Clicks461

CHRONIQUE HUMORISTIQUE de VALLI - 30 - FIN

Album ACTU
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez !

* * *


Les BONS HOMMES aux BONS ENDROITS - 30 -

« Beaucoup de choses de la tradition, beaucoup de choses de la culture passée, ne sont plus nécessaires. » Mot du cardinal brésilien, Préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée, João Braz de Aviz, qui l’a déclaré dans une interview avec un site paraguayen.

C’est toujours réconfortant de savoir qu’on peut compter sur ces pasteurs sages et prévoyants, n’est-ce pas ?

Parlant de vie religieuse, le cardinal a ajouté : « Nous avons des formes de vie, liées à nos fondateurs, qui ne sont pas essentielles : une certaine manière de prier, une certaine façon de s’habiller... Cette vision la plus globale de tout, que nous n’avions pas, nous l’avons maintenant. »

Mais oui, chers religieux : une interdiction de la spécificité, sur le chemin de la spécificité, assez avec la tradition ! Nous mondialisons la prière et aussi les vêtements. Un bel uniforme de garde rouge ne serait pas mauvais, qu’en pensez-vous ?

Après avoir remercié le cardinal Braz de Aviz pour ces perles, nous passons à un autre cardinal connu pour sa perspicacité doctrinale. C’est Son Éminence le Cardinal allemand Reinhard Marx qui dit que, heureusement, aujourd’hui, l’homme n’est plus soumis à la menace d’aller en enfer s’il ne croit pas en Dieu. Déclarations, celles de Marx, faites lors d’un entretien avec le Grand Rabbin de Moscou et Président de la Conférence des Rabbins européens, Pinchas Goldschmidt.

Qu’est-ce à dire ? Que Jésus (par exemple : « Allez, loin de moi, maudits, dans le feu éternel ! ») ne semble pas du même avis que le Cardinal Marx ?

Regardez, en dehors du fait que, comme on le sait jésuitement, à l’époque de Jésus, il n’y avait pas de magnétophone, quand vous faites ces objections, vous prouvez précisément que vous êtes de vieux comédiens fomentant la coprophagie aux grains de chapelets, des restaurateurs chrétiens, des pessimistes idéologiques et désillusionnés, des chênes chrétiens à visage de cornichons dans les épinards... (désolé, je dois respirer un peu), des peureux enfantins, des petits monstres fermés et des idéologues piégés, de tous les plus monstrueux, des fondamentalistes distants, obsédés et abstraits.

Comment ne pas comprendre que l’Église-en-Sortie a besoin de nouveaux paradigmes ?

Mais pourquoi je me bats encore avec toi ? Temps perdu.

C’est une bonne chose que les signes d’espoir ne manquent jamais. Comme ceux qui viennent des Clarisses et des Carmes isolés qui ont écrit aux plus hautes autorités de l’État parce qu’ils sont « préoccupés par la propagation des sentiments d’intolérance », ou comme ceux qui viennent des Jésuites de la Civiltà cattolica, qui ont expliqué avec autorité que la Bible est un ensemble d’« histoires de migrants écrites par des migrants », qu’Adam et Eve étaient aussi migrants depuis leur départ du paradis sur terre et que « Israël devient peuple de Dieu comme peuple de réfugiés ».

Comment ne pas être reconnaissants à ceux qui s’exposent avec tant de mépris au danger ?

Qu’en dites-vous ?.......

Non, écoute, j’ai dit « danger », pas « ridicule ».

Et nous voilà en France, où l’auteur-compositeur-interprète Laurent Voulzy (genre pop rock) a donné un concert le 12 juin. Vous direz : et c’est quoi cette nouvelle ? La nouvelle, c’est que Voulzy s’est produit dans une cathédrale. Pour être précis, celle de Laval. Et savez-vous qui a accordé la cathédrale pour le concert ? Monseigneur Thierry Scherrer, déjà connu de la presse pour avoir enquêté sur les Petites Sœurs de la Mère du Rédempteur parce qu’elles étaient trop « traditionalistes » (un événement qui s’est terminé par la demande, par trente-quatre des trente-neuf moniales, d’être exonérées de leurs vœux, après que le Vatican leur eut ordonné de se moderniser).

Un beau titre d’homme juste au bon endroit pour Monseigneur Scherrer semble donc juste, étant donné ses services à l’« Église sortante ». Mais l’évêque de Mende, Benoît Bertrand, mérite aussi une mention parce que, dans une noble compétition d’émulation avec Scherrer, il a accordé sa cathédrale à Voulzy pour jouer et chanter.

Et nous terminons en beauté avec un trio fantastique d’évêques allemands qui, en vue du synode amazonien désormais imminent, nous font savoir quelle direction l’Église devrait prendre. Je pense à Franz-Josef Bode, vice-président de la Conférence épiscopale allemande, Franz-Josef Overbeck d’Essen et Erwin Kräutler, auteur principal et inspirateur de l’Instrumentum laboris du synode.

Bode a dit clairement une fois pour toutes qu’il est en faveur de « repenser le lien entre le célibat et le sacerdoce », Overbeck a proclamé que le synode amazonien conduirait l’Église catholique à un « point de non-retour » et que « rien ne sera plus comme avant », et Kräutler est un fervent soutien des prêtres mariés et des femmes prêtres. Hourra !

Qu’est-ce à dire ? Que, vu les circonstances, vous êtes heureux de ne pas être habitants de l’Amazonie ?

Eh bien, à part le fait que, ça va sans dire [en français dans l’original], vous vous montrez ainsi comme de vieux camarades fomentant la coprophagie à grains de rosaire etcetera etcetera, mon constat est très simple : Ne pensez pas que vous vous en tirerez comme ça, hein ?

Aldo Maria Valli
________________________
Après trente épisodes, la rubrique Les bons hommes au bon endroit s’arrête ici. Merci à vous tous qui l’avez suivi avec sympathie !

>>> Les 30 numéros sont à retrouver en français ici : catholique.forumactif.com/t79-voila-des-a…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Audio à télécharger : "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !"

* Le ROSAIRE : MÉTHODE & EXPLICATION en CANTIQUE par St Louis-Marie Grignion de Montfort (PDF illustré de 12 pages) *

>>> Le Ciel ouvert par les TROIS AVE MARIA du matin et du soir

& La NEUVAINE EFFICACE

Olivier1
C'est avec tristesse que j'apprend l’arrêt de cette série ... 3 épisodes de plus aurait été les bienvenus ;)