Christmas Campaign: Financial Insights
Clicks2.1K
Francesco Federico
30

"Lettre au Pape" d'une catholique argentine, Lucrecia Rego de Planias (29/9/2013).

Très cher Pape François,

J’ai beaucoup de plaisir à avoir cette opportunité de te saluer.
Tu ne te rappelles sûrement pas de moi et je le comprends, car, en voyant tant de personnes chaque jour, il doit être très difficile pour toi de te rappeler les personnes avec lesquelles tu as dialogué, et vécu un instant de ta vie.
Tout au long des dernières 12 années, nous nous sommes rencontrés, toi et moi, plusieurs fois, dans des réunions, des rencontres et des congrès de l’Église, qui se sont déroulés dans des villes d’Amérique centre et du sud sur différents sujets (communication, catéchisme, éducation), ce qui m’a donné l’occasion de vivre avec toi plusieurs jours, en dormant sous le même toit, en partageant la même salle à manger et jusqu’à la même table de travail.
À cette époque tu étais l’archevêque de Buenos Aires et j’étais la directrice d’un important média catholique. Maintenant tu n’es rien de plus et rien de moins que le Pape et moi… seulement une mère de famille, chrétienne, avec un époux très bon et neuf enfants, qui donne des cours de mathématiques et qui essaie de collaborer le mieux qu’elle peut avec l’Église, du lieu où Dieu l’a mise.
De ces réunions auxquelles nous nous sommes trouvés ensemble, il y a déjà quelques années, je me rappelle que, à plus d’une occasion, tu t’es adressé à moi en me disant : « Fillette, appelle-moi Jorge Mario, nous sommes amis », à quoi j’ai répondu apeurée : « En aucune façon, M. le Cardinal ! Dieu me préserve de tutoyer l’un de ses princes sur la Terre ! »

Maintenant, au contraire, oui, j’ose te tutoyer, car tu n’es plus le Card. Bergoglio, mais le Pape, mon Pape, le doux Christ sur la terre, à qui j’ai la confiance de m’adresser comme à mon propre père.
Je me suis décidée à t’écrire parce que je souffre et j’ai besoin que tu me consoles . Je vais t’expliquer ce qui m’arrive, en essayant d’être la plus brève possible. Je sais que tu aimes consoler ceux qui souffrent et maintenant je suis l’un de ceux-là.

Quand j’ai fait pour la première fois ta connaissance, alors que tu étais le cardinal Bergoglio, et durant ces moments de vie partagée proche l’un de l’autre, cela a attiré mon attention et m’a déconcertée que tu ne faisais jamais les choses comme les autres cardinaux et évêques. Pour donner quelques exemples, tu étais le seul d’entre eux à ne pas faire la génuflexion face au Saint Sacrement ni durant la Consécration ; si tous les évêques se présentaient en soutane ou en costume qui allait jusqu’aux talons, parce que c’est ainsi que les normes de la réunion le demandaient, tu te présentais en costume de ville avec le col romain. Si tous s’asseyaient aux places réservées pour les évêques et les cardinaux, tu laissais le siège vide du cardinal Bergoglio, et tu t’asseyais même à l’arrière, en disant : « ici je suis mieux, ici je me sens plus à l’aise ». Si les autres arrivaient dans une voiture correspondant à leur dignité d’évêque, toi tu arrivais, plus tard que les autres, occupé et pressé, en racontant à haute voix tes rencontres dans le transport en commun public que tu avais choisi pour arriver à la réunion.

En voyant ces choses, - quelle honte de le raconter !, je me disais en moi-même :
– « Eh bien…quelles envies d’attirer l’attention! Parce que, si on veut être vraiment humble et simple, il serait mieux se comporter comme les autres évêques pour passer inaperçu ? »

Mes amis argentins qui eux aussi assistaient à ces réunions, remarquèrent d’une certaine manière mon désaccord et me disaient :

- « Non, non tu n’es pas la seule. Il nous déconcerte toujours, car nous savons qu’il a les critères clairs puisque dans ses discours formels, il montre des convictions et une certitude toujours fidèles au Magistère et à la Tradition de l’Église ; c’est un courageux et fidèle défense de la droite doctrine. Mais… au paraître, il aime avoir un bon accueil de tous et être bien avec tout le monde, de sorte qu’il peut un jour dire un discours à la télévision contre l’avortement et le jour suivant à la même télévision, apparaître en train de bénir les féministes pro-avortement sur la « Plaza de Mayo » ; il peut dire un discours merveilleux contre les francs-maçons et, quelques heures après, être en train de dîner et de trinquer avec eux au Rotary Club » .

Mon cher Pape François, celui qui fut le cardinal Bergoglio, que j’ai connu de près: un jour parlant avec animation avec Mgr Duarte et Mgr Aguer au sujet de la défense de la vie et de la Liturgie et, ce même jour, au dîner, conversant, toujours avec animation, avec Mgr Ysern et Mgr Rosa Chávez au sujet des communautés de base et les terribles barrières que signifient « les enseignements dogmatiques » de l’Église. Un jour, ami du Cardinal Cipriani et du Cardinal Rodríguez Maradiaga, parlant de l’éthique de l’entreprise et contre les idéologies New Age et, un instant après, ami de Casaldáliga et de Boff, en parlant de la lutte des classes et de la « richesse » que les techniques orientales peuvent apporter à l’Église .

Avec ces antécédents, tu comprendras que j’ai ouvert des yeux énormes quand j’ai entendu ton nom après le “Habemus Papam” et depuis lors (avant que tu ne le demandes) j’ai prié pour toi et pour ma chère Église. Et je n’ai cessé de le faire, pas même un seul jour, depuis lors.

Quand je t’ai vu sortir au balcon, sans mitre (ce n'est pas la coutume de porter une mitre en cette occasion) et sans mozette, rompant le protocole du salut et la lecture du texte en latin (pour la bénédiction), en cherchant avec cela à te différencier du reste des Papes de l’histoire, j’ai dit en souriant préoccupée au fond de moi:

- « Oui, il n’y a pas de doute. Il s’agit du cardinal Bergoglio ».

Dans les jours qui ont suivi ton élection, tu m’as donné plusieurs occasions pour confirmer que tu étais le même que celui que j’avais connu de près, toujours cherchant à être différent, donc tu as demandé des choses différentes, un anneau différent, une croix différente, une chaise différente et même une chambre et une maison différente du reste des Papes, qui toujours s’étaient accommodés du déjà existant, sans requérir des choses « spéciales » pour eux.

En ces jours-là j’étais en train de récupérer de la douleur immense que je ressentais de la renonciation de mon très cher et très admiré Pape Benoît XVI, avec lequel je m’étais identifiée dès le début d’une manière extrême, par la clarté de ses enseignements (c’est le meilleur professeur du monde), par sa fidélité à la Sainte Liturgie, pour son courage à défendre la droite doctrine au milieu des ennemis de l’Église et pour mille choses de plus que je ne vais pas énumérer.

Avec lui au gouvernail de la Barque de Pierre, je sentais que je marchais sur la terre ferme. Et avec sa renonciation, j’ai senti que la terre disparaissait sous mes pieds mais je l’ai compris, car réellement les vents étaient trop tempétueux et la papauté signifiait quelque chose de trop rude pour ses forces diminuées par l’âge, dans la terrible et violente guerre culturelle qu’il livrait. Je me sentais comme abandonnée au milieu de la guerre, en plein tremblement de terre, dans le plus féroce d’un ouragan et ce fut le moment où tu es arrivé pour le remplacer à la barre du gouvernail ! Nous avons un capitaine de nouveau, rendons grâce à Dieu ! J’avais complètement confiance (sans aucun doute sur le moyen) en ce que, avec l’assistance de l’Esprit Saint, avec la prière des tous les fidèles, avec le poids de la responsabilité, avec le conseil de l’équipe de travail au Vatican et avec la conscience d’être observé par le monde entier, le Pape François laisserait derrière les choses spéciales et les ambivalences du Cardinal Bergoglio et prendrait immédiatement le commandement de l’armée, pour, avec des forces renouvelées, continuer sur ses pas dans la lutte intense que son prédécesseur venait de livrer.

Mais, à ma grande surprise et confusion, mon nouveau général, au lieu de prendre les armes en arrivant, a commencé son mandat en utilisant le temps du Pape pour téléphoner à son coiffeur, à son dentiste, à son gardien et à son vendeur de journaux , attirant les regards sur sa personne et non vers les affaires relevant de la papauté .

Six mois ont passé depuis lors et je reconnais avec affection et émotion que tu as fait des trillons de bonnes choses.
J’aime beaucoup (énormément) tes discours formels (aux politiques, aux gynécologues, aux communicants, à la Journée de la Paix, etc.) et tes homélies lors des Fêtes Solennelles, parce qu’en elles, on note une minutieuse préparation et une profonde méditation de chaque parole employée. Tes paroles, dans ces discours et homélies ont été un véritable aliment pour mon esprit. J’aime beaucoup que les gens t’aiment et t’applaudissent. Tu es mon Pape, le Chef Suprême de mon l’Église, de l’Église du Christ !
Cependant, et c’est la raison de ma lettre, je dois te dire que j’ai aussi souffert (et souffre) de beaucoup de tes paroles, parce que tu as dit des choses que j’ai ressenties comme des estocades dans le bas ventre à mes intentions sincères de fidélité au Pape et au Magistère.

* * *

Je me sens triste, oui, mais le meilleur mot pour exprimer mes sentiments actuels c’est la perplexité. Je ne sais, vraiment pas ce que je dois faire, je ne sais ce que je dois dire et ce que je dois taire, je ne vers où tirer ou lâcher. J’ai besoin que tu m’orientes, cher Pape François. Vraiment je souffre, et beaucoup, de cette perplexité qui me maintient immobile.
Mon grave problème est que j’ai consacré une grande partie de ma vie dans l’étude de la Sainte Écriture, de la Tradition et du Magistère, avec comme objectif d’avoir des raisons fermes pour défendre ma foi. Et maintenant, beaucoup de ces bases fermes sont devenues contradictoires avec ce que mon cher Pape fait et dit. Je suis perplexe, vraiment, et j’ai besoin que tu me dises ce que je dois faire.
Je m’explique avec quelques exemples :

Je ne peux pas applaudir un Pape qui ne fait pas la génuflexion face au Saint Sacrement ni au moment de la Consécration comme le marque le rituel de la Messe, mais je ne peux pas non plus le critiquer car c’est le Pape!
Benoît XVI nous a demandé dans la lettre apostolique w2.vatican.va/…/hf_ben-xvi_apl_… que nous informions l’évêque du lieu des infidélités et des abus liturgiques que nous verrions. Mais… dois-je informer le Pape, ou qui au-dessus de lui, que le Pape ne respecte pas la liturgie ? Ou que le Pape ne s’y reporte pas ? Je ne sais ce que je dois faire. Je désobéis aux indications de notre Pape émérite.

Je ne peux pas me sentir heureuse de ce que tu aies éliminé l’usage de la patène et des prie-Dieu pour les communiants , et cela m’enchante encore moins que tu ne t’abaisses jamais à donner la communion aux fidèles, que tu ne te nommes pas « le Pape » mais seulement « l’évêque de Rome », que tu n’utilises plus l’anneau du pécheur, mais de cela non plus je ne peux pas me plaindre, car tu es le Pape !

Je ne peux pas me sentir fière de ce que tu aies lavé les pieds d’une femme musulmane le Jeudi Saint, car c’est une violation des normes liturgiques, mais je ne peux en dire un mot, car tu es le pape, celui que je respecte et à qui je dois être fidèle !

J’ai beaucoup souffert quand tu as puni les frères franciscains de l’Immaculée parce qu'ils célébraient la Messe dans le rite ancien car ils avaient la permission expresse de ton prédécesseur, par le motu proprio "Summorum Pontificum". Et les punir signifie aller contre les enseignements des Papes antérieurs. Mais à qui puis-je conter ma souffrance ? Tu es le Pape!

Je n’ai su quoi penser ni quoi dire quand tu t’es moqué publiquement du groupe qui t’a envoyé une petit couronne spirituelle en les appelant « ceux qui comptent les prières ». La couronne spirituelle est une très belle tradition dans l’Église, que dois-je penser, si mon Pape n’aime pas et qu’ils se moquent de ceux qui les ont offerts ( cf. benoit-et-moi.fr/…/le-pape-franois… et également benoit-et-moi.fr/…/le-conte-du-con…)?

J’ai mille amis « pro-vie » qui, étant des catholiques d’excellence, tu les as renversés, il y a quelques jours quand tu les as nommés obsédés et obsessionnels. Que dois-je faire ? Les consoler, en adoucissant faussement tes paroles ou les blesser plus en répétant ce que tu as dit d’eux, pour vouloir être fidèle au Pape et à ses enseignements ?

Aux JMJ tu as appelé les jeunes « à provoquer la pagaille dans les rues ». Le mot « pagaille ». Le mot « pagaille », à ce que j’en sais, est synonyme de désordre, chaos, confusion. Vraiment c’est cela que tu veux que les jeunes chrétiens provoquent dans les rues? N’y a-t-il pas assez de confusion et de désordre pour l’augmenter ?

Je connais beaucoup de femmes célibataires d’un certain âge (vieilles filles) qui sont pleines de joie, très sympathiques et très généreuses et qui se sont senties de vrais rebuts quand tu as dit aux religieuses qu’elles ne devaient pas avoir des têtes de vieilles filles. Tu as fait sentir très mal mes amies et moi j’ai eu mal à l’âme pour elles, car il n’y a rien de mal à être restée célibataire et consacrer sa vie aux bonnes œuvres. Que dois-je dire à mes amis « veilles filles » ? Que le Pape ne parlait pas sérieusement (chose que ne peut faire un Pape) ou mieux je leur dis que je soutiens le Pape dans le fait que toutes les vieilles filles ont des têtes de religieuses aigries .

Il y a deux semaines environ tu as dit que « ce que nous étions en train de vivre, c’était l’un des meilleurs temps de l’Église ». Comment le Pape peut-il dire cela, quand nous savons qu’il y a des millions de jeunes catholiques qui vivent en concubinage et tant d’autres millions de mariés catholiques qui prennent des moyens de contraception, quand le divorce est « notre pain quotidien » et que des millions de mères catholiques tuent leurs enfants à naître avec l’aide de médecins catholiques, quand il y a des millions d’entrepreneurs catholiques qui laissent pas guider par la doctrine sociale de l’Église catholique, mais par l’ambition et l’avarice ; quand il y a des milliers de prêtres qui commettent des abus liturgiques ; quand il y a des centaines de millions de catholiques qui n’ont jamais eu une rencontre avec le Christ et ne connaissent même pas l’essentiel de la doctrine… Est-ce le meilleur temps de l’Église ?

Quand tu l’as dit, cher Pape, j’ai été atterrée en pensant que tu le disais sérieusement. Si le capitaine ne voit pas l’iceberg qu’il y a droit devant, il est très probable que nous nous écraserons contre lui. Tu le disais sérieusement parce que tu le crois sérieusement ou c’était « seulement une façon de dire » .
Beaucoup de grands prédicateurs se sont sentis désolés en apprenant que tu avais dit qu’il ne faillait plus parler des thèmes sur lesquels l’Église a déjà parlé et qui sont écrits dans le Catéchisme. Dis-moi, cher Pape François, que devons-nous faire alors nous les chrétiens qui voulons être fidèles au Pape et aussi au Magistère de l’Église et à la Tradition? Devons-nous cesser de prêcher alors que Saint Paul nous a dit de le faire à temps et contretemps? Nous en finissons avec les courageux prédicateurs, nous les forçons à se taire, pendant que nous câlinons les pécheurs et qu’avec douceur nous leur disons, s’ils le peuvent et s’ils le veulent, de lire le Catéchisme pour qu’ils sachent ce que l’Église dit .

Chaque fois que tu parles des « bergers à l’odeur de brebis », je pense à tous ces prêtres qui se sont laissés contaminer par les choses du monde et qui ont perdu leur arome sacerdotal pour acquérir une certaine odeur de pourriture. Moi, je ne veux pas de bergers à l’odeur de brebis, mais des brebis qui ne sentent pas le fumier parce que leur berger les soigne et les maintient toujours propres.

Il y a quelques jours tu as parlé de la vocation de Matthieu avec ces mots: « Le geste de Matthieu m’impressionne. Il s’accroche à son argent, comme en disant : Non, non à moi ! Non, c’est argent est le mien ! » Je n’ai pu éviter de comparer tes mots avec l’Évangile (Mt 9-9), contre ce que le même Matthieu dit de sa vocation: « Et Jésus sortant de là, vit un homme qui était assis en face de la maison du percepteur, lequel s’appelait Matthieu, et il lui dit : suis-moi. Et celui-ci se leva et le suivit ».

Je ne peux pas voir où est l’attachement à l’argent (je ne le vois pas non plus dans le tableau du Caravagge). Je vois deux histoires différentes et une exégèse équivoque. Qui dois-je croire l’Évangile ou le Pape, si je veux (comme en vérité je le veux) être fidèle à l’Évangile et au Pape ?

Quand tu as parlé de la femme qui vit en concubinage après son divorce et un avortement, tu as dit que « maintenant elle vit en paix ». Je me demande : Une femme qui s’est volontairement éloignée de la grâce de Dieu peut-elle vivre en paix ?
Les Papes antérieurs, de Saint Pierre à Benoît XVI, ont dit qu’il n’est pas possible de rencontrer la paix loin de Dieu, mais le Pape François l’a affirmé. Que dois-je appuyer, le magistère de toujours ou cette nouveauté ? Dois-je affirmer, à partir d’aujourd’hui, pour être fidèle au Pape, que la paix peut se trouver dans une vie de péché ?
Ensuite tu as lâché la question mais tu l’as laissée sans réponse sur ce que doit faire le confesseur, comme si tu voulais ouvrir la boite de Pandore, en sachant qu’il y a des centaines de prêtres qui, d’une manière erronée, conseillent de poursuivre dans le concubinage. Pourquoi mon Pape, mon cher Pape, ne nous a pas dit en quelques mots ce que l’on doit conseiller dans des cas comme celui-là, au lieu d’ouvrir le doute dans des cœurs sincères?

J’ai connu le cardinal Bergoglio sur un plan presque familial et je suis un fidèle témoin de ce qu’il est un homme intelligent, sympathique, spontané, très rigolo et très spirituel. Mais je n’aime pas que la presse publie tous ses dits et mots d’esprit, car tu n’es pas un curé de village, tu n’es plus l’archevêque de Buenos Aires, maintenant tu es le Pape ! Et chaque mot que tu dis comme Pape acquiert une valeur de magistère ordinaire pour beaucoup d’entre nous qui te lisons et t’écoutons .
Enfin, j’ai déjà écrit de trop en abusant de ton temps, mon bon Pape. Avec les exemples que je t’ai donnés (bien qu’il y en ait beaucoup d’autres) je crois que j’ai laissé bien claire la douleur due à l’incertitude et à la perplexité dans lesquelles je vis.

Il n’y a que toi qui puisses m’aider. J’ai besoin d’un guide qui éclaire mes pas sur la base de laquelle l’Église a toujours parlé, qu’elle parle avec courage et clarté, qu’elle n’offense pas ceux de nous qui travaillons pour être fidèles au mandat de Jésus, qui appelle « le pain, pain et le vin, vin , péché, péché et vertu, vertu, même si avec cela il risque sa popularité. J’ai besoin de ta sagesse, de ta fermeté et ta clarté. Je te demande ton aide, s’il te plait, car je souffre beaucoup.

Je sais que Dieu t’a doté d’une intelligence très vive, de sorte que, en essayant de me consoler par moi-même, j’ai pu imaginer que tout ce que tu fais et dis, fait partie d’une stratégie pour déconcerter l’ennemi, en te présentant devant lui avec un drapeau blanc et en arrivant ainsi à ce qu’il baisse la garde. Mais j’aimerais que tu partages ta stratégie avec nous qui luttons à ton côté, car, en plus de déconcerter l’ennemi, tu nous déconcertes aussi et nous ne savons pas de quel côté est notre garnison et de quel côté est le front ennemi.

Je te remercie, une fois de plus, de toutes les bonnes choses que tu as faites et dites, à l’occasion des grandes fêtes, quand tes homélies et tes discours ont été si beaux, parce que vraiment ils m’ont énormément servis. Tes paroles m’ont encouragé et poussé à aimer plus, à aimer toujours et à montrer au monde entier le visage d’amour de Jésus.

Je t’adresse une étreinte filiale très affectueuse, mon cher Pape, avec l’assurance de mes prières. Je te demande aussi les tiennes, pour moi et pour ma famille dont je t’adresse en P.J. une photographie, pour que tu puisses prier pour nous, avec des visages et des corps connus.

Ta fille qui t’aime et prie tous les jours pour toi.

Lucrecia Rego de Plana
apvs
Des événements qu'il est un devoir de connaître :
www.chire.fr/A-106148-le-pro…
Loués soient Jésus Christ et Marie !
apvs
Une dernière chose :
j'ai peut-être tort d'y avoir été, mais samedi dernier, à la messe, le célébrant s'est juste incliné après la consécration, et pas seulement : il nous a pris à parti après la cérémonie pour nous dire (en résumé) de "varier un peu, pas tout le temps à genoux, quand même, pour communier, pour assister à la consécration ! Debout, c'est une attitude de ressuscité ! " BEN VOYONS, …More
Une dernière chose :
j'ai peut-être tort d'y avoir été, mais samedi dernier, à la messe, le célébrant s'est juste incliné après la consécration, et pas seulement : il nous a pris à parti après la cérémonie pour nous dire (en résumé) de "varier un peu, pas tout le temps à genoux, quand même, pour communier, pour assister à la consécration ! Debout, c'est une attitude de ressuscité ! " BEN VOYONS, où est le problème ! Je me demande qui lui a inspiré ce trait d'esprit...
DEUS, IN ADIUTORIUM NOSTRUM INTENDE ! DOMINE, AD ADIUVENDIUM NOS FESTINA !
One more comment from apvs
apvs
Chère Denise...
Pardon, nous ne voulons pas "faire la peau" à François... Qu'est-ce que cela aurait d'évangélique?
Toute personne humaine a le droit de faire des fautes durant sa vie, si elle veut bien s'en amender. N'est-ce
pas vrai ? Mais une faute notoire doit être reprise ! Le document que vous avez produit concernant Lucrecia Rego de Planias en est un bon exemple : je ne savais pas qu'elle …More
Chère Denise...
Pardon, nous ne voulons pas "faire la peau" à François... Qu'est-ce que cela aurait d'évangélique?
Toute personne humaine a le droit de faire des fautes durant sa vie, si elle veut bien s'en amender. N'est-ce
pas vrai ? Mais une faute notoire doit être reprise ! Le document que vous avez produit concernant Lucrecia Rego de Planias en est un bon exemple : je ne savais pas qu'elle avait eu cet antécédent de soutien déçu
au père Marcial Maciel, coupable de crimes. Elle a commis une faute. Bon. Faut-il donc lui dire : "Maintenant tu te tais, garce, parce que tu nous a prouvé que tu dérailles complètement !" Elle n'est tout de même pas responsable des actes de Maciel, et elle peut s'exprimer et être entendue...
Maintenant, sa lettre parle de faits concernant François... Est-elle utile? Si vous connaissez ces faits par vous-même, non.
Si vous ne les connaissez pas, cette lettre au moins vous en informe. Pour ma part, je savais la plupart de ces
faits. J'ai simplement apprécié cette lettre qui voudrait informer le plus de monde possible, sans prendre le ton de l'accusation froide et sans miséricorde. Bien sûr, tout le monde ne dirait pas la même chose de cette manière, c'est la lettre de Lucrecia Rego de Planias, donc elle est imparfaite, cela va de sois.

Mais je suis ENTIEREMENT d'accord avec ServiteurNotreDameDuMontCarmel : il ne s'agit absolument pas d'être
normal !!! Jamais ! En tout cas pas dans les Paroles de Notre Seigneur ... Et le PAPE DOIT TEMOIGNER DE L'EVANGILE et de rien d'autre dans ses paroles. Et là, en l'occurence, sa parole est en totale contradiction avec celle de Jésus : "Aimez vos ennemis... Si quelqu'un te frappe sur une joue, tend lui aussi l'autre".
Le message est clair : L'HEROÏSME DANS L'AMOUR, SINON RIEN. N'est-ce pas cela, la Croix du Christ ?

Vous pensez que la Vierge Marie, la Mère de Jésus, a été respectée par ceux qui crucifiaient son Fils sous ses
yeux , qui l'accablaient d'injures, Lui et elle ???
Si vous voulez un récit plus détaillé, je ne saurais trop vous recommander de lire Maria Valtorta (mais c'est plutôt Padre Pio, Pie XII et pas moi, qui vous le recommandent !)
www.maria-valtorta.org/Publication/TOME 09/09-029.htm
Comment oublier la prière de Jésus : "Père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font !"
Comment oublier ce couple chrétien dont le fils a été assassiné.... Et qui ont réussi à pardonner à l'assassin ?
Ce n'est pas normal, c'est l'Evangile !

François se reprend finalement lui-même, très souvent... C'est un trait caractéristique chez lui. Il dénonce les
chrétiens qui procréent comme des lapins, et puis juste après, ah oui, l'enfant est un don de Dieu le plus beau
qui soit...
Faut-il le crucifier ? Faut-il tout lui passer ? Pour moi, il me semble que le coup de poing ne doit pas passer comme ça, tranquillement, et hop ! Et que ch'te repeint l'Evangile selon l'humeur du jour ...

Autre chose : la genoux-flexion à la consécration... Dans la messe de toujours, c'était bien sûr avant l'élévation,
dans la nouvelle messe, c'est après l'élévation pour faire plaisir aux protestants (authentique, chère Denise !*)
et maintenant ? Plus de genoux-flexion ? Et Notre Seigneur Jésus, bien sûr, n'aurait qu'à s'incliner ? Bon sang
de bonsoir ! ....

On n'enlèvera pas à Lucrecia Rego de Planias la charité avec laquelle elle a parlé. On peut la critiquer, on peut me critiquer.
On n'a pas à critiquer un St Pie X, un Pie XII et tant d'autres papes pour avoir parler avec une telle légèreté que notre François. Bon ! Alors, disons-le, de grâce, le dialogue est meilleur que la dissimulation, ne trouvez-
vous pas ?


Fraternellement, bien à vous en Christ.

*AVERTISSEMENTS DE L'AU-DELÀ À L'ÉGLISE CONTEMPORAINE
Suscipe
Euh... quelqu'un sait-il quel est l'état des genoux du pape ? Il a peut-être de bonnes raisons (médicales) de ne pas s'agenouiller (au risque de ne pouvoir se relever seul...)
dvdenise
serviteur...... vous écrivez: Une fois de plus, il démontre avec son coup de poing qu'il n'obéit pas à la doctrine de Notre Seigneur Jésus Christ et qu'il s'y oppose en délivrant son propre enseignement opposé et mensonger en le faisant passer pour... normal comme il a le culot de le dire lui-même.

Notre Pape François est humain comme vous et moi et qui sur cette terre, peut prétendre être …More
serviteur...... vous écrivez: Une fois de plus, il démontre avec son coup de poing qu'il n'obéit pas à la doctrine de Notre Seigneur Jésus Christ et qu'il s'y oppose en délivrant son propre enseignement opposé et mensonger en le faisant passer pour... normal comme il a le culot de le dire lui-même.

Notre Pape François est humain comme vous et moi et qui sur cette terre, peut prétendre être assez pur et saint, pour ne pas avoir l'idée qu'il défendrait sa mère de cette manière.... Vous???
ServiteurdeNotre-DameduMtCarmel
Bonjour, le dernier commentaire d'une video de françois : le coup de poing que le pape trouve normal de donner à qui insulterait sa mère, qui soit dit en passant en plus est certainement déjà morte (mensonge fictif probable et exemple inadmissible sans rapport avec l'évangile de Luc)
Avant de prendre tout d'un coup l'exemple de la Saint Barthélémy, il commence par la phrase "on ne peut aujourd'…More
Bonjour, le dernier commentaire d'une video de françois : le coup de poing que le pape trouve normal de donner à qui insulterait sa mère, qui soit dit en passant en plus est certainement déjà morte (mensonge fictif probable et exemple inadmissible sans rapport avec l'évangile de Luc)
Avant de prendre tout d'un coup l'exemple de la Saint Barthélémy, il commence par la phrase "on ne peut aujourd'hui cacher la vérité". c'est d'une perfidie inouïe mais habituelle pour faire avaler ensuite la fameuse fausseté d'un massacre ethnique propagée par les ennemis de l'église et protestants concernant la saint Barthélémy qui n'a jamais été organisé d'avance mais est la réaction consécutive du peuple français majoritairement catholique suite aux exactions, crimes, profanations des huguenots impunis. Une fois de plus, il s'agit d'une Faute très grave de colporter et de se ranger avec les Menteurs séculaires du monde sur ce point et en plus de s'adresser aux français pour continuer à les culpabiliser avec une fausseté historique, il prend le droit mais il n'a pas le droit de ne pas savoir ou de ne pas se renseigner comme toute personne née sur Terre doit le faire et a fortiori quand il se prétend chargé d'âmes et ayant accepté d'être à ce poste, sa responsabilité est dès lors une fois de plus écrasante.
Une fois de plus, il démontre avec son coup de poing qu'il n'obéit pas à la doctrine de Notre Seigneur Jésus Christ et qu'il s'y oppose en délivrant son propre enseignement opposé et mensonger en le faisant passer pour... normal comme il a le culot de le dire lui-même.
Il ne s'agit pas d'être normal françois... mais d'être catholique, ce que par cette déclaration comme des centaines avant de sa part, démontrent qu'il n'est pas celui qu'il prétend être et auparavant il est mentalement inquiétant puisqu'en incohérence avec ses propres propos. Cela dans une même phrase !! et n'importe qui aurait en face de soit un individu lambda ou même un proche qui serait aussi incohérent pourrait sérieusement s'inquiéter de la santé mentale du sujet. Il dit donc ; "car s'il est vrai qu'il ne faut pas agir violemment, (...) il doit s'attendre à recevoir un coup de poing, c'est normal".
N'importe qui peut rester stupéfait et sans voix devant une bêtise filmée donc historiquement incontestable de ce niveau et à ce niveau hiérarchique. C'est Normal... Nous ne rêvons pas.. et cela se passe bien en 2015 et c'est réel après plus de 19 siècles de Papes qui eux ont transmis le dogme de la Foi.
dvdenise
Ineffable
@apvs
Sans rancune mon frère 😇

Je prie le Seigneur d'avoir pitié de nous!
Les ténèbres sont denses et ma lampe est faible sans le secours de l'Esprit Saint.
Et malheureusement, je ne suis pas toujours dans les meilleurs dispositions pour recevoir ses grâces.

Que la paix soit avec vous!
Et que la Sainte Grâce, Sainte Mère Marie nous recouvre de son manteau pour nous protèger ici bas et nous …More
@apvs
Sans rancune mon frère 😇

Je prie le Seigneur d'avoir pitié de nous!
Les ténèbres sont denses et ma lampe est faible sans le secours de l'Esprit Saint.
Et malheureusement, je ne suis pas toujours dans les meilleurs dispositions pour recevoir ses grâces.

Que la paix soit avec vous!
Et que la Sainte Grâce, Sainte Mère Marie nous recouvre de son manteau pour nous protèger ici bas et nous mener avec confiance vers son Fils!

🤗
Francesco Federico
apvs
Et heureusement, au Jour du Jugement, c'est Notre Seigneur Jésus Christ qui nous jugera.
Cher Ineffable, pardon de vous avoir ainsi bousculé, j'ai une poutre à enlevé de mon oeil, moi aussi. Prions donc les uns pour les autres, et confions tous le reste
à Dieu qui en prendra soin 🙏 Loués soient Jésus et Marie
Francesco Federico
Heureusement pour nous, nous sommes tenus de croire seulement au "Magistère extraordinaire."

Le dernier pape qu'il a utilisé a été Sa Sainteté Pie XII

Proclamation du dogme de l'Assomption 1er Novembre 1950 - Le pape Pie XII

Tout le reste sont seulement bavardages inutiles dont nous aurons à rendre compte à Notre Seigneur dans le Jour du Jugement.
Francesco I
@Ineffable
Malheureusement, avec le désir de courir après les autres "religions", et les séductions du monde, on a consommé le schisme avec l'Église catholique de rite byzantin de l'Ukraine

www.youtube.com/watch

Laudetur Jesus Christus et Maria Immaculata
Ineffable
@vous tous qui m'avez répondu,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour vos commentaires. Je vais devoir vérifier tout ce que vous m'avez rapporté.

Je reconnais que si ce que vous avancez est vrai, c'est troublant.

Personnellement, je n'ai pas de problème avec la majorité des choses que vous rapportez, dans la mesure où je peux comprendre l'enseignement chrétien derrière chacun de ses …More
@vous tous qui m'avez répondu,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour vos commentaires. Je vais devoir vérifier tout ce que vous m'avez rapporté.

Je reconnais que si ce que vous avancez est vrai, c'est troublant.

Personnellement, je n'ai pas de problème avec la majorité des choses que vous rapportez, dans la mesure où je peux comprendre l'enseignement chrétien derrière chacun de ses gestes et paroles. Je n'entrerai pas dans une analyse méticuleuse pour vous donner ma compréhension, mais comme je ne connais pas le coeur de notre pape et que j'ai confiance en l'Esprit saint, je présume toujours que tout est pour le mieux et concours à notre salut dans notre Église. Je ne suis pas, et je ne serai jamais sédévacantiste ou quoi que ce soit d'autre.

Je suis prêt à reconnaître que le pape François a peut-être manqué de sagesse en bousculant nos traditions comme il l’a fait, car il était inévitable qu’il allait amener le scandale. Il aurait peut-être dû prendre son temps et faire les choses par étape. Aussi, j’ai beaucoup de misère à croire qu’il serait franc-maçon comme d’autres peuvent le soutenir. Il me faudrait de véritables preuves, par exemple la participation de notre pape à une cérémonie. Mais je ne peux donner créance à des ouï-dire. Il faut faire attention, car les médisances sont détestées par notre seigneur, encore plus si nous nous en prenons à son Évèque. Je tiens à demeurer prudent, mais je vais vérifier chacune des choses que vous m’avez dites.

Cependant, s'il est vraiment qu'il ne fait pas la génuflexion face au Saint Sacrement ni durant la Consécration, et qu'il n'y a aucune raison médicale pour expliquer cela, alors j'admets que je serais triste de l'apprendre.

Merci pour vos commentaires. Je ferai mes devoirs, bien que j'aie moi-même une poutre à enlever dans mon oeil.

Fraternellement dans le Christ,

Antoine
apvs
Cher Ineffable, moi aussi j'en oublie, et pas des moindre !

- ne fait pas la génuflexion face au Saint Sacrement ni durant la Consécration

- étant cardinal, si tous les évêques se présentaient en soutane ou en costume qui allait jusqu’aux talons, parce que c’est ainsi que les normes de la réunion le demandaient, se présentait en costume de ville avec le col romain

- Si tous s’asseyaient aux …More
Cher Ineffable, moi aussi j'en oublie, et pas des moindre !

- ne fait pas la génuflexion face au Saint Sacrement ni durant la Consécration

- étant cardinal, si tous les évêques se présentaient en soutane ou en costume qui allait jusqu’aux talons, parce que c’est ainsi que les normes de la réunion le demandaient, se présentait en costume de ville avec le col romain

- Si tous s’asseyaient aux places réservées pour les évêques et les cardinaux, laissait le siège vide du cardinal Bergoglio, et s’asseyais même à l’arrière, en disant : « ici je suis mieux, ici je me sens plus à l’aise »

- Si les autres arrivaient dans une voiture correspondant à leur dignité d’évêque, arrivait, plus tard que les autres, occupé et pressé, en racontant à haute voix ses rencontres dans le transport en commun public qu'il avait choisi pour arriver à la réunion.

Et si maintenant cela sonne comme un jugement sans miséricorde, c'est

parce que vous ne voulez justement pas que l'on revête ce rapport la-

mentable avec la tendresse d'une mère envers son enfant, comme Lu-

crecia Rego de Plania l'avait si bien fait. Et vraiment c'était pour éviter

à François d'être blessé, heurté par un propos trop dur. Vous savez

comme moi que lorsqu'on "engueule" quelqu'un frontalement, on obtient

pas forcément un vrai changement en lui, alors que la douceur de

l'amour fait des miracles. Vraiment, la lettre de Lucrecia est admirable

en tout point. De charité, de clairvoyance et de fermeté.

Alors, de grâce, réveillez-vous, et que Dieu vous bénisse et vous garde !

Votre serviteur en Christ
apvs
Cher INEFFABLE,

Vous avez souffert de ce que cette dame dans sa lettre prenne un ton famillier

avec le Pape François. Mais vous, par contre, dans votre réponse, vous avez oublié

presque tout ce qui s'y trouve ! Alors pour vous simplifier la tâche, je vous ai fait

un résumé de cette lettre, et promis, sans AUCUNE familliarité ... Comme cela,

vous pourrez point par point nous dire que ce n'…
More
Cher INEFFABLE,

Vous avez souffert de ce que cette dame dans sa lettre prenne un ton famillier

avec le Pape François. Mais vous, par contre, dans votre réponse, vous avez oublié

presque tout ce qui s'y trouve ! Alors pour vous simplifier la tâche, je vous ai fait

un résumé de cette lettre, et promis, sans AUCUNE familliarité ... Comme cela,

vous pourrez point par point nous dire que ce n'est pas vrai :


Un pape....

qui un jour dit un discours à la télévision contre l’avortement et le jour suivant à la même télévision, apparaît en train de bénir les féministes pro-avortement sur la « Plaza de Mayo » ;qui dit un discours merveilleux contre les francs-maçons et, quelques heures après, est en train de dîner et de trinquer avec eux au Rotary Club » .

Un pape...

un jour parlant avec animation avec Mgr Duarte et Mgr Aguer au sujet de la défense de la vie et de la Liturgie et, ce même jour, au dîner, conversant, toujours avec animation, avec Mgr Ysern et Mgr Rosa Chávez au sujet des communautés de base et les terribles barrières que signifient « les enseignements dogmatiques » de l’Église. Un jour, ami du Cardinal Cipriani et du Cardinal Rodríguez Maradiaga, parlant de l’éthique de l’entreprise et contre les idéologies New Age et, un instant après, ami de Casaldáliga et de Boff, en parlant de la lutte des classes et de la « richesse » que les techniques orientales peuvent apporter à l’Église .

veut un anneau différent, une croix différente, une chaise différente et même une chambre et une maison différente du reste des Papes, qui toujours s’étaient accommodés du déjà existant, sans requérir des choses « spéciales » pour eux.

utilise le temps du Pape pour téléphoner à son coiffeur, à son dentiste, à son gardien et à son vendeur de journaux , attirant les regards sur sa personne et non vers les affaires relevant de la papauté .

Dont les paroles, dans ces discours et homélies ont été un véritable aliment pour l'esprit, ET POURTANT... a dit des choses ressenties comme des estocades dans le bas ventre aux intentions sincères de fidélité au Pape et au Magistère.

- qui ne fait pas la génuflexion face au Saint Sacrement ni au moment de la Consécration comme le marque le rituel de la Messe

- élimine l’usage de la patène et des prie-Dieu pour les communiants

- ne s’abaisses jamais à donner la communion aux fidèles,

- ne se nomme pas « le Pape » mais seulement « l’évêque de Rome »,

- n’utilise plus l’anneau du pécheur

- a lavé les pieds d’une femme musulmane le Jeudi Saint

- as puni les frères franciscains de l’Immaculée parce qu'ils célébraient la Messe dans le rite ancien car ils avaient la permission expresse de son prédécesseur, par le motu proprio "Summorum Pontificum"

- s'est moqué publiquement du groupe qui lui a envoyé une petit couronne spirituelle en les appelant « ceux qui comptent les prières »

- mille amis « pro-vie » qui, étant des catholiques d’excellence, il les as renversés, il y a quelques jours quand il les as nommés obsédés et obsessionnels

- Aux JMJ as appelé les jeunes « à provoquer la pagaille dans les rues ».

- as dit aux religieuses qu’elles ne devaient pas avoir des têtes de vieilles filles.

- as dit que « ce que nous étions en train de vivre, c’était l’un des meilleurs temps de l’Église » quand il y a des millions de jeunes catholiques qui vivent en concubinage et tant d’autres millions de mariés catholiques qui prennent des moyens de contraception, quand le divorce est « notre pain quotidien » et que des millions de mères catholiques tuent leurs enfants à naître avec l’aide de médecins catholiques, quand il y a des millions d’entrepreneurs catholiques qui laissent pas guider par la doctrine sociale de l’Église catholique, mais par l’ambition et l’avarice ; quand il y a des milliers de prêtres qui commettent des abus liturgiques ; quand il y a des centaines de millions de catholiques qui n’ont jamais eu une rencontre avec le Christ et ne connaissent même pas l’essentiel de la doctrine…

- a dit qu’il ne faillait plus parler des thèmes sur lesquels l’Église a déjà parlé et qui sont écrits dans le Catéchisme.

- parles des « bergers à l’odeur de brebis »

- a parlé de la vocation de Matthieu avec ces mots: « Le geste de Matthieu m’impressionne. Il s’accroche à son argent, comme en disant : Non, non à moi ! Non, c’est argent est le mien ! »....... ????

- a parlé de la femme qui vit en concubinage après son divorce et un avortement,en disant que « maintenant elle vit en paix ».

- a lâché la question mais tu l’as laissée sans réponse sur ce que doit faire le confesseur.

Voilà, cher Ineffable. Maintenant, expliquez-nous si vous le pouvez,

rassurez-nous , dites-nous comment François ne fait cela que comme on agite un drapeau blanc devant l'ennemi.

Bien sûr, cher Ineffable, tout cela ne peut pas mettre la "pagaille" chez les humbles fidèles, qui ne doivent en aucune façon s'alarmer de la manière dont agit le Pasteur de leur Eglise, confiée à lui par Jésus Christ ! Ce n'est certes pas très important... Du moins pas à vos yeux. Puisse Dieu éclairer vos ténèbres.
Francesco Federico
@Ineffable
L'odeur de Bergoglio est l'odeur du monde
:
"si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal.

Le pape et le coup de poing si on parle mal de sa mère

Luc 6: 28-2928

28 benedicite maledicentibus vobis orate pro calumniantibus vos

29 ei qui te percutit in maxillam praebe et alteram et ab eo qui aufert tibi vestimentum etiam tunicam …More
@Ineffable
L'odeur de Bergoglio est l'odeur du monde
:
"si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal.

Le pape et le coup de poing si on parle mal de sa mère

Luc 6: 28-2928

28 benedicite maledicentibus vobis orate pro calumniantibus vos

29 ei qui te percutit in maxillam praebe et alteram et ab eo qui aufert tibi vestimentum etiam tunicam noli prohibere
Francesco I
Sancte Michaël Archangele,
defende nos in proelio;
contra nequitiam et insidias diaboli esto praesidium.
Imperet illi Deus,
supplices deprecamur: tuque,
Princeps militiae caelestis,
Satanam aliosque spiritus malignos,
qui ad perditionem animarum pervagantur in mundo,
divina virtute in infernum detrude.
Amen.
Francesco I
Francesco Federico
@Ineffable
L'odeur de Bergoglio est l'odeur du monde
 !

PROVERBIO PIEMONTESE

traduction:
"Dieu n' existe pas: ce sont les personnes du Père, du Fils et du Saint-Esprit, mais Dieu "spray" (sic) n' existe pas!"
Évidemment, le pape n'a jamais étudié le catéchisme de saint Pie X, et n'a jamais compris le sens du Credo.
Le mystère trinitaire est pour lui une sorte de Trimurti dans lequelle les …More
@Ineffable
L'odeur de Bergoglio est l'odeur du monde
 !

PROVERBIO PIEMONTESE

traduction:
"Dieu n' existe pas: ce sont les personnes du Père, du Fils et du Saint-Esprit, mais Dieu "spray" (sic) n' existe pas!"
Évidemment, le pape n'a jamais étudié le catéchisme de saint Pie X, et n'a jamais compris le sens du Credo.
Le mystère trinitaire est pour lui une sorte de Trimurti dans lequelle les personnes ne sont pas de nature divine.
Ineffable
Puis-je m'exprimer librement? Je crains que je sois censuré par l'auteur de ce poste.

Personnellement, j'ai de la misère avec le ton familier de cette lettre, et surtout avec l'esprit moralisateur qui est empreint d'une fausse modestie. Peut-être que c'est dû à la traduction? Cependant, je suis certain que cette femme est bien intentionnée.

Je n'ai aucun problème avec le fait que l'on ait des …More
Puis-je m'exprimer librement? Je crains que je sois censuré par l'auteur de ce poste.

Personnellement, j'ai de la misère avec le ton familier de cette lettre, et surtout avec l'esprit moralisateur qui est empreint d'une fausse modestie. Peut-être que c'est dû à la traduction? Cependant, je suis certain que cette femme est bien intentionnée.

Je n'ai aucun problème avec le fait que l'on ait des questions sur les propos et les agissements de notre pape. Il m'arrive d'en avoir moi aussi, comme tout chrétien normalement constitué.

Il faut pouvoir poser nos questions, mais sans arrières pensés et sans être soupçonneux d'avoir devant soi un imposteur. Parce que c'est l'impression que j'ai eue en lisant la lettre. Les soupçons sont déjà un péché, car c'est juger. Or, seul Dieu a le droit de juger!

Par exemple, il me semble vraiment évident que « des bergers avec l'odeur de brebis », ça signifie seulement que si nous sommes des ministres du culte , nous devons nous rappeler que nous sommes loin d'être au-dessus des masses, que nous sommes aussi des brebis qui avons besoin du SEUL BERGER qui soit, JÉSUS. Mais encore, que le berger doit veiller sur ses brebis, donc il doit les côtoyer. Un berger qui ne sentirait pas les brebis serait un berger qui ne fait pas son travail et qui préfère fuir ses responsabilités au lieu de surveiller les brebis qui lui sont confiées. Le berger doit être avec ses brebis, donc il doit avoir l'odeur de ses brebis!

L'odeur de brebis n'est pas l'odeur du monde, loin de là, c'est plutôt l'odeur de l'humilité, de l'obéissance et de la charité! L'odeur du monde serait l'odeur du loup!

Aussi, pour moi un esprit de vieilles filles ou de vieux garçons, ce serait un ESPRIT propre aux scribes et aux pharisiens qui osaient dire à JÉSUS, de quelle autorité peux-tu pardonner les péchés!? Un esprit au coeur dur qui n'a pas appris à aimer comme Dieu nous le demande. Pour moi c'est plus une figure de style, et ça ne doit pas être pris au pied de la lettre.

Enfin, si nous vivons les derniers temps de la miséricorde divine, je crois que le pape François en est le témoin vivant. Pour ceux et celles qui rêvent du temps de la justice, il viendra bien assez vite! Nombreux seront ceux qui regretteront les temps de cette miséricorde une fois que la justice sera sur nous!

Alors, essayons de comprendre cette miséricorde et évitons de croire que la douceur du pardon révèle une sorte de faiblesse et de tentation pour l'esprit du monde.

Vous verrez bientôt, et c'est déjà le cas chez nous, que le pape sera taxé de rétrograde et qu'il ne sera plus aussi aimé par les médias.

Dans 1,2,3... ce message sera effacé!!! (Mais j'ose espérer avoir tort)

Amicalement et fraternellement dans le Christ,

Antoine
Francesco I
Saint Michel Archange,
de ta lumière, éclaire-nous,
de tes ailes, couvre-nous,
de ton épée, défends-nous
Maurizio Muscas
@Francesco Federico:

Non è argentina ma messicana. Insegnante di matematica .
Francesco Federico
« Ils tiennent les églises ; nous avons la foi. » Saint Athanase
Spina Christi 2
Pape François Zéro : "Certains croient, excusez-moi du terme, que, pour être bons catholiques, ils doivent être comme des lapins", a-t-il regretté."

Rassure-toi, Pape François Zéro, il y a longtemps que tes potes de la franc-maçonnerie juive se sont occupé du "problème" de la natalité chez les Catholiques d'Europe, et cette femme avec ses huit petits lapins enfants est une bien rare exception !…More
Pape François Zéro : "Certains croient, excusez-moi du terme, que, pour être bons catholiques, ils doivent être comme des lapins", a-t-il regretté."

Rassure-toi, Pape François Zéro, il y a longtemps que tes potes de la franc-maçonnerie juive se sont occupé du "problème" de la natalité chez les Catholiques d'Europe, et cette femme avec ses huit petits lapins enfants est une bien rare exception !
Roy-XXIII
« Maintenant tu n’es rien de plus et rien de moins que le Pape et moi… seulement une mère de famille, chrétienne, avec un époux très bon et neuf enfants »

Eh bé dis donc elle les cumule cette pauvre femme ► Pour le pape François, les couples catholiques n'ont pas à procréer "comme des lapins"
😀
judieuse
On ne met pas de vin nouveau dans de vieilles outres. 😊
Francesco I
Sancta Missa Secundum Cardinalem Sanctae Romanae Ecclesiae Bergoglio sive Papam Franciscum

La Malédiction de Saint Pie V
"Par notre présente constitution qui est valable à perpétuité,nous avons décodé et nous ordonnons, sous peine de notre malédiction, que pour toutes les autres églises précitées l’usage de leurs missels propres soit retiré et absolument et totalement rejeté et que jamais …More
Sancta Missa Secundum Cardinalem Sanctae Romanae Ecclesiae Bergoglio sive Papam Franciscum

La Malédiction de Saint Pie V
"Par notre présente constitution qui est valable à perpétuité,nous avons décodé et nous ordonnons, sous peine de notre malédiction, que pour toutes les autres églises précitées l’usage de leurs missels propres soit retiré et absolument et totalement rejeté et que jamais rien ne soit ajouté, retranché ou modifié à notre missel que nous venons d'éditer. "
BULLE "QUO PRIMUM TEMPORE "

a-c-l.perso.neuf.fr/index_fichiers/QuoPrimumTempor…
Francesco Federico