Clicks428
jozecat

LE MAROC [ET L'ESPAGNE] EN ÉTAT D’ALERTE

18 AOÛT 2014 E.I. ANASS

Les Forces Armées Royales (FAR) marocaines viennent d’installer sur les côtes de la ville de Casablanca un campement militaire équipé d’artillerie lourde ainsi que de missiles sol-air. Ce déploiement, qui a surpris les habitants de la capitale économique, a été installé suite à l’alerte terrorisme faite par la CIA aux trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) qui prennent ces menaces très au sérieux.

Aucun char, aucun transport de troupes, mais des batteries d’artillerie pointées vers l’océan. D’autres parlaient d’un système de missiles anti-aériens camouflés sous d’immenses tentes. Le quotidien Assabah explique que cet arsenal militaire a été déployé suite « aux menaces de l’organisation terroriste d’Abou Bakr Al Baghdadi -L’Etat islamique ». Le quotidien Al-Ahdath livre une autre version, mettant en cause cette fois Al-Qaïda au Maghreb islamique, mouvement terroriste rival de « Daesh ». Le journal ajoute que ces précautions ont été prises suites à un rapport des renseignements américains (CIA), qui fait état d’une menace de détournement de « onze avions civils libyens », qui seraient tombés aux mains de terroristes. Al-Massae explique pour sa part qu’un ordre a été donné aux tours de contrôle pour davantage de vigilance sur les autorisations de vol d’avions civils. Assabah ajoute pour sa part que les départs en congé des officiers et sous-officiers ont été interrompus, signe d’une mobilisation de l’armée.

Quelques jours auparavant, le ministre marocain de l’Intérieur Mohamed Hassad a annoncé l’élévation du niveau de vigilance.


www.youtube.com/watch

LE MAROC ALERTE :3000 JIHADISTES SONT EN ROUTE POUR L'ESPAGNE

17 AOUT 2014 fr.awdnews.com/politique/5479-le-maroc-a…

Les services de sécurité marocains ont alerté les autorités espagnoles du retour de Syrie et d’Irak de plus de 3000 Marocains. Ces présumés combattants sont capables de commettre des attentats soit au Maroc, soit en Espagne.

Les djihadistes, qui sont originaires pour la plupart des villes du nord (Tanger, Tétouan et Nador), sont également détenteurs de permis de passage (ou de cartes de résident), qui leur donnent la possibilité de se rendre plus facilement dans les villes autonomes de Sebta et de Melilla. Ces permis sont délivrés aux marchands ou personnes habitant les régions de Tétouan et Nador.

Cette inquiétude a été confirmée ce matin même par le démantèlement d’une cellule terroriste qui avait, selon les autorités marocaines, des ramifications à Fès, Tétouan et Fnideq, ville située à moins d’un kilomètre de la ville de Sebta. En plus de chercher un appui pour financer leurs opérations, ces présumés terroristes devaient également recruter des Marocains et des étrangers pour aller combattre en Syrie et en Irak.

Du côté marocain, on s’inquiète de voir la région du nord du pays devenir un terreau de djihadistes. Les membres de la plupart des réseaux démantelés ces derniers mois dans le Royaume provenaient de cette région.

De même, certaines vidéos publiées par des combattants marocains en Syrie confirment que la majorité des combattants viennent de la région de Tétouan et de Fnideq, à l’image de MOHAMED HAMDOUCH, alias KOKITO. Ce jeune originaire de Fnideq a la particularité de poser sur des photos et des vidéos sur YouTube avec des têtes qu’il a lui même coupées « au combat ».