AveMaria44
15) Mais le Pontife romain peut-il juridiquement abroger l’UA ? La plénitude de pouvoir (plenitudo potestatis) du Pontife romain est le pouvoir nécessaire pour défendre et promouvoir la doctrine et la discipline de l’Église. Il ne s’agit pas d’un « pouvoir absolu » qui comprendrait le pouvoir de changer la doctrine ou d’éradiquer une discipline liturgique qui a existé dans l’Église depuis l’…More
15) Mais le Pontife romain peut-il juridiquement abroger l’UA ? La plénitude de pouvoir (plenitudo potestatis) du Pontife romain est le pouvoir nécessaire pour défendre et promouvoir la doctrine et la discipline de l’Église. Il ne s’agit pas d’un « pouvoir absolu » qui comprendrait le pouvoir de changer la doctrine ou d’éradiquer une discipline liturgique qui a existé dans l’Église depuis l’époque du pape Grégoire le Grand et même avant. [Or c'est justement ce que « saint » Paul VI a fait] L’interprétation correcte de l’article 1 ne peut être la négation de ce que l’UA est une expression toujours vivante de la « lex orandi du Rite romain ». Notre Seigneur, qui a fait le don merveilleux de l’UA, ne permettra pas qu’elle soit éradiquée de la vie de l’Église.
Ludovic Denim
Le principal imposteur et usurpateur, c'est François. Ça fait 60 ans que Dieu permet encore aux fidèles de retrouver la vraie messe, mais il faut attendre maintenant que François tente de la supprimer complètement pour que certains peut-être se décident finalement à se bouger et aller dans toutes les provinces pour faire savoir ce qu'eux savent : que seule la vraie messe plaît à Dieu et est l'…More
Le principal imposteur et usurpateur, c'est François. Ça fait 60 ans que Dieu permet encore aux fidèles de retrouver la vraie messe, mais il faut attendre maintenant que François tente de la supprimer complètement pour que certains peut-être se décident finalement à se bouger et aller dans toutes les provinces pour faire savoir ce qu'eux savent : que seule la vraie messe plaît à Dieu et est l'objet d'un combat entre les modernistes anti-catholiques et les catholiques.

Certains sont capables de nous faire des débats sur les Papes dont on a rien à f... et pendant qu'ils filtrent les moucherons avalent le chameau...

Quant à Burke, il ferait bien de se bouger et de rappeler qu'il n'y a pas besoin d'un tribunal pour dégager un Pape qui a volé son élection lorsque le Canon 332-2 dit qu'une démission est invalide faite sous pression. Burke joue un drôle de jeu, mais s'il croit qu'il aura le temps de sortir la vérité et bien rien n'est moins sûr. Demain peut-être il est mort et il aura été vraiment un mou de chez mou.
Djadjedje
Sainte Eglise Catholique!
Djadjedje
Ce monsieur se dit en communion avec le pontife romain, alias François, hérétique notoire et assassin de la Sa
AveMaria44
Preuve que Montini était un usurpateur........
Gast6
"En ce sens, il n'est pas possible d'exclure le Missel romain, selon l'Usus Antiquior, en tant qu'expression valable de la lex orandi et, par conséquent, de la lex credendi de l'Église. Il s'agit d'une réalité objective de la grâce divine qui ne peut être changée par un simple acte de la volonté même de la plus haute autorité ecclésiastique."