Clicks676

L'histoire inédite des religieuses violées par les Soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale

L'histoire inédite des religieuses violées par les Soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale

Cinq religieuses sont tombées enceintes, certaines ont avorté et d'autres ont décidé d'avoir leurs bébés. Photo: référentiel

Environ 25 religieuses polonaises ont été violées en masse par les troupes de l'Union soviétique après la chute de l'Allemagne nazie. Certaines d'entre elles sont même tombées enceintes.

Après la chute du nazisme , après la Seconde Guerre mondiale , l' Union soviétique s'est déployée en Pologne et ailleurs pour les «libérer» des Allemands . Cependant, des crimes odieux ont été commis en cours de route, tels que des assassinats, des tortures et des viols massifs de la population civile.
Diverses études ont révélé qu'environ un million de femmes et de filles allemandes étaient victimes d'abus sexuels par les troupes alliées ( Russie , États-Unis et Royaume-Uni) ; et le scénario s'est répété dans d'autres espaces géographiques, .

Cependant, ce qui n'a pas été dit, ou peu médiatisé, c'est que l' Armée rouge a abusé d'au moins 25 religieuses Benoît . Elles sont même tombées enceintes , après les avoir violées 35 à 50 fois en groupe.

Cette sombre histoire a été capturée dans les pages que Madeleine Pauliac , médecin de la Croix-Rouge en 1945, écrivit lorsqu'elle fut envoyée en Pologne pour servir la population.

Selon une revue de A BC , Pauliac a soigné les patients blessés et les a aidés à évacuer la zone afin qu'ils puissent être rapatriés. Cependant, sa vie a changé après avoir reçu la visite d'une religieuse qui lui a demandé de l'accompagner à son couvent .

Auparavant, la femme avait demandé au médecin de ne dire à personne ce qu'elle allait voir et ils avaient accepté de faire la visite à minuit. En arrivant dans l'enceinte, Pauliac a été choqué: il a découvert un groupe de religieuses enceintes .


Mais ce n'est pas ce fait qui la stupéfie, mais la façon dont elles sont devenues mères. Le médecin a appris que les femmes avaient été violées en masse par des soldats soviétiques .

«Il y avait 25 religieuses , 15 ont été violées et assassinées par les Russes. Les 10 autres ont été violées, environ 42 fois et d'autres 35 ou 50 fois. Rien de tout cela n'aurait plus d'importance si ce n'était parce que 5 d'entre elles étaient enceintes », écrit dans son journal Pauliac.

Dans son récit, le médecin a expliqué que les religieuses lui avaient demandé de l'aide afin qu'elles puissent être traitées lors d'un éventuel avortement. Certains ont décidé de poursuivre leur grossesse et d'avoir leurs enfants.

Cependant, la situation des victimes allait au-delà du physique. Beaucoup d'entre eux ont eu peur, honte et surtout souffrance à cause de ce qu'ils ont vécu et vu avec la mort de leurs compagnons.


Malheureusement, un an seulement après son séjour en Pologne , Pauliac est décédé dans un accident de la route. Mais son expérience et les archives qu'il a gardées d'elle ont permis d'apprendre quelque chose qui est resté longtemps caché.

De plus, il a inspiré la réalisatrice Anne Fontaine, qui a réalisé un long métrage intitulé Les Innocents basé sur ces événements.

religieuses polonaise film en francais