François a d'ores-et-déjà contredit Desiderio Desideravi

Après avoir annulé son voyage au Congo du 2 au 5 juillet, François a présidé une eucharistie le 3 juillet à Saint-Pierre en utilisant le "rite zaïrois" qui a été inventé en 1969 et "autorisé" par la Congrégation pour la Liturgie en 1988.

François est arrivé et reparti de la basilique en fauteuil roulant. Il était vêtu d'habits liturgiques. Le président de l'événement, qui a vu beaucoup de chants, de danses, de balancements et d'acclamations, était l'archevêque Paul Gallagher.

Avant même les paroles d'institution, les prêtres coprésentateurs, placés dans les premiers rangs de l'espace réservé aux fidèles, tenaient chacun un bol d'hosties. Pendant les paroles d'institution, ils les ont levées en l'air. Dans une liturgie catholique, les hosties sont consacrées sur un corporal posé sur l'autel.

Cet événement a montré que l'Eucharistie de Paul VI n'est pas "l'expression unique de la lex orandi du rite tridentin" comme l'a prétendu François il y a moins d'une semaine dans Desiderio desideravi. François est connu pour dire tout et le contraire de tout. Par conséquent, toutes ses déclarations doivent être prises avec une pincée de sel.

#newsEjcpqrikew



apvs
... avec des PINCETTES :))))
Virginie Fortin shares this
1443
En même temps, l'ancien rite romain est pratiquement interdit...
lacrimarum valle
une injustice qui risque de coûter cher en nombre de pratiquants le dimanche !