Clicks4
jili22

MÉDITATION POUR LE SAMEDI D'APRÈS L'ASCENSION

Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem

Les Apôtres et les Disciples ayant adoré Jésus-Christ, s'en retournèrent remplis de joie à Jérusalem, où ils étaient toujours dans le temple, louant et bénissant Dieu. (S. Luc, ch. 24)

I. Considérez que les Apôtres et les Disciples ayant perdu de vue leur divin Maître qu'une nuée avait ravi à leurs yeux, ils se prosternèrent en terre, et lui rendirent de nouveau leur adoration, baisant les sacrés vestiges de ses pieds qui étaient restés sur la terre ; ensuite, il s'en retournèrent à Jérusalem, ayant le cœur tout rempli d'une sainte joie et d'une grande, allégresse.
Comme vous les avez accompagnés en esprit sur cette sainte montagne des Oliviers, suivez-les aussi dans leur route à Jérusalem, et apprenez de leur exemple ce que vous devez faire quand Dieu vous communique quelque faveur ou quelque consolation spirituelle ; c'est de vous appliquer avec une nouvelle ferveur au service qu'il veut que vous lui rendiez.

II. Considérez que cette joie des Apôtres provenait du grand amour qu'ils avaient pour Jésus-Christ, étant bien plus joyeux et plus contents de ses grandeurs et de sa gloire, que de tous les biens qui eussent pu leur arriver ; préférant les intérêts de ce divin Sauveur à leurs avantages, et même à leur propre vie.
Combien peu entrent dans ces sentiments ! et que ce qu'a dit saint Paul, est bien véritable, que tous cherchent leurs intérêts et non pas ceux de Jésus-Christ !
Examinez-vous sur ce point ; voyez ce qui vous touche et vous intéresse le plus : est-ce que Jésus-Christ soit glorifié ? qu'il soit de plus en plus connu, aimé, obéi et servi ? quelle joie ressentez-vous quand vous pensez que ce divin Sauveur est dans sa gloire ? Offrez-lui votre cœur, afin qu'il vous inspire les sentiments et les affections qui lui sont les plus agréables.

III. Considérez qu'après l'Ascension du Fils de Dieu, les saints Apôtres et les Disciples étaient presque toujours dans le temple, louant et bénissant Dieu. Apprenez de là qu'un dès principaux fruits que vous devez recueillir de la considération de ce mystère, c'est une nouvelle résolution de vous adonner à l'exercice de la prière et de la méditation, afin que par ce moyen vous éleviez plus souvent et plus parfaitement votre esprit et votre cœur vers le séjour où Jésus est monté, et que vous le suiviez d'affection et de désir, en attendant que vous ayez le bonheur de le suivre en effet.
Proposez-vous donc de vaquer à ce saint exercice avec plus de ferveur et de fidélité que vous n'avez encore fait ; demandez à ce divin Sauveur le secours de sa grâce ; et pour l'obtenir plus facilement et plus abondamment, implorez le secours de sa très sainte Mère, qui a possédé en un très parfait et très sublime degré l'esprit d'oraison et de prière : suppliez-la de vous obtenir le bonheur d'y avoir part.

PRATIQUES

Donnez à vos occupations temporelles le temps qu'elles vous demandent.
Mais ne négligez pas l'exercice de la prière pour attirer les bénédictions du Ciel.

(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)

tiré du blog : le-petit-sacristain.blogspot.com