Clicks451
fr.news
2

De Mattei croit connaître le "prête-plume" de Viganò

Roberto de Mattei a publié sur CorrispondenzaRomana.it (23 juin) des informations supplémentaires sur son affirmation selon laquelle l'archevêque Viganò utilise un "prête-plume".

Viganò a vigoureusement démenti l'affirmation de de Mattei. Selon De Mattei, le "prête-plume" est un certain Pietro Siffi, 52 ans, qui utilise différents pseudonymes, dont "Cesare Baronio" (OpportuneImportune.blogspot.com). Il a participé à l'organisation de l'appel de Viganò de mai 2020 en recueillant les signatures en utilisant son nom et son email.

De Mattei argumente avec ce qu'il appelle une recherche "stylométrique" et compare les textes de Viganò et de Siffi, leurs éléments lexicaux et stylistiques. Tous deux utilisent des expressions similaires, des mots et des idées créatives comme "idole" pour parler de Vatican II, "rite montinien" pour la nouvelle messe, etc. Outre les coïncidences verbales, il y a "le même ton", estime M. de Mattei.

Siffi a cessé de publier sur son blog en 2020 lorsque Viganò a commencé à écrire plus fréquemment. De Mattei ne met pas en doute l'intelligence de Siffi mais son intégrité. Né à Venise, Siffi a été séminariste à la FSSPX et à l'Institut du Christ Roi, mais il a quitté les deux endroits.

En 2010, il a créé une entreprise de décoration intérieure fournissant des accessoires d'ameublement et des tissus d'art exclusifs. Un an plus tard, Siffi a fondé avec un certain Fabio Zardi un studio de décoration qui s'occupe de design floral et organise des mariages, y compris des pseudo-mariages homosexuels - comme annoncé sur le site web de leur entreprise.

L'"actuel ou ancien" partenaire commercial de Siffi, Zardi, partageait le même numéro de téléphone. De Mattei qualifie Siffi de "figure gay-friendly" à en juger par son apparence publique, mais dit ne pas vouloir entrer dans la "vie privée" de Siffi.

L'année dernière, Viganò a été critiqué pour son traducteur anglais.

#newsMxnelvrmds

Aube de la Force
Une simple virgule, mesure du souffle de l'écriture, fait entrer dans la signature de l'esprit qui guide le texte. Cela suffit pour voir clairement la hauteur et la puissance du coeur, l'engagement total, c'est bien celui de Monseigneur Vigano.