Kénose
Retirer le Prix Renaudot à Gabriel MATZNEFF militant pro pédophil

Militer pour la Pédophilie n'est pas un Crime puisque les membres du jury ont décerné Le prix Renaudot à un militant pro pédophile, Gabriel MATZNEFF !


Une insulte à tous les enfants victimes !

Sous le couvert d'argumentaires littéraires, il sera relayé par les médias, invité sur les plateaux de télévision, et soutenu dans le …More
Retirer le Prix Renaudot à Gabriel MATZNEFF militant pro pédophil

Militer pour la Pédophilie n'est pas un Crime puisque les membres du jury ont décerné Le prix Renaudot à un militant pro pédophile, Gabriel MATZNEFF !


Une insulte à tous les enfants victimes !

Sous le couvert d'argumentaires littéraires, il sera relayé par les médias, invité sur les plateaux de télévision, et soutenu dans le milieu littéraire.

Dans son essai, » Les Moins de seize ans », Gabriel Matzneff expose son goût pour les mineurs des deux sexes.

Il use du terme « enfant » pour désigner indifféremment les enfants et les jeunes adolescents, sans évoquer la notion de puberté. Il écrit : « Ce qui me captive, c'est moins un sexe déterminé que l'extrême jeunesse, celle qui s'étend de la dixième à la seizième année et qui me semble être — bien plus que ce que l'on entend d'ordinaire par cette formule — le véritable troisième sexe. En revanche, je ne m'imagine pas ayant une relation sensuelle avec un garçon qui aurait franchi le cap de sa dix-septième année. (...) À mes yeux l'extrême jeunesse forme à soi seule un sexe particulier, unique. ». Gabriel Matzneff revendique pour lui-même la qualification de « pédéraste », soit un « amant des enfants ». Il dénonce par ailleurs le fait que le « charme érotique du jeune garçon » soit nié par la société occidentale moderne « qui rejette le pédéraste dans le non-être, royaume des ombres ». « Un enfant dit-il, appartient à ses parents et à ses maîtres. Ce sont eux qui en ont l'usage exclusif. Pourtant, c'est nous que ces nauséabonds personnages accusent de détournement de mineur ». Sommes nous donc de nauséabonds personnages, pour vouloir protéger nos enfants des gens que moi, je qualifie de prédateurs sexuel et d'abuseurs de nos jeunes enfants, naïfs de ce que représente une telle perversion?

Saviez-vous que Matzneff estime qu'« il n'y a pas un homme normalement constitué qui lise le croustillant récit des amours de Tonton Lucien (histoire d'un quinquagénaire qui avait, au cours de « ballets roses », abusé de fillettes âgées de onze à quinze ans), sans bander et songer qu'il aurait bien aimé être à sa place ». Quand on lit ce genre d'affirmations, je me demande comment réagissent les hommes à la lecture de telles accusations et comment Matzneff, n'a pas encore eu de procès en bonne et dû forme de la part de la gente masculine. Ne peut-on pas le qualifier de consommateur du sexe quand il affirme « En outre, si violence il y a, la violence du billet de banque qu'on glisse dans la poche d'un jean ou d'une culotte (courte) est malgré tout une douce violence. Il ne faut pas charrier. On a vu pire ».

Présidente de l'association La Mouette, association de défense et de protection de l'enfant, j'ai été scandalisée et je reste scandalisée par ses propos fallacieux qui ramènent l'enfant à un « prostitué potentiel », une honte diffamatoire sur la moralité et les désirs propres d'un enfant.
Le psychiatre Bernard Cordier estimait en 1995 qu'« un écrivain comme Gabriel Matzneff n'hésite pas à faire du prosélytisme. Il est pédophile et s'en vante dans des récits qui ressemblent à des modes d'emploi.

Or cet écrivain bénéficie d'une immunité qui constitue un fait nouveau dans notre société. Souvenez-vous, lorsque la Canadienne Denise Bombardier l'a interpellé publiquement chez Pivot, rappelant le « Droit à la personne ». C'est elle qui, dès le lendemain, essuya l'indignation des intellectuels.

Lui passa pour une victime : un comble ! (...) On ne prétend pas que ce type d'écrits sème la pédophilie, mais il peut la cautionner et faciliter le passage du fantasme à l'acte chez des pédophiles latents. Ces écrits rassurent et encouragent ceux qui souffrent de leur préférence sexuelle, en leur suggérant qu'ils ne sont pas les seuls de leur espèce et leur donnent un statut de victimes. D'ailleurs, les pédophiles sont très attentifs aux réactions de la société française à l'égard du cas Matzneff. Les intellectuels complaisants leur fournissent un alibi et des arguments : si des gens éclairés défendent cet écrivain, n'est-ce pas la preuve que les adversaires des pédophiles sont des coincés, menant des combats d'arrière-garde ?

Pour l'universitaire américain Julian Bourg, la distinction opérée ainsi par Matzneff relève d'un désir de défendre « les pédophiles bien intentionnés comme lui », ainsi tout est dit.

C'est une insulte à tous les enfants victimes et cela me choque .

Annie GOURGUE
présidente de l'association la Mouette
C'est une honte que cet homme ai pu avoir un prix !
Demandons qu'il lui soit retiré, que son livre soit interdit, enfin qu'une enquète sérieuse soit faite et qu'il soit jugé et condamné pour ses éventuels passage à l'acte !


www.petitions24.net/retirer_le_prix…
islametverite
Merci Kénose pour l'initiative de la diffusion de cette pétition, ✍️
Kénose
Tentative de faire passer la pédophilie pour une orientation sexuelle !

La pédophilie n'est pas une «orientation sexuelle», et l'utilisation erronée de cette phrase sera corrigée bientôt dans son nouveau manuel sur les maladies mentales, l' American Psychiatric Association , a déclaré jeudi.

L' APA déclaration de venue en réponse aux demandes des médias, y compris du Washington Times, au …More
Tentative de faire passer la pédophilie pour une orientation sexuelle !

La pédophilie n'est pas une «orientation sexuelle», et l'utilisation erronée de cette phrase sera corrigée bientôt dans son nouveau manuel sur les maladies mentales, l' American Psychiatric Association , a déclaré jeudi.

L' APA déclaration de venue en réponse aux demandes des médias, y compris du Washington Times, au sujet d'une rumeur sur Internet que l' APA avait désigné la pédophilie comme une orientation sexuelle dans sa nouvelle Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, appelé DSM-5 ou DSM-V.

VOIR AUSSI: Iran adopte une loi «de la pédophilie» pour laisser les hommes se marient filles adoptées

Il ya une semaine, un blog appelé NeonTommy, produit à Annenberg Nouvelles numérique à l'Université de Californie du Sud, a déclaré l' APA a élaboré une "ligne très nette» entre la pédophilie et le désordre pédophile dans son nouveau manuel.

Selon le DSM-5, la pédophilie "se réfère à une orientation sexuelle ou la profession de la préférence sexuelle dépourvue de consommation, alors que les troubles pédophile est définie comme une contrainte et est utilisé en référence à des personnes qui agissent sur leur sexualité", écrit NeonTommy.

L'article a été repris et diffusé sur de nombreux autres sites Internet. De nombreux blogueurs défoncé la APA pour déviance "d'intégration" et capituler à des groupes pro-pédophiles. D'autres liés à l'homosexualité - un plaisantin a écrit qu'il était "temps de changer l'en-tête de LGBT LGBT & P."

L' APA a dit dans sa déclaration que «l'orientation sexuelle» n'est pas un terme utilisé dans les critères diagnostiques du trouble pédophile et son utilisation dans le DSM-5 discussion du texte est une erreur et doit se lire «l'intérêt sexuel."

"En fait, l'APA estime trouble pédophile un «paraphilie», pas un «orientation sexuelle». Cette erreur sera corrigée dans la version électronique du DSM-5 et la prochaine édition du manuel, "a déclaré l'organisation. L'erreur est apparue à la page 698, a déclaré un porte-parole.

Il a ajouté: « APA soutient fermement les efforts visant à poursuivre pénalement ceux qui abusent sexuellement et exploitent les enfants et les adolescents. Nous soutenons également les efforts continus pour développer des traitements pour les personnes souffrant de trouble pédophile dans le but de prévenir de futurs actes de violence ".

Le DSM-5 a été publié en mai. Depuis plusieurs années avant que des discussions importantes ont eu lieu sur la catégorie de la pédophilie.

En fin de compte, cependant, seule une petite modification a été apportée: "pédophilie" a été changé pour «trouble pédophile," pour se conformer à d'autres troubles dans le chapitre sur les paraphilies, l' APA a dit. Les «critères de diagnostic essentiellement restés les mêmes que dans le DSM-IV-TR," at-il ajouté.
Pour être diagnostiqué avec un trouble de la paraphilie, le DSM-5 nécessite que les gens «sentir la détresse personnelle" sur leur intérêt sexuel atypique ou un désir ou comportement qui nuit à une autre personne ou impliquant des personnes qui «ne veut» ou «personnes incapables de donner leur consentement légal."

Autres DSM-5 paraphilies sont exhibitionniste trouble, trouble fétichiste, trouble frotteuristic, trouble de masochisme sexuel, troubles de sadisme sexuel, trouble transvestic, trouble voyeuriste et le trouble pédophile. En dépit de toutes ces choses étant marquées d'un "trouble" dans DSM pendant des années, les actions certains d'entre eux entraînent - par exemple, clignotant, coups et blessures, et le comportement "Peeping Tom" - sont tous sans controverse illégale.

www.washingtontimes.com/…/apa-correct-man…
Kénose
L’OMS promeut la corruption de mineurs !

Encore une initiative qui prend pour prétexte la soit-disant sexualité infantile pour faire peu à peu le lit de la banalisation de la pédophilie. Assez ! Une pétition à signer de toute urgence :

citizengo.org/fr/978-madame-zsuz…

Connaissez-vous le rapport “Normes d’éducation sexuelle en Europe” ? Il s’agit d’un guide à l’attention des gouvernements, …More
L’OMS promeut la corruption de mineurs !

Encore une initiative qui prend pour prétexte la soit-disant sexualité infantile pour faire peu à peu le lit de la banalisation de la pédophilie. Assez ! Une pétition à signer de toute urgence :

citizengo.org/fr/978-madame-zsuz…

Connaissez-vous le rapport “Normes d’éducation sexuelle en Europe” ? Il s’agit d’un guide à l’attention des gouvernements, élaboré par le bureau européen de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), conjointement avec l’Agence du Gouvernement Allemand pour l’ Éducation à la Santé.
Ce document arrive actuellement sur la table de tous les ministères de l’ Éducation et de la Santé européens. Or, il s’agit en fait d’un abrégé de corruption de mineurs inspiré par la théorie du Genre !

Voici quelques “connaissances” que l’OMS recommande de transmettre aux enfants de 0 à 16 ans :

· Entre 0 et 4 ans, le rapport prescrit l’apprentissage de "la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps : la masturbation infantile". Cette période de l’enfance serait appropriée pour "la découverte de son corps et en particulier des organes génitaux".

· À 4 ans, l’OMS affirme que les enfants sont aptes pour "exprimer besoins, désirs et limites, par exemple dans le contexte de “jouer au docteur".

· Entre 4 et 6 ans, nos enfant doivent savoir que l’histoire de la cigogne qui apporte les bébés est un mythe. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé cette période de l’enfance serait excellente pour "parler de sujets sexuels", explorer les "relations du même sexe" et "consolider l’identité de genre"

· Entre 6 et 9 ans, les experts de l’OMS soutiennent que nos enfants sont prêts pour connaître et défendre les "droits sexuels des garçons et des filles "
· Entre 9 et 12, les enfants doivent être alertés sur le problème que représente une grossesse imprévue ainsi que les enjeux qui y sont liés : l’éducation des enfants, la planification familiale, le choix d’un projet de vie, la contraception, l’interruption de grossesse... Autrement dit, avant même la puberté nos enfants sont traités comme des clients potentiels de “l’industrie” de l’avortement !

· Dès l’âge de 9 ans, il est recommandable que les enfants sachent où trouver des contraceptifs et où pratiquer un avortement.

· Entre 9 et 15 ans, l’OMS suggère que le gouvernement avertisse nos enfants quant à l’obstacle que représenterait la religion chrétienne pour la jouissance et le plaisir sexuel

· À 15 ans, il convient d’ouvrir les adolescents aux diverses réalités sexuelles... Autrement dit, l’école doit leur suggérer la possibilité de l’homosexualité, de la bisexualité et autres pratiques...

· 15 ans serait également l’âge adéquat pour connaître "les relations sexuelles tarifées, la pornographie, l’addiction au sexe ".

Tout aussi éloquent que le contenu concret du guide, sont les principes dont il se réclame ouvertement :

· l’État est la "source formelle" et "scientique" de l’éducation des enfants, les parents ne sont que des “sources informelles”,
· l’éducation sexuelle et affective des enfants européens doit être planifiée en conformité avec les dogmes de la théories du Genre
· l’éducation sexuelle "commence dès la naissance" et doit adopter un point de vue holistique.
· la théorie du genre est nécessairement "scientifique" et "neutre"; ce qu’enseigne les parents doit en revanche être considéré avec prudence.
Vous avez bien lu : avec l’OMS le “Meilleurs des Mondes” imaginé par A. Huxley devient réalité !

Le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé a 83 pages et les paroles "amour" et "responsabilité" n’apparaissent presque jamais ; quand c’est néanmoins le cas, leur poids et leur signification sont dérisoires. Par contre, le guide fait constamment référence au "plaisir", "bien être personnel" et à “(l’)instinct".

L’Organisation Mondiale de la Santé est une agence des Nations Unies. Avec son guide “Normes d’éducation sexuelle en Europe” cet organisme prétend définir les principes et les contenus de base que les États doivent développer dans le cadre de l’éducation à la vie affective et sexuelle des enfants européens, suivant les principes de l’idéologie du genre. L’influence de ce document est potentiellement dévastatrice pour tous les enfants européens ! Y compris pour les vôtres ! Réagissez en exigeant auprès de Mme Zsuzsanna Jakab, directice du bureau européen de l’Organisation Mondiale de la Santé, le retrait immédiat du guide “Normes d’éducation sexuelle en Europe”.
One more comment from Kénose
Kénose
[ Parents, tous autant que nous sommes, blottis silencieusement au sein de nos foyers respectifs, l’heure n’est-elle pas aux réjouissances, la pratique de la pédophilie ayant reçu ses lettres de noblesse par ce sacre de Gabriel Matzneff et de l’un de ses ouvrages "Séraphin c'est la fin", et cela à quelle FIN ? ]