Clicks587
fr.news
2

Cardinal Brandmüller : L'Église allemande est sur le point d'abandonner la foi et le catholicisme

Le cardinal Walter Brandmüller doute que le terme "schisme" soit le terme correct pour décrire la déchéance actuelle de l'Eglise allemande.

Pour lui, ce conflit ne porte pas sur des questions canoniques, sur l'obéissance ou la désobéissance au pape et à la Curie (Kath.net, 13 mai).

L'Église allemande remet plutôt en question les principes fondamentaux de la foi qui sont basés sur la révélation divine. C'est ce qu'on appelle communément "l'hérésie", observe-t-il.

Bien que ce soit le cas depuis des décennies, Brandmüller constate soudain que "même des évêques" nient l'indissolubilité du mariage et exigent l'ordination des femmes : "Cela signifie que les fondements de la foi catholique et l'adhésion à l'Église catholique ont été abandonnés."

Cependant, Brandmüller désamorce immédiatement ses propos en ajoutant que le délit d'hérésie et ses conséquences ne seraient avérés que si le chemin emprunté devait être poursuivi.

Après tant d'années, rien n'indique que ce ne sera pas le cas,

#newsLahyjlkrjg

Ludovic Denim
La question devrait plutôt être "pourquoi ces gens ne sont pas défroqués directos" ?

C'est pas comme si on s'ennuyait et qu'on avait rien à faire, mais les petits fou-fous peuvent aller directement prendre leur carte du Parti LGBT, ça serait plus clair pour tout le monde et eux pourraient aller en vacances avec leurs copains sans qu'on en ait quelque chose à faire.
AveMaria44
Mais depuis le concile l'abandon du dogme du Christ-Roi des sociétés a déjà fait perdre la foi à ceux qui y ont souscrit. Un seul article nié, toute la foi est perdue. Le libéralisme, le modernisme, le faux œcuménisme, l’indifférentisme, l'évolutionnisme, le sillonisme, tout cela a déjà été condamné