Clicks428

Chez l'Antéchrist, tout est du toc !

Album ACTU
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez !

* * *

PERQUISITION à la SECRÉTAIRERIE d’ÉTAT : OPÉRATION d’IMAGE

AM Valli tente à son tour de décrypter la récente descente de la gendarmerie vaticane dans les locaux de la secrétairerie d’État, en marge des scandales financiers qui secouent le Saint-Siège: simple opération d’image, affirme une source bien informée, pour ripoliner celle de François, quelque peu mise à mal ces temps-ci, en montrant à quel point il s’implique dans la lutte contre la corruption.

On ne peut s’empêcher de penser à la prétendue politique de « tolérance zéro » en matière de lutte contre la pédophilie…

>>> La fameuse caisse et ces documents que François n’a pas lus (Marco Tosatti)

VATICAN / Entre LUTTES de POUVOIR et OPÉRATIONS d’IMAGE
Aldo Maria Valli

« Je pense que toute cette affaire, y compris la nomination d’un nouveau président du tribunal, est en fonction de l’image qu’on veut donner de François, après le énième scandale financier et les critiques que lui ont adressées certains médias qui l’ont toujours encensé ».

C’est ainsi que notre source, une personne très bien informée sur les affaires du Vatican, lit la récente nomination de Giuseppe Pignatone, ancien Procureur Général de la République de Rome, comme Président du tribunal vatican et l’ouverture de l’enquête interne contre cinq employés du Saint-Siège, dont un monsignor et un cadre laïque de haut rang, suspendu de ses fonctions « par mesure conservatoire et jusqu’à nouvel ordre », en relation avec les opérations financières effectuées ces dernières années.

La diffusion d’informations sur les perquisitions effectuées par la gendarmerie du Vatican et les saisies de documents et d’ordinateurs dans les bureaux de la première section de la Secrétairerie d’État et de l’Autorité d’information financière (AIF: l’autorité contrôle les comptes du Vatican) semble répondre à la nécessité de démontrer combien le pape est déterminé à éliminer toute irrégularité, « mais les faits – dit la source – révèlent une réalité désormais hors de contrôle ».

« Il fallait montrer combien Bergoglio est contre la corruption et en faveur de la transparence. Mais les personnes qui ont été suspendues, si elles étaient réellement responsables d’irrégularités et de crimes, n’ont fait qu’exécuter des ordres. La responsabilité doit être recherchée en haut lieu ».

Les cinq employés suspendus sont Mgr Mauro Carlino (chef du bureau d’information et de documentation de la Secrétairerie d’Etat), Tommaso Di Ruzza (directeur général de l’AIF, l’organisme chargé de contrôler les opérations suspectes), Vincenzo Mauriello (du bureau du protocole de la Secrétairerie d’État), Fabrizio Tirabassi (du bureau administratif) et Caterina Sansone (responsable administrative de la Secrétairerie d’Etat).

L’affaire, en bref, serait née quand le substitut de la Secrétairerie d’État, l’archevêque vénézuélien [sulfureux…] Edgar Peña Parra, a demandé à l’IOR 150 millions d’euros pour rembourser une hypothèque sur une propriété de luxe à Londres. La demande a été rejetée par Gian Franco Mammì, directeur général de l’IOR, parce que les transactions immobilières ne relèvent pas de la responsabilité de la Secrétairerie d’État.

Ayant informé le Pape, Mammì aurait reçu la permission de lancer l’enquête. Une façon, également, de faire payer à la Secrétairerie d’État le fait que l’organe directeur du Saint-Siège n’a pas déposé ses énormes avoirs auprès de l’IOR mais dans une banque suisse, ce qui empêche tout contrôle.

Les cinq employés suspendus ont été immédiatement interdits d’entrée dans la Cité du Vatican, avec photos signalétiques, et les médias du Vatican n’ont pas manqué de souligner la décision d’adopter une ligne dure:

« Parmi les interprétations, commentaires et analyses qui ont accompagné la divulgation des nouvelles par le Bureau de presse du Vatican, on n’a pas suffisamment souligné une évidence: les faits montrent que les processus engagés par Benoît XVI et poursuivis par son successeur sont une preuve concrète de ce qui a été accompli. C’est un témoignage que les nouvelles lois de l’État de la Cité du Vatican sont appliquées et que les organismes de contrôle et d’audit et les organismes contrôlés eux-mêmes sont en mesure de signaler toute anomalie au pouvoir judiciaire en demandant la clarté ».
Vatican news

Et puis une excusatio non petita:

« Le douloureux parcours annoncé ces jours-ci n’est donc pas un symptôme de l’échec d’un système. Au contraire, il montre que le système a développé les anticorps pour réagir et que la voie des réformes des organes économiques et financiers est bien engagée ».

« Il est assez clair – commente notre source – que tout est en fonction de l’image que l’on veut donner du pape, et de son action, dans un moment très difficile. Mais si François voulait vraiment lutter contre la corruption au Vatican, pourquoi a-t-il enterré les résultats de l’enquête sur les trois cardinaux ordonnée par Benoît XVI dès 2012? L’ignorer a été une insulte à Benoît XVI, aux trois cardinaux et à tous ceux qui ont témoigné pour la vérité et le bien de toute l’Église. On néglige ensuite, au cas où il s’agirait d’opérations illégales, que l’investissement macroscopique de Londres fut encore réalisé sous Bertone. S’il y a des responsables de l’opération faisant l’objet de l’enquête, ce sont le secrétaire d’État et son substitut Becciu (2011-2018).

Le pape dit qu’aucun rabais (nessuno sconto) ne devrait être accordé, mais il n’a pas été élu hier. Qu’a-t-il fait en plus de six ans de pontificat ? Le rapport de la commission des trois cardinaux (Herranz, Tomko et De Giorgi), que Ratzinger a transmis à Bergoglio devant les caméras et les photographes, contient tout ce qu’il faut savoir et indique la voie à suivre. On parle aujourd’hui d’une ligne dure, mais depuis plus de six ans, toutes les nominations ont été faites par Bergoglio, c’est donc sa direction qui est désastreuse. Dire qu’il ne faut pas faire de rabais, c’est bien, mais cela vaut d’abord pour le pape lui-même ».

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages) *

>>> Le Ciel ouvert par les TROIS AVE MARIA du matin et du soir
& La NEUVAINE EFFICACE


Paul1977 likes this.