Clicks704
Guiharan
1
Enfants placés : que fait la République ? Pièces à conviction diffusé le 27 janvier 2021 voir aussi Enfants placés : les sacrifiés de la République (2019) Le 16 janvier 2019, "Pièces à conviction" …More
Enfants placés : que fait la République ?

Pièces à conviction diffusé le 27 janvier 2021

voir aussi
Enfants placés : les sacrifiés de la République (2019)

Le 16 janvier 2019, "Pièces à conviction" diffusait une enquête mettant en lumière le destin tragique de certains enfants placés ainsi que des dysfonctionnements au sein des services de la protection de l'enfance. Deux ans plus tard, qu’advient-il des 200 000 enfants placés en foyers ou en familles d'accueil ? Les grandes déclarations d’intention ont-elles été suivies d’effets ? Que sont devenus les jeunes du premier documentaire ?

Une enquête de Sylvain Louvet, et soirée présentée par Virna Sacchi.

"Pièces à conviction" a continué de filmer les histoires qui ont ému les téléspectateurs. Comme celle de Miriame à la recherche de sa famille d’accueil dont elle a été séparée à l’âge de 7 ans. Comme celle de Lyes Louffok, qui a vécu l’enfer en foyer et est devenu un porte-parole pour ces enfants oubliés.

En 2019, "Pièces à conviction" avait aussi filmé de graves faits de violence au centre d’accueil d’urgence d’Eysines, en Gironde. Aujourd’hui, le directeur raconte comment l’établissement a remis en question ses méthodes, et a depuis innové dans l’accueil des enfants.

Pour mieux comprendre pourquoi un enfant est placé et comment sont prises les décisions les plus difficiles, comme retirer aux parents la garde de leur enfant pour le placer en foyer d'accueil, "Pièces à conviction" a filmé au tribunal de Nanterre. Deux juges pour enfants ont exceptionnellement accepté la présence de notre caméra lors de leurs entretiens avec des enfants meurtris. Mais l’enquête révèle que les décisions des juges ne sont pas toujours suivies d’effet.

Pour preuve, un terrible fait divers : la mort d’un jeune homme de 17 ans, Jess, assassiné dans un hôtel. "Pièces à conviction" prolonge son enquête sur un véritable scandale : le placement d'ados dans des hôtels où ils sont parfois abandonnés à eux-mêmes.

Les enfants placés trop souvent malmenés par la République auront-ils un jour droit à des excuses nationales ? C’est ce qui s’est passé en Suisse, où la souffrance de ces enfants devenus adultes a été entendue ; ils ont même été dédommagés par l’Etat. Ils témoignent aujourd’hui avec beaucoup d’émotion de leur parcours et de leurs blessures.
durdur bis shares this
704
durdur bis