Brigitte Marie Michellod
300

Révélations sur NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST selon les visions de Ste Brigitte de Suède, publié le 22.11.2021

p 298

Ceux qui croient que le CHRIST était métissé se trompent totalement , LE CHRIST ressemble à l'homme du linceul de Turin: mon commentaire

Derechef la Sainte Mère de Dieu parle , disant à sainte Brigitte : Vous pourrez voir mon Fils au ciel en ses qualités et excellences ; mais reconnaissez quel il était au monde selon le corps , car il était si beau de face qu’aucun ne le voyait qu’il n’en fût consolé , bien que son cœur fût opprimé de douleur. Et non-seulement les justes étaient consolés d’une consolation spirituelle , mais même les mauvais étaient relâchés de la tristesse du siècle , tout autant de temps qu’ils le voyaient , d’où vient que les affligés voulaient dire : Allons voir le Fils de Marie , afin que nous soyons soulagés pour le moins autant de temps que nous le verrons .

Donc , l’an 20 de son âge , il était parfait en grandeur et force d’homme ; il était grand , non pas charnu comme les hommes du temps présent , mais fourni d’os et muni de nerfs . Les cheveux de ses sourcils et sa barbe étaient bruns ; la longueur de sa barbe au travers était d’une paume de la main ; son front n’était pas rehaussé ni enfoncé , mais droit ; son nez était égal , non petit ni trop grand ; ses yeux étaient si purs que ses ennemis mêmes se plaisaient à les voir ; ses lèvres n’étaient pas épaisses, mais d’un rouge éclatant ; son menton n’était pas enflé ni trop long , mais d’une modérée beauté ; ses joues étaient modestement pleines de chair d’une couleur candide parsemée d’un rouge empourpré ; sa stature était droite , et en tout son corps , il n’y avait aucune tache , comme le témoignent ceux-la qui l’ont vu entièrement nu , lorsqu’on le fouettait à la colonne ; jamais vermine n’est arrivée à son corps , ni quelque immondice en ses cheveux .

La Mère de Dieu raconte ici sept biens qui sont en Jésus-Christ, et sept contraires, qui étaient repris des hommes

1° il est très puissant comme un feu consumant ;

2° il est très sage ; sa sagesse surpasse la connaissance des hommes, comme ils ne sauraient épuiser la mer ;

3° il est très fort comme une montage immobile ;

4° il est très vertueux comme l’herbe agréable aux mouches ;

5° très beau comme
uun soleil luisant

6° très juste comme un roi qui ne pardonne pas contre la justice ;
7° très pieux comme un seigneur qui se donne pour la vie de son serviteur.


Et d’un autre côté, il a enduré sept autres choses, car au lieu de la puissance, il a été fait comme un vermisseau ; au lieu de sa sagesse, il a été estimé fou ; pour sa force, comme un enfant lié de petits drapeaux ; pour sa beauté, comme un lépreux ; pour sa vertu, il était nu et attaché ; pour sa justice, il était estimé mensonger et est mort pour la piété.