Clicks654
fr.news
4

François invente le "ministère" du catéchiste

François instituera le catéchiste comme nouveau "ministère" officiel par un Motu Proprio portant le titre trompeur Antiquum ministerium ("Ancien ministère").

Il sera publié le 11 mai, a annoncé le bureau de presse du Vatican. Jusqu'à présent, les catéchistes étaient "commissionnés" à leur activité. A l'avenir, les catéchistes côtoieront les ministères Novus Ordo comme "lecteur" ou "acolyte" qui n'ont aucune fonction réelle, ni dans la liturgie ni ailleurs.

Ce n'est qu'en janvier que François a modifié le droit canonique en déclarant que les laïcs, y compris les femmes, peuvent officiellement devenir lecteurs ou acolytes. Cependant, cela revient à faire des travaux dans un immeuble promis à la démolition car dans le Novus Ordo, presque tous ceux qui jouent le rôle d'"acolytes" et de "lecteurs" - hommes et femmes - n'ont jamais été institués comme tels.

Image: © Mazur, CC BY-NC-ND, #newsVdwhzeunml

Etienne bis
François (Narcisse Jocasse) Bergoglio, est celui qui scie les côtes des chrétiens en invoquant très souvent la synodalité et les synodes.
Mais c'est aussi le champion des décisions prises tout seul, par "motu proprio".

On peut donc se demander si ce type-là ne sue pas l'l'hypocrisie par tous les pores de sa peau.
Etienne bis
Il suffit de voir comment il manipule les dits synodes pour comprendre quel type on a devant soi.
AveMaria44
Il fait sa petite religion selon sa petite idée bien à lui........
Wansheng YE
Ce n'est pas violer le secret du Saint-Office que de révéler que le pape François prépare la reconnaissance du « ministère d'âme sœur » pour les prêtres. Monseigneur Charles Morerod, évêque de Lausanne Genève et Fribourg, l'a déjà reconnu lors de l'enterrement du prêtre de Genève qui avait épousé civilement son « âme sœur » avant de se faire euthanasier. (Cf. Un prêtre "épouse" son amie de longu…More
Ce n'est pas violer le secret du Saint-Office que de révéler que le pape François prépare la reconnaissance du « ministère d'âme sœur » pour les prêtres. Monseigneur Charles Morerod, évêque de Lausanne Genève et Fribourg, l'a déjà reconnu lors de l'enterrement du prêtre de Genève qui avait épousé civilement son « âme sœur » avant de se faire euthanasier. (Cf. Un prêtre "épouse" son amie de longue date sur son lit de mort )