Clicks1.1K
fr.news
17

La gouvernante de Pie XII considèrait l'archevêque Bugnini comme un franc-maçon

Soeur Pascalina Lehnert (+1983), gouvernante de Pie XII pendant 41 ans, aurait souhaité que Pie XII et non son successeur appelle Vatican II, ce qui aurait peut-être permis d'éviter le "chaos" qui a commencé dans l'Eglise des années 60.

Le Père Charles Murr, un ami de Sœur Pascalina qui a écrit un livre sur elle en 2017, a déclaré à InsideTheVatican.com (6 octobre, 9) que Pascalina préférait l'Ancienne Messe latine mais n'a jamais remis en question la Nouvelle Messe ou Vatican II lors de ses nombreuses conversations avec Murr.

Elle lui a parlé du Chancelier catholique allemand Konrad Adenauer (+1967) qui a parlé de Jean XXIII (+1963) après une audience privée : "Nous avons un clown assis sur le trône de Saint Pierre" et il a répété le terme "un clown".

Pascalina a qualifié Paul VI (+1978) de "faible" et "décevant". Elle aimait Jean-Paul II. (+2005) mais s'inquiétait de ses nombreux voyages qui, selon elle, l'empêchaient de remplir correctement ses devoirs papaux. Son enthousiasme pour lui s'estompe à chaque annonce d'un nouveau voyage.

Murr a affirmé que Pascalina considérait l'archevêque Annibale Bugnini comme un franc-maçon.

Il a ajouté : "Bugnini a été sérieusement accusé par Staffa, Oddi et Benelli d'être un franc-maçon et de réaliser des desseins maçonniques contre l'Église ; l'évêque Gagnon et Don Mario Marini étaient également au courant de l'affaire". Bugnini a nié jusqu'au bout.

Image: © wikicommons, CC BY-SA, #newsWzyxlezlui

montfort.kingeshop.com shares this
1.1K
L'effroi
Bugnini fut l'architecte et le maitre d"oeuvre du Novus Ordo Missae, missionné pour cela par Paul VI.
Quand furent découvertes dans un porte documents qu'il avait égaré, des preuves flagrantes de son appartenance à la franc-maçonnerie, un crime puni par l'Eglise d'une excommunication automatique, Paul VI aurait du le réduire immédiatement à l'état laïc et ne pas promulguer le Novus Ordo avant …More
Bugnini fut l'architecte et le maitre d"oeuvre du Novus Ordo Missae, missionné pour cela par Paul VI.
Quand furent découvertes dans un porte documents qu'il avait égaré, des preuves flagrantes de son appartenance à la franc-maçonnerie, un crime puni par l'Eglise d'une excommunication automatique, Paul VI aurait du le réduire immédiatement à l'état laïc et ne pas promulguer le Novus Ordo avant une sérieuse épuration et refonte.
Au lieu de cela, Paul VI, se contenta d'éloigner Bugnini comme nonce apostolique en Iran et nous gratifia de sa nouvelle messe maçonnique.
Thierry Maquet
Il faut parler de Jean XXIII bis car il y a eu un premier Jean XXIII, qui a été reconnu comme vrai pape pendant 5 siècles par l'Eglise et les plus grands théologiens; c'est un simple gratte-papier du Vatican qui l'a mis dans la lste des anti-pape en 1947. Avant la mort de Pie XII, Roncalli évocait déjà ce nom comme celui du prochain pape...
Roncalli fut un moderniste intelligent: il s'est tu pend…More
Il faut parler de Jean XXIII bis car il y a eu un premier Jean XXIII, qui a été reconnu comme vrai pape pendant 5 siècles par l'Eglise et les plus grands théologiens; c'est un simple gratte-papier du Vatican qui l'a mis dans la lste des anti-pape en 1947. Avant la mort de Pie XII, Roncalli évocait déjà ce nom comme celui du prochain pape...
Roncalli fut un moderniste intelligent: il s'est tu pendant de longues années, faisant semblant... et attendant son heure pour lancer la première pierre à l'Eglise. Depuis, d'autres pierres lui ont été lancées et François est en train de donner le coup de grâce. Mais attention... depuis le Concile, tous ces papes sont saints... c'est à rire... ou à pleurer.
Verminator
vos sentiments partagés entre rire et pleurer : je ressens la même chose. Clowns risibles, mais leur oeuvre de destruction est à pleurer
L'effroi
3 papes post conciliaires consacrés en l'espace de moins de 10 ans, alors que notre pauvre Jeanne laPucelle dut attendre 4 siècles !
Celle de Paul VI fut la plus honteuse quand on connait le scandaleux passé de Mgr Montini, amplement décrit par le P. Luigi Villa
Catholique et Français
Elle a écrit un charmant petit livre sur Pie XII, d'heureuse mémoire ("Mon privilège fut de le servir"); j'ai l'édition Tequi. Quant au Concile, je sais que Pie XII souhaitait un nouveau concile mais je ne me rappelle plus le contexte ni pourquoi cela ne s'est pas fait (âge avancé du pape, difficultés...?). Sinon que dire de ces révélations, si elles sont avérées ? Effarant, même s'il ne semble …More
Elle a écrit un charmant petit livre sur Pie XII, d'heureuse mémoire ("Mon privilège fut de le servir"); j'ai l'édition Tequi. Quant au Concile, je sais que Pie XII souhaitait un nouveau concile mais je ne me rappelle plus le contexte ni pourquoi cela ne s'est pas fait (âge avancé du pape, difficultés...?). Sinon que dire de ces révélations, si elles sont avérées ? Effarant, même s'il ne semble n'y avoir rien que nous ne sachions déjà.
>Ave Maria 44
C'est le cardinal Otaviani si mes souvenirs sont bons qui l'aurait déconseillé au vue de l'état de l'épiscopat et de la puissance des mass médias. Il a fallu le "clown" Roncalli, sympathisant moderniste, voire plus, pour le convoquer......
L'effroi
Effectivement PieXII a hésité, puis renoncé, à convoquer un Concile, constatant la montée en puissance du courant Moderniste et pressentant les dangers de graves dérives que cela impliquait. Vatican II lui a donné raison.