Clicks27
jili22

Il consiste à effrayer le peuple en leur faisant croire que leur système immunitaire ne peut tenir tête à la covid. Le virus existe, il a de grandes jambes mais pas de grandes dents

Miles Christi XX - Juin 2020

Aucun d’entre nous n’aurait imaginé que le mensonge serait si énorme, soudain et universel. Tous les rois de la terre, parmi lesquels même ceux qui le connaissent le mieux comme Poutine, ont dû jouer leur partie dans la danse, danse de la supercherie.

1. Le canular des canulars

Il consiste à effrayer le peuple en leur faisant croire que leur système immunitaire ne peut tenir tête à la covid. Le virus existe, il a de grandes jambes mais pas de grandes dents, spécialement face à la jeunesse dont le système immunitaire est, par nature, très efficace.

Tout cela est une possibilité, une supposition, une illusion d’Hollywood. Une panique créée sur quelque chose de bizarre, qui n’est pas sûre (Le professeur Montagnier a dit que l’ADN contient certains brins du VIH ; l’enveloppe est étrange) ; mais plus ou moins un burger vide. Bien moins mortel que la grippe saisonnière.

Ce qui est réel, c’est la confusion forgée par les médias et politiciens. Tout à coup, les populations sont confinées, les entreprises doivent fermer, les personnes ne peuvent plus se rassembler et le rêve de Karl Marx devient réalité : l’état distribue la subsistance à la population et contrôle tous les mouvements.

Nous verrons plus tard que ce qui vient à la suite est bien pire, mais aucun de nous, prêtres, ne peut se taire avant l’avènement de ce nouveau communisme confus. Qui nous aurait dit que cet asservissement global de la population mondiale pourrait éventuellement se produire ? Notre-Dame de Fatima. La Russie est un peu moins communiste ; malgré tout, ses erreurs sont déjà répandues. Immédiatement, tous les rois de la terre rivalisèrent avec la politique du gouvernement communiste chinois ; et ils les dépassèrent, parce que le gouvernement chinois mit immédiatement en circulation un milliard de doses d’hydroxychloroquine et leva très vite son propre confinement, redémarrant son économie plus tôt. Ils jouèrent dans le mensonge, et le quittèrent.

De même en Russie. Sans doute que Poutine savait trop bien que le communisme détruirait son pays. Donc il suivit la danse de la covid et, comme la Chine, traita la population âgée avec le traitement approprié d’hydroxychloroquine, s’attirant la critique, comme la Chine, avec un petit nombre de décès. Alors il implora Trump pour avoir des respirateurs… Petit pas de danse supplémentaire dans le marécage des mouvements de la danse covid, et ainsi agit-il pour le moment. Ils jouent dans le mensonge, le quittent, puis recommencent le jeu, puis le quittent à nouveau …

Très intéressant ! En Afrique, ils peinent à trouver quelques « victimes ». C’est que le Plaquenil (nom des comprimés d’hydroxychloroquine) est aussi commun que le doliprane ou l’aspirine, et est sans cesse utilisé pour lutter contre la malaria. Dans des pays secs, comme l’Algérie, il fut massivement répandu, c’est pourquoi la farce de la covid ne démarra pas !

Cependant, ils devaient jouer cette danse : se confiner, fermer les entreprises, porter des masques, envoyer des équipes de désinfection et surtout se taire. Le président du Sénégal a été une remarquable exception, mais la soumission de tous les autres chefs d’état est effrayante.

Les gouvernements suédois et biélorusse ont reconnu la covid 19 pour ce qu’elle est : les symptômes d’une grippe bénigne ; et ils refusèrent de confiner la population. Les habitants allaient aux cafés et restaurants, le président Loukachenko alla jouer au hockey sur glace : bon pour lui, bon pour son peuple. Il n’est pas le tyran que les médias décrivent, parce que, contrairement à beaucoup d’autres, il n’a pas eu le cœur d’emprisonner ses sujets arbitrairement. Et si son comportement est tyrannique, alors je le dis haut et fort : « Longue vie à la tyrannie ! » et je demanderai pour moi-même un passeport biélorusse.

tiré du blog : cristiadatradicinalista.blogspot.com