Les évêques allemands protestent : Nous ne sommes "PAS" des nazis

"Celui qui s'excuse, s'accuse". Les évêques allemands ont entamé une querelle hystérique contre le cardinal Kurt Koch de la Curie parce qu'ils pensent que Koch les a accusés d'être des nazis après que Koch ait déclaré à Die-Tagespost.de (29 septembre) :

"Cela m'irrite que de nouvelles sources de révélation soient acceptées à côté de l'Écriture et de la Tradition ; et cela m'effraie que cela se produise - à nouveau - en Allemagne. Car ce phénomène s'est déjà produit pendant la dictature nationale-socialiste, lorsque les soi-disant "chrétiens allemands" ont vu la nouvelle révélation de Dieu dans le sang et la terre et dans l'ascension d'Hitler."

Pour des raisons trop évidentes, le président allemand Bätzing a immédiatement piqué une crise de colère, insinuant que Koch faisait référence à leur Synode, et demandant furieusement à Koch des excuses en le menaçant de le dénoncer au "Saint Père" si ces excuses n'étaient pas présentées.

Koch a répondu calmement sur De.CatholicNewsAgency.com : "Je ne peux pas retirer ma déclaration de base, tout simplement parce que je n'ai en aucun cas comparé le chemin synodal avec l'idéologie nazie, et je ne le ferai jamais."

Mais toute explication rationnelle est vaine et, entre-temps, les médias allemands dominants ont également versé dans l'hystérie et attaquent Koch.

L'administration de la ville de Schwäbisch Gmünd, où Koch doit donner une conférence le 1er octobre, a annulé la signature prévue du Livre d'or de la ville.

C'est la tactique habituelle des hérésiarques politiques et religieux en Allemagne de fuir les arguments rationnels pour tomber dans l'hystérie irrationnelle afin de sauver leur folie d'un examen objectif.

Image: Kurt Koch © mazur, CC BY-NC-SA, #newsBviazshgoe

Etienne bis
A tous niveaux, il y a de l'eau dans leur gaz.
Verminator
oui, trop d'eau dans le gaz et pas assez de gaz pour leurs fours crématoires 😋