradiaga n'a pas répondu aux questions envoyées par le Register concernant les allégations de conduite homosexuelle généralisée au séminaire archidiocésain de Tegucigalpa lorsque cet article a été publié.

Mais une source informée a dit qu'il les considérait comme des inventions. « Il cherche les coupables mais ne se rend pas compte que plus de la moitié des séminaristes sont homosexuels », a dit la source, ajoutant que certains formateurs ont récemment refusé de participer aux ordinations sacerdotales à cause de l'homosexualité présumée des candidats.

« Mais le cardinal les a ordonné », dit la source. Jusqu'à présent, le pape François n'a pas accepté la démission du cardinal Rodriguez Maradiaga, qui a été contraint de présenter l'âge de la retraite obligatoire pour les évêques en décembre dernier, lorsqu'il a eu 75 ans. Mais à la lumière de l'action du Pape au Chili sur les abus sexuels cléricaux, et de l'implication du Vatican dans les restrictions imposées au Cardinal McCarrick suite à une accusation "crédible" d'abus sexuel d'un mineur au début des années 1970 dans l'archidiocèse de New York, les observateurs suggèrent que le Cardinal Maradiaga pourrait maintenant avoir à assumer la responsabilité des problèmes qui ont surgi dans son propre archidiocèse.

Un article de l'Associated Press du 20 juillet a spécifiquement lié la situation à Tegucigalpa à la question de savoir comment le pape François pourrait répondre aux révélations du cardinal McCarrick : « L'évêque auxiliaire Juan José Pineda Fasquelle, 57 ans, a été accusé d'inconduite sexuelle avec des séminaristes et de dépenses pour ses amants, si évident pour les fidèles du Honduras que Maradiaga est maintenant sous pression pour révéler ce qu'il sait sur les méfaits de Pineda et pourquoi il tolérait un évêque homosexuel actif dans ses rangs. »

>>> www.ncregister.com/daily-news/honduran-semina…

Source : religionlavozlibre.blogspot.com/…/bergoglio-apoya…

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU


>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
GChevalier
Bergoglio est un monstre :
Ta vie-même le démonstre !
Tu es adultère ? Tu communies !
Tu es protestant ? Tu communies !
Bergoglio approuve tout cela,
Et c'est ce qui te met en joie ?
Tu vois bien que toute ta vie
Prouve que François est impie !
Montfort AJPM
Tu parviendras au Ciel si Marie te favorise ;
Pour cela, conseille Antéchrist, récite 100 rosaires par jour sans manger ni boire ni dormir et en te tenant à quatre pattes comme un chat !!!