Clicks464

Mensonge corona: pourquoi ce silence de l'Église?

Il n’est désormais plus possible de penser que le Vatican ignore encore la mystification planétaire qu’est en réalité le corona. N’importe quelle personne ordinaire, en cherchant un tant soit peu, peut d’ores et déjà réaliser que quand les mesures pour lutter contre un virus, en entrainant le doublement de la famine sur terre (pour ne citer qu’un exemple) tuent 100 fois plus que le virus lui-même, c’est qu’il y a un problème…

Oui, le Vatican sait…Alors pourquoi ce silence ? La réponse est hélas simple. En effet, suite à deux siècles d’historiographie mensongère, de diabolisation et autres calomnies permanentes contre la Sainte Église Catholique, la Franc-maçonnerie et ses avatars modernes que sont les lobbies féministo-LGBT, ont réussi à créer une sorte de haine universelle sous-jacente (même si cette haine est encore en partie inavouée) contre les catholiques. Désormais la haine contre le "catholique" est pour ainsi dire de plus en plus "comme il faut" et "vendable" dans les discussions. Le catholique est à ce jour la seule personne que l'on peut culturellement et ouvertement détester sans prendre le moindre risque de passer pour intolérant. N’oublions pas que dans l’esprit de la multitude, l’Église est un amas de racistes, fascistes, pédophiles, misogynes, inquisiteurs etc.

Il va de soi que dans un tel contexte si le Pape se mettait à dire frontalement la vérité, c’est à dire que le coronavirus est une simple grippe dramatisée par le système « à d’autres fins » et que donc il convient de ne plus obéir aux autorités en place (par exemple cesser de porter le masque pendant la Messe mais aussi dans tous les lieux publics), très vite nous assisterions à une chasse aux sorcières universelle contre les catholiques, qui seraient désormais accusés d’être responsables de cette « effroyable » pandémie. Le monde aurait enfin trouvé son parfait "bouc émissaire". En l’espace de quelques semaines nous assisterions à un début de génocide, cette fois non plus culturel, mais biologique contre les disciples du Christ.

Que les catholiques soient plus d’un milliard de personnes sur terre est en réalité une illusion d’optique (au moins pour les catholiques occidentaux, avachis eux-mêmes par la fausse historiographie). Ce milliard est en réalité un château de paille. C’est qu’en pratique si la situation devenait vraiment tendue, tous les chefs d’états de l’occident « chrétien » s’écraseraient sans l’ombre d’une hésitation et se mettraient du côté de ceux qui tiennent le normatif (c’est-à-dire les maîtres du politiquement correct et leurs bonnes « à tout faire » que sont les médias et depuis peu aussi les réseaux sociaux). Les catholiques authentiques seraient abandonnés. Qui peut sérieusement penser que les chefs de gouvernements et autres politiciens « baptisés» catholiques, c’est-à-dire les tièdes à vomir comme Fillon, Marine Le Pen, Fabius, Sarko, Trudeau et depuis peu Joe Biden (lui aussi « catho » selon son certificat de baptême !) viendraient à la rescousse du peuple de Dieu ?

Voilà ce que le Vatican veut éviter à tout prix et c’est cela qui explique sa frilosité et son acharnement à miser sur la politique de l’Autruche. Pour autant, cela est une faute, car la vocation de l’Église est justement de dire la vérité, et plus elle attendra pour le faire, plus la situation sera difficile quand elle le fera. Car elle le fera, et cela est une certitude. En effet le Seigneur ne ment pas « Tu es Pierre et sur cette pierre je fonde mon Église et les forces des ténèbres ne pourront la vaincre ».
Etienne bis
M. Bergoglio se fait tester souvent.
Il prépare la pseudo-vaccination (Pfizer) du personnel vatican. Autant de cobayes sur ordre ?

Où avez-vous été chercher que ce Bergoglio aurait souhaité s'exprimer "en vérité" sur cette pseudo-pandémie, plus meurtrière indirectement que directement ?

Entre nous, ce que vous avez rêvé la nuit... le matin, vous croyez que c'est vrai.