Clicks223
fr.news
1

Chili : Décès de Fernando Karadima, prêtre défroqué et agresseur homosexuel

Fernando Karadima, 90 ans, prêtre charismatique chilien défroqué et au centre d'affaires d'abus homosexuels, est décédé dimanche d'une broncho-pneumonie et d'une insuffisance rénale dans une maison de retraite après n'avoir pu être admis à la clinique universitaire catholique en raison d'un "manque de lits suite aux cas COVID-19".

Karadima s'est rendu célèbre en tant que curé de l'église du Sacré-Cœur d'El Bosque à Santiago du Chili (1985-2006), où il a tissé un vaste réseau d'influences et de relations politiques et économiques, y compris un réseau de jeunes dont il était constamment entouré. Au moins cinq de ceux qui faisaient partie de son groupe sont devenus plus tard évêques. Il a fondé l'Unión Sacerdotal del Sagrado Corazón de Jesús.

En 2010, Karadima a été accusé d'avoir abusé de "jeunes garçons" dans les années 1980 et 1990. Il a toujours nié tout acte répréhensible mais le Saint-Siège l'a reconnu coupable en janvier 2011 en le condamnant à une vie de retraite dans la prière et la pénitence, en plus d'une interdiction perpétuelle d'exercer publiquement tout ministère actif.

Cependant, en juin 2011, le Vatican a retiré l'accusation de pédophilie, ne laissant que celle d'éphébophilie. Il a été défroqué en 2018, ce qui a mis fin à sa "vie de pénitence et de prière".

L'avocat de Karadima a souligné que les abus homosexuels ne pouvaient pas avoir eu lieu lorsque les plaignants étaient mineurs, puisqu'ils étaient entrés dans le cercle de Karadima alors qu'ils avaient plus de 18 ans. Cette contradiction discréditerait leurs témoignages. Karadima n'a jamais été poursuivi par l'État en raison du délai de prescription.

#newsYesmjligkw
Sylvanus
Prions pour lui.