Les évêques italiens en colère contre François

L'absence de François à la réunion de février à Florence a fortement contrarié les évêques italiens, mais François ne le comprend pas, écrit Specola…
Elie M.
Ana C. ne connaît pas le séminaire de la Castille, ni l'ignoble archevêque de Marseille qui est derrière la suspension des ordinations.
En un mot, Mgr Aveline et Mgr Rey n'ont pas la même foi, le premier est l'ancien pilier de l'ISTR de Marseille et adepte de Massignon, Mgr Rey a la foi catholique et ses séminaristes aussi.
Ana C. devrait faire un tour à Toulon et demander aux prêtres et aux chré…More
Ana C. ne connaît pas le séminaire de la Castille, ni l'ignoble archevêque de Marseille qui est derrière la suspension des ordinations.
En un mot, Mgr Aveline et Mgr Rey n'ont pas la même foi, le premier est l'ancien pilier de l'ISTR de Marseille et adepte de Massignon, Mgr Rey a la foi catholique et ses séminaristes aussi.
Ana C. devrait faire un tour à Toulon et demander aux prêtres et aux chrétiens du diocèse ce qu'ils pensent.
Ana C.
Critiques à propos du vicaire du Christ. Mgr Rey.. On voit que vous ne connaissez ce qui se passe à la Castille. Critiques car on 'aime pas notre église en critiquant son vicaire.
L'effroi
François: ..."L'évêque peut exercer son pouvoir sans trop de scrupules en matière de droit."
C'est exactement ce que devrait faire Mgr Rey à Toulon, passer outre à la demande de suspension des ordinations prévues pour la fin juin.
Virginie Fortin shares this
459
François évitait l'ancien ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, qu'il a qualifié de "criminel de guerre". Le cardinal Betori de Florence a tenté d'expliquer à François qu'il était mal informé car il y avait deux conférences, la réunion des évêques et la réunion des maires où Minniti apparaissait.
François a répondu avec colère : "Non, non, vous pouvez continuer à dire ce que vous voulez…More
François évitait l'ancien ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, qu'il a qualifié de "criminel de guerre". Le cardinal Betori de Florence a tenté d'expliquer à François qu'il était mal informé car il y avait deux conférences, la réunion des évêques et la réunion des maires où Minniti apparaissait.

François a répondu avec colère : "Non, non, vous pouvez continuer à dire ce que vous voulez, on m'a dit que ces messieurs étaient là."