Clicks1.5K
fr.news
61

Catholiques, écoutez bien ! Le Synode de l'Amazonie vous parle - Par l'abbé Reto Nay

Sans s'en rendre compte, la conférence de presse du Synode d'Amazonie du 17 octobre a dit beaucoup de choses très importantes à nous catholiques.

Leah Rose Casimero, enseignante guyanaise, a constaté que des systèmes éducatifs étaient "imposés" à son peuple "avec tout le reste", mais qu’on avait besoin "de prendre notre avenir en main".

De même, une éducation anti-catholique est imposée aux catholiques, même dans les écoles catholiques "avec tout le reste". Réveillez les catholiques ! Le temps est venu de "prendre notre avenir en main".

Casimero a ajouté que ses Indiens ont besoin de créer "quelque chose de mieux" pour leurs enfants. Pour les catholiques, c'est beaucoup plus facile. Ils n'ont qu'à réappliquer ce qu'ils ont abandonné sans raison valable.

Felicio de Araujo Pontes, un avocat, a expliqué comment il protège les Indiens en conflit avec les "modèles de développement qui s'imposent à la région". Les catholiques doivent aussi se protéger des "modèles de développement" qui leur sont imposés.

Pontes a ajouté que "l'humanité ne peut pas détruire les écosystèmes au nom du progrès". De même, on ne peut pas détruire l'Église "au nom du progrès".

Le Père Justino Sarmento Rezende, un vrai traditionaliste, a insisté pour "donner de la valeur à la tradition". Il veut développer "de nouvelles voies d'évangéliser". Les catholiques savent que ces "nouvelles voies" sont les anciennes.

Rezende a ajouté que nous devons "évangéliser dans notre propre langue". C'est ça ! La langue de l'Église est le latin. Il n'y a pas de bonne raison pour que les catholiques n'enseignent pas le latin à leurs enfants. Pendant la conférence de presse, l'"éducation bilingue" était publicisée. C'est pourquoi, on a besoin d'écoles d'immersion de latin, quel est le problème ?

Mgr Roque Paloschi, archevêque de Porto Velho, Brésil, a parlé des "peuples indigènes vivant dans l'isolement volontaire". Il ne s'est pas rendu compte que c'est le modèle parfait pour les jeunes colonies familiales catholiques qui se retirent de l'ancien monde pour vivre sur la Nouvelle Terre.

Paloschi a cité l'encyclique Laudato Sì de François, qui évoque les dangers de la disparition des cultures et insiste sur la nécessité de "protéger nos frères et sœurs vulnérables" dans la région amazonienne.

Il est aussi temps de protéger les frères et sœurs catholiques.
"Les catholiques doivent aussi se protéger des "modèles de développement" qui leur sont imposés." Par qui ??? Qui, leur a imposé une nouvelle messe de type protestant ??? Qui, leur a imposé le nouveau dogme du faux œcuménisme ??? Qui, a vidé les églises, les séminaires, les couvents, les monastères,.....???
perceval2507 and 2 more users like this.
perceval2507 likes this.
Don Reto Nay likes this.
CoeurdeFrance likes this.
Et moi j'ajoute : comment faire l’Évangélisation ? C'est simple : Lisez les Annales de la Propagation de la Foi, et vous verrez comment ils faisaient. Mais voilà, l'infâme Bergoglio appelle cela de « la colonisation idéologique » : ce bonhomme est bien l'Antéchrist !!!
Don Reto Nay likes this.
1957 ce n'est pas pour rien .
Les catholiques doivent faire pénitence, plonger dans leur dernier refuge, le Coeur Immaculé de Marie, et laisser les conciliaires endurcis recevoir bientôt du Ciel le salaire de leurs agissements !

«... Dites-leur, Père, que la Très Sainte Vierge, plusieurs fois, aussi bien à mes cousins François et Jacinthe qu’à moi-même nous a dit que beaucoup de nations disparaîtront de la surface de la …More
Les catholiques doivent faire pénitence, plonger dans leur dernier refuge, le Coeur Immaculé de Marie, et laisser les conciliaires endurcis recevoir bientôt du Ciel le salaire de leurs agissements !

«... Dites-leur, Père, que la Très Sainte Vierge, plusieurs fois, aussi bien à mes cousins François et Jacinthe qu’à moi-même nous a dit que beaucoup de nations disparaîtront de la surface de la terre, que la Russie sera l’instrument du châtiment du Ciel pour le monde entier si nous n’obtenons pas auparavant la conversion de cette pauvre nation.
«Le démon est en train de livrer une bataille décisive avec la Vierge, et comme il sait ce qui offense le plus Dieu et qui, en peu de temps, lui fera gagner le plus grand nombre d’âmes, il fait tout pour gagner les âmes consacrées à Dieu, car de cette manière il laisse le champ des âmes désemparé, et ainsi il s’en emparera plus facilement.
«Dites-leur aussi, Père, que mes cousins François et Jacinthe se sont sacrifiés parce qu’ils ont toujours vu la T
rès Sainte Vierge très triste en toutes ses apparitions. Elle n’a jamais souri avec nous et cette tristesse, cette angoisse, que nous remarquions chez Elle, à cause des offenses à Dieu et des châtiments qui menacent les pécheurs, pénétrait notre âme et nous ne savions qu’inventer en notre petite imagination enfantine comme moyens pour prier et faire des sacrifices. L’autre chose qui sanctifia les enfants vint de la vision de l’enfer. Voilà pourquoi, Père, ma mission n’est pas d’indiquer au monde les châtiments matériels qui arriveront certainement si, auparavant, le monde ne prie pas et ne fait pas pénitence. Non ! Ma mission est d’indiquer à tous l’imminent danger où nous sommes de perdre notre âme à jamais si nous restons obstinés dans le péché.
«N’attendons pas que vienne de Rome un appel à la pénitence de la part du Saint-Père pour le monde entier; n’attendons pas non plus qu’il vienne de nos évêques dans leur diocèse, ni non plus des congrégations religieuses. Non ! Notre-Seigneur a déjà utilisé bien souvent ces moyens et le monde n’en a pas fait cas. C’est pourquoi, maintenant, il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme spirituelle. Chacun doit non seulement sauver son âme mais aussi toutes les âmes que Dieu a placées sur son chemin.
«La Très Sainte Vierge ne m’a pas dit que nous sommes dans les derniers temps du monde, mais je l’ai compris pour trois raisons :
«La première parce qu’Elle m’a dit que le démon est en train de livrer une bataille décisive avec la Vierge, et une bataille décisive est une bataille finale où l’on saura de quel côté est la victoire, de quel côté la défaite. Aussi, dès à présent, ou nous sommes à Dieu ou nous sommes au démon; il n’y a pas de moyen terme !
«La deuxième, parce qu'Elle a dit, aussi bien à mes cousins qu’à moi‑même, que Dieu donnait les deux derniers Remèdes au monde : le saint Rosaire et la Dévotion au Cœur Immaculé de Marie, et ceux-ci étant les deux derniers remèdes, cela signifie qu’il n’y en a pas d’autres.
«Et, troisième raison, parce que toujours dans les Plans de la divine Providence, lorsque Dieu va châtier le monde, Il épuise auparavant tous les autres recours. Or, quand Il a vu que le monde n’a fait cas d’aucun, alors comme nous dirions dans notre façon imparfaite de parler, Il nous offre avec une certaine crainte le dernier moyen de Salut, sa Très Sainte Mère. Car si nous méprisons et repoussons cet ultime moyen, nous n’aurons plus le pardon du Ciel, parce que nous aurons commis un péché que l’Évangile appelle le péché contre l’Esprit-Saint, qui consiste à repousser ouvertement, en toute connaissance et volonté, le Salut qu’on nous offre. Souvenons-nous que Jésus-Christ est un très bon Fils et qu’Il ne permet pas que nous offensions et méprisions sa Très Sainte Mère. Nous avons comme témoignage évident l’histoire de plusieurs siècles de l’Église qui, par des exemples terribles, nous montre comment Notre-Seigneur Jésus-Christ a toujours pris la défense de l’Honneur de sa Mère.
«Il y a deux moyens pour sauver le monde : la prière et le sacrifice. Et donc, il y a le saint Rosaire. Regardez, Père ! La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se rapportant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles, que ce soient des familles qui vivent dans le monde ou des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire. Avec le saint Rosaire nous nous sauverons, nous nous sanctifierons, nous consolerons Notre-Seigneur et nous obtiendrons le Salut de beaucoup d’âmes.
«Et donc, ayons la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, notre Très Sainte Mère, en La considérant comme le Siège de la clémence, de la bonté et du pardon, et comme la Porte sûre pour entrer au Ciel.
» (Soeur Lucie dos Santos/décembre 1957)
Anne et Joachim likes this.
Tout est dit
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.
apvs likes this.
@Catholique et Français Je suis content de voir que vous reconnaissez la valeur et l'importance du Rosaire. Jean-Paul II l'a récité et l'a recommandé. Puis une citation d'une grande sainte: « Une âme qui prie est déjà sauvée » , affirmait Ste Thérèse d’Avila, et elle aurait voulu se tenir sur une haute montagne pour crier à tous : « Priez ! Priez ! Priez ! »
perceval2507 and one more user like this.
perceval2507 likes this.
Claudius Cartapus likes this.