Clicks21

Lettre ouverte à certains évêques et prêtres, pour votre salut éternel

Lettre ouverte à certains évêques et prêtres, vous savez qui vous êtes

Mes pères,

J'écris cette lettre avec le cœur lourd, mais en sachant qu'elle doit être écrite. Pour aller droit au but, vous êtes trop nombreux à avoir abandonné vos enfants et à avoir dit que c'était par amour pour eux. Si c'est ce que vous appelez l'amour, alors vous ne savez pas ce qu'est le véritable amour. Vous dites que vous voulez protéger votre peuple contre ce virus, mais vos actions disent que vous ne vous souciez pas de ce qui arrive à leur âme. Vous direz que ce n'est pas vrai ; les actions parlent plus fort que les mots. Vous avez été choqués récemment lorsque l'enquête Pew est sortie et a constaté que seuls 30 % des catholiques qui assistent à la messe croient en la Présence réelle, ce qui n'est pas étonnant, vous-mêmes ne semblez pas y croire. Croyez-vous en la Présence réelle ? J'ai entendu trop d'entre vous dire que recevoir la "Communion Spirituelle" est aussi bien que de recevoir notre Seigneur à la Messe. VRAIMENT ?!! Lors de la persécution des premiers chrétiens, un gouverneur a demandé pourquoi ils s'étaient rencontrés en sachant qu'ils seraient très probablement attrapés et exécutés. Ils ont répondu qu'ils ne pouvaient pas vivre sans l'Eucharistie.

Aujourd'hui, vous vous souciez davantage du temps limité de votre troupeau sur terre, que de son bien-être éternel. Vous nous dites de regarder la messe à la maison, incapables de recevoir notre Seigneur. N'est-ce pas la même chose que de voir des personnes affamées se tenir à la fenêtre d'une boulangerie en leur disant de croire qu'elles sont nourries, mais sans leur permettre de recevoir quoi que ce soit du magasin ? Vous dites que c'est différent, vous avez raison. La famine et la mort spirituelle sont éternelles, le tourment et la souffrance ne cesseront jamais. La seule chose que vos actions montrent, c'est que vous vous souciez davantage de vous-mêmes et de votre image aux yeux du monde. N'oubliez pas que vous devrez rendre compte de chaque âme dont vous vous occupez, et que vous le croyiez ou non, des âmes vont en enfer.

Je vous en prie, pour le bien de vos troupeaux, devenez de véritables bergers et non des mercenaires. Car si vous ne le faites pas, de nombreuses âmes de vos troupeaux seront perdues, et vos propres âmes aussi. Que Dieu ait pitié de vos âmes.

JMJ

Katherine

Source: Blog de Mgr Gracidas