fr.news
41.1K
Etienne bis
Une vieille histoire douteuse, déterrée sur commande, pour détourner l'attention des protections avérées par le prélat de Buenos Aires, vous savez le type qui aurait été agréé immigré au Vatican.
AnneLéa
En direct du site du Vatican::

Benoît XVI a corrigé sa déclaration concernant le récent rapport sur le traitement des abus dans l'archidiocèse allemand de Munich et Freising. Dans une déclaration transmise à l'agence de presse KNA par son secrétaire particulier, Mgr Georg Gänswein, le Pape émérite affirme, contrairement à ses précédentes affirmations, que lorsqu'il était archevêque de Munich (…
More
En direct du site du Vatican::

Benoît XVI a corrigé sa déclaration concernant le récent rapport sur le traitement des abus dans l'archidiocèse allemand de Munich et Freising. Dans une déclaration transmise à l'agence de presse KNA par son secrétaire particulier, Mgr Georg Gänswein, le Pape émérite affirme, contrairement à ses précédentes affirmations, que lorsqu'il était archevêque de Munich (1977-1982), il a bien assisté à une réunion de l'ordinariat qui s'est tenue le 15 janvier 1980.

Une prochaine déclaration
L'erreur, lit-on dans la note, n'a pas été commise «par mauvaise intention, mais est la conséquence d'un oubli dans la rédaction de son avis. Il expliquera comment cela a pu se produire dans une note qu'il présentera ultérieurement. Il regrette profondément cette erreur et demande à ce qu’on l’excuse».

La déclaration rendue publique ce jour poursuit toutefois en disant que «l'affirmation selon laquelle aucune décision n'a été prise lors de cette réunion concernant un poste pastoral pour le prêtre en question reste objectivement correcte, comme le montre la documentation. A ce moment-là, seule la demande de lui fournir un logement à Munich pendant la période de son traitement thérapeutique a été acceptée».

Benoît XVI exprime à nouveau sa honte et sa proximité aux victimes
Le Pape émérite, qui aura 95 ans le 16 avril prochain, et qui, durant son pontificat, a fortement lutté contre le fléau des abus comme l'a souligné à maintes reprises le Pape François, fera donc une déclaration sur ce rapport. Actuellement, il s'efforce de le lire rapidement, indique la note adressée à KNA, mais demande à ce que l’on comprenne qu'il lui faudra du temps pour l'examiner dans son intégralité «compte-tenu de son âge et de sa santé, mais aussi de l'ampleur du document» qui compte en effet plus de 1 000 pages. Ce qu'il a lu jusqu'à présent, dit-il, le remplit de «honte et de douleur pour la souffrance des victimes». Il se déclare enfin «très proche de son ancien archidiocèse d'origine, et de son engagement en faveur d’une clarification. Ses pensées vont en particulier aux victimes qui ont dû endurer des abus sexuels et l'indifférence".
Etienne bis
Avez-vous trouvé un texte comparable de la de Bergomachin ?
Etienne bis
"de la part de" 1000 excuses.