Clicks986
fr.news
4

Un homosexuel, prêtre déchu, revient au Vatican

Francesco Lepore, 45 ans, qui travaillait dans le département latin du Vatican, a quitté la prêtrise il y a des années pour devenir un homosexuel professionnel, écrivant pour une page web homosexuelle italienne.

NyTimes.com (18 juin) lui a permis de débiter les mythes habituels sur l'homosexualité. Ainsi, Lepore, né à Bénévent et fils d'un professeur de latin, affirme avec humour qu'à 6 ans, il avait déjà des tentations homosexuelles. Il s'inscrit au petit séminaire et devient prêtre à 24 ans.

En 2002, il arrive à Rome et rencontre - du moins dans son imagination - "un monde de prêtres homosexuels sexuellement actifs". Un confesseur lui a dit qu'il n'aurait jamais dû devenir prêtre mais que, puisqu'il l'était, il devait continuer. Lepore aurait pensé à la "damnation éternelle", mais manifestement pas assez sérieusement.

Puis, après seulement trois ans de prêtrise, Lepore aurait pris un "congé sabbatique" et se serait inscrit à l'université de Naples.

À l'été 2003, à 27 ans, il a été embauché par le Vatican. Après ce qu'il qualifie "d'intrigues", il a perdu son emploi et est devenu le secrétaire du cardinal Jean-Louis Tauran (+2018) à la bibliothèque du Vatican. Il a cessé de célébrer la messe, a poursuivi ses rencontres homosexuelles et - au lieu de réparer sa vie - a commencé à se sentir "comme un hypocrite."

Ayant visité des sites pornographiques sur l'ordinateur de son bureau, a dû quitter le Vatican, a passé quatre ans dans ce que, dans un trait de vérité, il appelle "la nature sauvage" : des lieux de drague homosexuelle et des fêtes remplies de drogues à l'abbaye de Montecassino.

Apparemment toujours très bien connecté, Lepore affirme qu'un cardinal a informé François en 2013 de sa situation. François - qui ne reçoit pas beaucoup de cardinaux à l'exception de ses copains pro-gay - a appelé Lepore, l'a félicité pour ne pas avoir prétendument mené une "double vie", a dit qu'il l'aiderait, lui a envoyé une enveloppe contenant 2 000 € et a accepté de le retirer de l'état clérical en août 2014 - bien que Lepore ait quitté la prêtrise presque une décennie plus tôt.

Afin de gonfler son importance, Lepore affirme que "80 % du personnel du Vatican est homosexuel." Il n'est pas surprenant qu'en novembre 2020, Andrea Tornielli, le directeur éditorial de VaticanNews.va, l'ait invité à discuter d'un travail pour le podcast en langue latine du Vatican.

Tornielli a confirmé la rencontre mais a refusé de faire des commentaires. Si Lepore avait suivi le chemin de la conversion et était revenu au Vatican comme un fils prodigue (Luc 15), François et Tornielli l'auraient probablement envoyé en enfer.

Image: © Mazur, CC BY-NC-SA, #newsMrhgqmnibs

Ludovic Denim
Plutôt ne change pas et "va en Enfer" @Claudius Cartapus pour être précis.
Claudius Cartapus
Ironiquement pour François, l'enfer est vide, et doute même que Judas y soit... La chanson préférée de François sur laquelle je l'imagine danser avec un grand sourire... c'est exactement la chanson de Polnareff... On ira tous au Paradis 😱
Ludovic Denim
Lui, il se destine à l'Enfer mais les autres iront au Purgatoire au moins. Son Paradis, c'est celui des franc-maçons qui n'aiment pas Dieu pour ne pas pouvoir faire le mal qu'ils aiment.
Claudius Cartapus
Le message constant de François: Dieu t'aime comme tu es, et ne change surtout pas... POINT FINAL ! 😎