Arnaud Dumouch
1562K
apvs
Ah... et bien j'ai maintenant un doute, car je tenait d'un ancien prêtre aujourd'hui décédé que c'était une parole de sainte Bernadette... Mais il semblerait que ce soit possiblement aussi une parole de sainte Thérèse ! Bon, là haut on ne se dispute pas, j'espère ? Non, j'en suis sûr :) Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et sainte Bernadette Soubirous, priez pour nous +
Psaume 62
J'ai modifié mon dernier commentaire car je n'avais pas lu le vôtre...
Bonne nuit pareillement
Psaume 62
Ah voilà ! :-))) Et cette parole : « Il faut beaucoup d'humiliations pour obtenir un peu d'humilité », vient-elle également d'elle ou de Ste Bernadette selon vous car d'après ma recherche certaines sources lui prêtent également cette parole ?
apvs
Elle dit bien : " Oui, il me SEMBLE que je suis humble... ". Mais pas sans une certaine assurance ( si on lit bien toute la citation ).
De plus, cela montre bien que, sans aucunement en faire une psychanalyse, Thérèse se connaissait bien elle-même, dans le Regard d'Amour que Dieu posait sur elle... ( simple remarque, rien de plus :) Bonne nuit + 🤗
apvs
@La louange de mes lèvres
Le carnet jaune, 4 août :
" Oh ! Que je voudrais être humiliée et maltraitée, pour voir si j'ai vraiment l'humilité du coeur ! ... Pourtant, quand j'étais humiliée autrefois, j'étais bienheureuse... Oui, il me semble que je suis humble... Le Bon Dieu me montre la vérité ; je sens si bien que tout vient de Lui. "
2 more comments from apvs
apvs
@La louange de mes lèvres J'ai pu retrouver la parole que je cherchais dans les derniers entretiens de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus...
apvs
@La louange de mes lèvres
Dieu ne désire jamais pour nous une chose qu’Il ne puisse accorder. Ces divisions sont donc à mon avis surtout le fruit de notre péché.
Certainement, de notre péché, je dirais de notre état de péché... Car par exemple, l'orgueil se mêle à tout, et nous n'en sommes pas bien conscient, ni entièrement responsable : NOUS N'AVONS JAMAIS EU L'HUMILITE DU CHRIST ! Nous la …More
@La louange de mes lèvres
Dieu ne désire jamais pour nous une chose qu’Il ne puisse accorder. Ces divisions sont donc à mon avis surtout le fruit de notre péché.
Certainement, de notre péché, je dirais de notre état de péché... Car par exemple, l'orgueil se mêle à tout, et nous n'en sommes pas bien conscient, ni entièrement responsable : NOUS N'AVONS JAMAIS EU L'HUMILITE DU CHRIST ! Nous la désirons, mais avant de l'avoir, il nous faudra tous beaucoup pleurer, je pense...
Je voulais surtout dire que si le Christ était parmi nous comme un Pape, de manière visible et audible, aucune question ne nous diviserait plus, car nous demanderions à la Vérité de nous éclairer directement ! Cela est évident. Mais comme en ce bas monde, personne n'est Dieu, personne ne détient PARFAITEMENT la Vérité unie à la Charité, il peut y avoir des débats et des divergences, des niveaux d'instructions faibles entraînant un égarement de la conscience etc...
PAR EXEMPLE : visionnez le reportage sur les chrétiens d'Ethiopie, et vous saisirez ce que je veux dire... Personnellement, je ne pense pas que le Christ soit venu dans le désert du Walldeba, et en soit reparti par un tunnel, suivit par quelques chrétiens éthiopiens... Mais après tout, si cela peut les valoriser, et les faire tenir dans leur belle vocation, pourquoi se battre contre leurs pieuse légende ?
Psaume 62
@apvs a écrit : « Alors, comme les hommes ne sont encore que de faibles créatures, pas encore complètement divinisés, ils peuvent être proche de cette Vérité qu'est le Christ, mais ils sont encore divisés sur certains points... Ce qui fait prier ainsi le Christ en leur faveur : " Père, que tous soient UN ". Cette prière sera exaucée à la fin du monde... Mais pas avant. »

REPONSE : Et pourtant …More
@apvs a écrit : « Alors, comme les hommes ne sont encore que de faibles créatures, pas encore complètement divinisés, ils peuvent être proche de cette Vérité qu'est le Christ, mais ils sont encore divisés sur certains points... Ce qui fait prier ainsi le Christ en leur faveur : " Père, que tous soient UN ". Cette prière sera exaucée à la fin du monde... Mais pas avant. »

REPONSE : Et pourtant André, Notre Seigneur n’a-t-il pas dit : « Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi SOIENT UN en nous, POUR QUE LE MONDE CROIE que tu m'as envoyé. » (Jean 17) ?

Dieu ne désire jamais pour nous une chose qu’Il ne puisse accorder. Ces divisions sont donc à mon avis surtout le fruit de notre péché.

Saint Paul dira également : « S’il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres, si l’on s’encourage avec amour, si l’on est en communion dans l’Esprit, si l’on a de la tendresse et de la compassion, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l’unité. » (Philippiens 2)

La suite de ses paroles explique d’ailleurs que le manque d’unité provient de notre orgueil et de notre égoïsme.

Cela ne veut pas dire bien entendu que nous frères et sœurs catholiques devions toujours partager les mêmes opinions théologiques et autres quant à des sujets n’ayant pas été tranchés définitivement par l’Enseignement de l’Eglise. Mais cela veut dire que nous voulions soumettre nos désaccords intellectuels possibles à l’exigence constante de la charité mutuelle.

Suivant cette parole attribuée sans doute à tort à St Augustin et reprise par le pape Jean XXIII : « In necessariis unitas, in dubiis libertas, in omnibus vero caritas » (dans les choses nécessaires, l’unité ; dans les choses douteuses, la liberté; mais en toute chose, la charité).
apvs
On voit mal le Bon Dieu créer le purgatoire, génial hôpital des âmes pour les purifier, afin qu'elles aussi puissent entrer dans son Royaume, et en défendre l'entrée à la plupart de ceux qui en auraient besoin ! Cela n'aurait pas de sens...
Si de nombreuses âmes finissent en enfer ( comme en témoignent, et c'est navrant, les enfants de Fatima qui l'ont vu ), alors combien sont plus nombreuses …More
On voit mal le Bon Dieu créer le purgatoire, génial hôpital des âmes pour les purifier, afin qu'elles aussi puissent entrer dans son Royaume, et en défendre l'entrée à la plupart de ceux qui en auraient besoin ! Cela n'aurait pas de sens...
Si de nombreuses âmes finissent en enfer ( comme en témoignent, et c'est navrant, les enfants de Fatima qui l'ont vu ), alors combien sont plus nombreuses celles qui vont se purifier en purgatoire ! D'ailleurs, certaines y sont jusqu'à la fin des temps, et tout au fond, car il y a plusieurs degrés de purification ( donc Dieu a les moyens de sauver et purifier même les grands pécheurs repentants...) et d'autres auront la grâce d'en être délivrées le premier samedi après leur mort, ou même avant. Padre Pio a dit après sa mort, à un de ses fils spirituels, qu'il avait fait trois jours de purification à cause des actes d'irrévérences envers le Saint Sacrement, commis dans son Eglise par les foules... Et il a obtenu de les passer au pied du tabernacle ! ( si le témoignage est digne de foi, ce que j'espère... )

" Que l'on construise sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin ou de la paille,
l'œuvre de chacun sera dévoilée : le jour du jugement la fera connaître, car elle se révélera dans le feu et l’épreuve du feu indiquera ce que vaut l'œuvre de chacun.
Si l'œuvre que quelqu’un a construite sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.
Si son œuvre brûle, il perdra sa récompense ; lui-même sera sauvé, mais comme au travers d’un feu.

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes. "( Saint Paul aux 1 Cor, 3,12 )
Psaume 62
Je le répète, il y a un autre point, parmi d'autres, sur lequel sa pensée n'est pas du tout ambiguë dans Spe salvi : il défend comme étant la plus probable la position défendant que le Purgatoire concerne la plupart des gens, à l'encontre donc de l'opinion traditionnelle courante selon laquelle l'Enfer concerne la majorité des gens.
Psaume 62
@Arnaud Dumouch La pensée de Benoit XVI est certes aussi riche que souple mais il a donc affirmé durant cet Angélus que ce mauvais riche était en Enfer. Vrai ou faux ?
Arnaud Dumouch
La louange de mes lèvres

La pensée de Benoît XVI est souple car, dans ces domaines, il cherche et ne définit pas.
D'où la grande richesse mais aussi la grande ambiguïté de ses textes.
Psaume 62
Post-scriptum : Il est même peut-être possible de défendre l'idée que l'Enfer du séjour des morts d'avant la résurrection du Christ se soit transformé en un Enfer de plus grande intensité après la résurrection du Christ (en attendant que ce dernier se transforme lui aussi après le Jugement universel dans "le feu éternel préparé pour le diable et ses anges" - cf. Matthieu 25), de même que le …More
Post-scriptum : Il est même peut-être possible de défendre l'idée que l'Enfer du séjour des morts d'avant la résurrection du Christ se soit transformé en un Enfer de plus grande intensité après la résurrection du Christ (en attendant que ce dernier se transforme lui aussi après le Jugement universel dans "le feu éternel préparé pour le diable et ses anges" - cf. Matthieu 25), de même que le paradis provisoire ou sein d'Abraham s'est transformé en Ciel éternel de la vision béatifique de Dieu, sans attendre la résurrection des corps précédant le Jugement universel.
Psaume 62
Sans répondre, pour l’instant, à vos objections (au passage, merci pour vos liens vidéos > le format court est une bonne idée pour ceux qui manquent de temps), êtes-vous au moins d’accord avec moi pour reconnaître que Benoit XVI déclara ceci lors d’un Angélus TROIS ANS APRÈS (en 2010) l’écriture de son encyclique Spe salvi : « Dans l'Évangile de ce dimanche (Lc 16, 19-31), Jésus raconte la …More
Sans répondre, pour l’instant, à vos objections (au passage, merci pour vos liens vidéos > le format court est une bonne idée pour ceux qui manquent de temps), êtes-vous au moins d’accord avec moi pour reconnaître que Benoit XVI déclara ceci lors d’un Angélus TROIS ANS APRÈS (en 2010) l’écriture de son encyclique Spe salvi : « Dans l'Évangile de ce dimanche (Lc 16, 19-31), Jésus raconte la parabole de l'homme riche et du pauvre Lazare. Le premier vit dans le luxe et dans l'égoïsme, et quand il meurt, il finit en enfer. Le pauvre, au contraire, qui se nourrit des restes de la table du riche, est emporté par les anges à sa mort, dans la demeure éternelle de Dieu et des saints ».

Il finit d’après lui en enfer et non au purgatoire ou en un quelconque « purgatoire des âmes errantes » et encore moins en un « ciel des âmes des âmes errantes».

Dans cette condition intermédiaire précédant donc la résurrection des corps et le Jugement universel, le séjour des morts de l’époque de l’Ancien Testament comprenait bien trois états distincts : 1) Enfer 2) Purgatoire (où les âmes erraient et se purifiaient) 3) Ciel provisoire (sein d’Abraham). Un état était définitif : l’Enfer. Deux états étaient provisoires : le Ciel (parce que celui-ci se transforma en la vision béatifique de Dieu après la résurrection du Christ) et le Purgatoire (parce que les purifications et guérisons qu’il implique aboutissaient jadis à l’entrée dans le Ciel provisoire et aboutissent désormais à l’entrée dans le Ciel de la vision béatifique).

Mais rassurez-vous, ce simple constat quant à la parabole du mauvais riche ne remet pas complètement en cause vos hypothèses très stimulantes et intéressantes sur l’heure de la mort (auxquelles j’adhère en partie).
apvs
@Arnaud Dumouch
Ce que je voulais vous dire en précisant ( effectivement un peu improprement ) que le mauvais riche était le personnage d'une parabole ( quoique cela soit plutôt un récit annonciateur des réalités à venir ) est ceci :
si le mauvais riche est en enfer, parce que l'on prend pour argent comptant que le gouffre est effectivement infranchissable ( sinon, pourquoi ne pas parler …More
@Arnaud Dumouch
Ce que je voulais vous dire en précisant ( effectivement un peu improprement ) que le mauvais riche était le personnage d'une parabole ( quoique cela soit plutôt un récit annonciateur des réalités à venir ) est ceci :
si le mauvais riche est en enfer, parce que l'on prend pour argent comptant que le gouffre est effectivement infranchissable ( sinon, pourquoi ne pas parler simplement d'une porte close à double tour ? Le Christ ne dit-Il pas "Je suis la Porte, qui entre par Moi sera sauvé " (Jn 10,9) ? Pourquoi un "gouffre infranchissable" ? )
cela ne voudrait absolument pas dire que tous ceux qui oublieraient sur leur chemin un vagabond malade qui tend la main pour recevoir une pièce, ou que tous ceux qui auraient fait bonne chère sans systématiquement inviter un pauvre à leur table etc... iront en enfer après leur mort ! Il est suffisamment clair que l'Evangile laisse la possibilité à chacun d'en faire un peu, beaucoup, de tout donner, à la mesure de sa propre générosité, de son propre enthousiasme à suivre Jésus !
Mais s'il est vrai que Dieu est Amour, on comprend bien qu'il n'est pas possible à quelqu'un qui n'a jamais eu la moindre charité d'entrer dans son Royaume éternel d'Amour...
Personne ne "décide de mettre cet homme en enfer" : mais dans ce récit, on peut lire la réelle possibilité décrite par le Seigneur de tomber en enfer par défaut absolu de charité.
Ce serait une illustration de Matthieu 25 :
" Ils répondront aussi: 'Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé, ou assoiffé, ou étranger, ou nu, ou malade ou en prison et ne t'avons-nous pas servi?' Et il leur répondra: 'Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait cela à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait.' Et ils iront à la peine éternelle, tandis que les justes iront à la vie éternelle.»
Là aussi, comme pour le mauvais riche, on pourrait presque attribuer un excellent fond à ces personnes, qui semblent prêtes à pratiquer la charité envers le Seigneur...même si c'est trop tard...

Il est à noter que dans l'Evangile, le Seigneur nous prévient contre le pire ( l'enfer ) , sans pour autant nous affirmer que le purgatoire ne serait pas envisageable...
Quand on veut éduquer un enfant à la prudence, on commence par lui défendre de toucher aux plaques chauffantes, bien avant de lui dire de ne pas s'approcher de l'arroseur automatique, pour ne pas se mouiller...

🤗
Arnaud Dumouch
La louange de mes lèvres il y a 6 heures

Dans Spe Salvi, 47, attention à votre lecture à lunettes transformantes. Elle se voit et on devine ce que vous pensez à partir de ce que vous avez mis en gras.

L'incapacité d'aimer devient : L'incapacité définitive d'aimer.

L'obstacle infranchissable devient : L'obstacle éternellement infranchissable. Alors qu'il n'était infranchissable que sur terre.…More
La louange de mes lèvres il y a 6 heures

Dans Spe Salvi, 47, attention à votre lecture à lunettes transformantes. Elle se voit et on devine ce que vous pensez à partir de ce que vous avez mis en gras.

L'incapacité d'aimer devient : L'incapacité définitive d'aimer.

L'obstacle infranchissable devient : L'obstacle éternellement infranchissable. Alors qu'il n'était infranchissable que sur terre. On voit bien que le riche, maintenant, a compris et est prêt à franchir cet obstacle.

Vous décidez donc de mettre le riche en enfer éternel alors que Benoît XVI ne fait pas du tout cela. Le fait que dans l'Hadès la Sentence définitive n'est pas posée, c'est une référence manifeste au "deuxième Ciel", celui qui précède le troisième Ciel où le Christ paraît et où la sentence définitive est posée.

Vous trouverez la description de ce "ciel des âme errantes" qui est une firme du purgatoire, ici :

I-21° Le « deuxième ciel », ou « shéol », ou « Hadès », ou passage qu’est la mort

www.youtube.com/playlist

Hadès 1- Qu’est-ce que la mort au plan catholique ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 2- La mort est-elle naturelle ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 3- Pourquoi Dieu a-t-il créé la mort ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 4- La mort est-elle un passage ou un instant ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 5- Que se passe-t-il dans le passage qu’est la mort ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 6- Peut-on se préparer à la venue de la mort ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 7- Est-il vrai que tout homme qui n’aime pas Dieu après la mort va en enfer ? (6 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 8- Après l’arrêt du cœur, l’homme conserve-t-il une vie sensible ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 9- Le passage de la mort (limbes) peut-il se transformer en séjour ? (6 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 10- Comment aider les âmes qui restent dans le passage de la mort ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 11- Les enfants morts trop tôt grandissent-ils dans le passage de la mort ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 12- Le salut est-il proposé aux enfants morts trop tôt ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 13- L’absence de vie terrestre est-elle une perte pour les enfants morts ? (3 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 14- Peut-on faire quelque chose pour ceux qui viennent de nous quitter ? (3 mn) https:// youtu.be/YHjjf2nBv5M

Hadès 15- En quoi aller à des obsèques peut-il aider le défunt ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 16- Laissez les morts enterrer les morts, dit Jésus. Vaut-il mieux s'occuper des vivants ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 17- La prière peut-elle aider les morts décédés depuis longtemps ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 18- Avant la venue du Christ, les morts sombraient-ils dans le sommeil ? (4 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 19- Avant la venue du Christ, les morts descendaient-ils dans l’Hadès ? (5 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 20- Comment étaient sauvés les hommes avant la venue du Christ ? (5 mn) www.youtube.com/watch

Hadès 21- Le riche de la parabole est-il dans l’enfer des damnés ou dans l’Hadès ? (Lc 16, 19) (5 mn) www.youtube.com/watch
Psaume 62
@apvs a écrit : Maria Valtorta / Présentation de son oeuvre par François-Michel Debroise

Comme quoi la lecture de Maria Valtorta conduit à des convictions différentes. M. Debroise, grand spécialiste de ses écrits, est un catholique tout ce qu'il y a de plus classique et même un "conciliaire" diraient les tradis, et qui plus est un catholique très favorable aux apparitions de Medjugorje, alors …More
@apvs a écrit : Maria Valtorta / Présentation de son oeuvre par François-Michel Debroise

Comme quoi la lecture de Maria Valtorta conduit à des convictions différentes. M. Debroise, grand spécialiste de ses écrits, est un catholique tout ce qu'il y a de plus classique et même un "conciliaire" diraient les tradis, et qui plus est un catholique très favorable aux apparitions de Medjugorje, alors que vous cher André êtes un catholique traditionaliste très sceptique vis-à-vis du concile Vatican II et de "Medjugorje". C'est juste un constat et rien d'autre.
Psaume 62
@Arnaud Dumouch J'en profite cher frère pour revenir à la charge ( oui, je suis pénible :-) ) en vous confiant comme "devoir de vacances" de lire tous les jours les passages ci-dessous de Spe salvi jusqu'à ce que vous compreniez que l'opinion la plus probable, contrairement à ce que vous dites habituellement, est que le mauvais riche de la parabole n'est pas au Purgatoire mais en Enfer …More
@Arnaud Dumouch J'en profite cher frère pour revenir à la charge ( oui, je suis pénible :-) ) en vous confiant comme "devoir de vacances" de lire tous les jours les passages ci-dessous de Spe salvi jusqu'à ce que vous compreniez que l'opinion la plus probable, contrairement à ce que vous dites habituellement, est que le mauvais riche de la parabole n'est pas au Purgatoire mais en Enfer selon Benoit XVI. Citation :

44. (...) Dans la parabole du riche bon vivant et du pauvre Lazare (cf. Lc 16, 19-31), Jésus nous a présenté en avertissement l'image d'une telle âme ravagée par l'arrogance et par l'opulence, qui a créé elle-même un fossé infranchissable entre elle et le pauvre; le fossé de l'enfermement dans les plaisirs matériels; le fossé de l'oubli de l'autre, de l'incapacité d’aimer, qui se transforme maintenant en une soif ardente et désormais irrémédiable. Nous devons relever ici que Jésus dans cette parabole ne parle pas du destin définitif après le Jugement universel, mais il reprend une conception qui se trouve, entre autre, dans le judaïsme ancien, à savoir la conception d'une condition intermédiaire entre mort et résurrection, un état dans lequel la sentence dernière manque encore.

45. Cette idée vétéro-juive de la condition intermédiaire inclut l'idée que les âmes ne se trouvent pas simplement dans une sorte de détention provisoire mais subissent déjà une punition, (1er cas), comme le montre la parabole du riche bon vivant, ou au contraire jouissent déjà de formes provisoires de béatitude (2d cas). Et enfin il y a aussi l'idée que, dans cet état [ Nota : = cette « condition intermédiaire » précédant la résurrection universelle des corps ], sont possibles des purifications et des guérisons (3e cas) qui rendent l'âme mûre pour la communion avec Dieu. L'Église primitive a repris ces conceptions, à partir desquelles ensuite, dans l'Église occidentale, s'est développée petit à petit la doctrine du purgatoire. (...) C'est une perspective terrible, mais certains personnages de notre histoire laissent entrevoir de façon effroyable des profils de ce genre. Dans de semblables individus, il n'y aurait plus rien de remédiable [ Nota : cf. supra la « soif ardente et désormais irrémédiable » du point 44 ] et la destruction du bien serait irrévocable : c'est cela qu'on indique par le mot « enfer ».

Benoit XVI évoque donc les 3 conditions spirituelles INTERMÉDIAIRES et distinctes (enfer, purgatoire, paradis provisoire ou "sein d'Abraham") existant déjà dans le séjour des morts vétérotestamentaire. Il ne parle donc pas concernant ce mauvais riche d'une punition provisoire propre au Purgatoire mais d'une punition définitive et éternelle dans l'enfer du séjour des morts, enfer voué à être transformé en Feu éternel de l’enfer APRÈS LA RESURRECTION DES CORPS ET LE JUGEMENT DERNIER. A preuve d'ailleurs ses paroles prononcées durant un Angélus de 2010 (soit 3 ans après Spe Salvi).
One more comment from Psaume 62
Psaume 62
@Arnaud Dumouch , Soit dit en passant, le pape Benoit XVI dans Spe salvi va à l'encontre de l'opinion courante de la théologie traditionnelle ( selon laquelle la majorité des âmes vont en Enfer ) en défendant la probabilité de l’existence d’une ouverture au salut, aussi minime soit-elle, chez la plupart des hommes (sic) au moment de la mort. Il défend donc l'opinion selon quoi la grande …More
@Arnaud Dumouch , Soit dit en passant, le pape Benoit XVI dans Spe salvi va à l'encontre de l'opinion courante de la théologie traditionnelle ( selon laquelle la majorité des âmes vont en Enfer ) en défendant la probabilité de l’existence d’une ouverture au salut, aussi minime soit-elle, chez la plupart des hommes (sic) au moment de la mort. Il défend donc l'opinion selon quoi la grande majorité des hommes passent par le Purgatoire pour voir le Dieu d'amour face à face. Citation :

46. Selon nos expériences, cependant, ni un cas ni l'autre [ Note personnelle : c’est-à-dire ni le cas d’une pureté totale de l'âme dans l'amour qui fait voir Dieu dans son essence divine aussitôt après la mort ou au contraire le cas d’une fermeture absolue vis-à-vis de l’Amour divin qui plonge directement l’âme dans l'enfer de la haine et du désespoir aussitôt après la mort ] ne sont la normalité dans l'existence humaine. Chez la plupart des hommes – comme nous pouvons le penser – demeure présente au plus profond de leur être une ultime ouverture intérieure pour la vérité, pour l'amour, pour Dieu. Mais, dans les choix concrets de vie, elle est recouverte depuis toujours de nouveaux compromis avec le mal – beaucoup de saleté recouvre la pureté, dont cependant la soif demeure et qui, malgré cela, émerge toujours de nouveau de toute la bassesse et demeure présente dans l'âme. Qu'advient-il de tels individus lorsqu'ils comparaissent devant le juge? Toutes les choses sales qu'ils ont accumulées dans leur vie deviendront-elles d'un coup insignifiantes ? Ou qu'arrivera-t-il d'autre? Dans la Première lettre aux Corinthiens, saint Paul nous donne une idée de l'impact différent du jugement de Dieu sur l'homme selon son état. Il le fait avec des images qui veulent en quelque sorte exprimer l'invisible, sans que nous puissions transformer ces images en concepts – simplement parce que nous ne pouvons pas jeter un regard dans le monde d’au delà de la mort et parce que nous n'en avons aucune expérience. Paul dit avant tout de l'expérience chrétienne qu'elle est construite sur un fondement commun: Jésus Christ. Ce fondement résiste. Si nous sommes demeurés fermes sur ce fondement et que nous avons construit sur lui notre vie, nous savons que ce fondement ne peut plus être enlevé, pas même dans la mort. Puis Paul continue: « On peut poursuivre la construction avec de l'or, de l'argent ou de la belle pierre, avec du bois, de l'herbe ou du chaume, mais l'ouvrage de chacun sera mis en pleine lumière au jour du jugement. Car cette révélation se fera par le feu, et c'est le feu qui permettra d'apprécier la qualité de l'ouvrage de chacun. Si l'ouvrage construit par quelqu'un résiste, celui-là recevra un salaire; s'il est détruit par le feu, il perdra son salaire. Et lui-même sera sauvé, mais comme s'il était passé à travers un feu » (3, 12-15). Dans ce texte, en tout cas, il devient évident que le sauvetage des hommes peut avoir des formes diverses; que certaines choses édifiées peuvent brûler totalement; que pour se sauver il faut traverser soi-même le « feu » afin de devenir définitivement capable de Dieu et de pouvoir prendre place à la table du banquet nuptial éternel.