Clicks555
fr.news
4

Un jésuite veut forcer les gens à accepter le Novus Ordo

L'éminent père pro-gay Thomas Reese - qui se présente comme "libéral" - appelle à annuler le motu proprio Summorum Pontificum qui a libéralisé la célébration du rite romain authentique.

Ce jésuite a écrit (religionnews.com, 13 avril) qu'"il était présumé" [par certains anti-catholiques] que la messe disparaîtrait et serait remplacée par l'eucharistie Novus Ordo de Paul VI en 1969.

Il rappelle que les évêques avaient l'autorité de persécuter la liturgie romaine dans leurs diocèses, mais Summorum Pontificum permet à chaque prêtre de célébrer la messe, que l'évêque local le veuille ou non.

Cependant, Reese veut déresponsabiliser les prêtres et revenir à l'ancien régime répressif : "Il est temps de rendre aux évêques l'autorité sur la liturgie tridentine dans leurs diocèses."

Reese souhaite que - ce qu'il appelle - la "liturgie non réformée" disparaisse, et de ne la "permettre" que par "bonté pastorale envers les personnes âgées qui ne comprennent pas la nécessité du changement" bien que "les personnes âgées qui ne comprennent pas la nécessité du changement" se trouvent dans le groupe Novus Ordo de Reese. Reese lui-même est âgé de 75 ans.

Il suggère que "les enfants et les jeunes ne devraient pas être autorisés à assister à la messe". Cette méthode est actuellement utilisée en Chine. De toute évidence, Reese n'a aucune confiance dans la liturgie Novus Ordo puisqu'il pense que les gens doivent y être forcés.

Image: © Lawrence OP, CC BY-NC-ND, #newsGlyuqzwddk

Théophile Maizière
Cest normal, ce type est dans la logique de Paul VI.
Les "ralliés" doivent bien se mettre dans la tête qu'ils sont tolérés et non acceptés et que la tolérance à leur encontre a des limites.
Grosminet
Encore un jésuite !
Spina Christi 2
"Pro-gay, libéral", encore un fruit pourri de l'arbre Vatican II
Xavier Edmond Schaffers
Un exemple-type du mauvais prêtre carriériste, mondain, intriguant, appartenant à la vieille garde conciliaire envoie d'extinction.