Clicks157

" Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"... : à l'origine d'un slogan

shazam
1
"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Cette phrase, savez-vous d'où elle vient... et ce qu'elle voulait dire à l'origine ? 26 sept. 2019 - Cette phrase c’est Nietzsche qui l’écrit en 1888 dans More
"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"
Cette phrase, savez-vous d'où elle vient... et ce qu'elle voulait dire à l'origine ?
26 sept. 2019
-

Cette phrase c’est Nietzsche qui l’écrit en 1888 dans Crépuscule des idoles. Cela ne voulait du tout dire la même chose que le sens que l’on donne actuellement à cette phrase…

Inspiration et évolution du sens :

‘Un résidu’ de christianisme : Ralph Waldo Emerson (1803-1882)

« En général, tout mal auquel nous ne succombons pas est un bienfaiteur pour nous. »
- Le « en général » et le « nous »
- Pasteur unitarien, il vise à une consolation, une inspiration pour les gens souffrants.
- L’objectif était de montrer que, non, les méchants ne triomphent pas ici-bas, et les bons ne sont pas en bute aux persécutions.
- Un ‘résidu’ de christianisme, chez Emerson.

La volonté de puissance : Friedrich Nietzsche (1844-1900)

« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ».
- Le « me »
- Pour les individus de type ‘supérieurs’, auquel il pense appartenir, une logique d’auto-dépassement, face à l’adversité, va élever, et non abaisser.
- Cela n’est pas accessible ‘au commun des mortels’ ou au premier venu, car l’adversité affaiblit ceux qu’il désigne par les décadents qui engourdissent la douleur par des narcotiques .
- Ce n’est pas une Providence, l’hypothèse de la volonté de puissance, ça caractérise un type d’individus qu’il appelle supérieur.
- Il veut se défaire de la morale chrétienne.
- Et développer une interprétation philosophique de la réalité qui repose sur l’hypothèse de « La volonté de puissance ».

Le « Self Help »

« Vous allez pouvoir prendre en main votre destin »
- Par exemple le concept de « La Résilience » de Boris Cyrulnik : après un traumatisme, reprendre un autre type de développement après une agonie psychologique.
- ‘Démocratiser’ la Résilience.
- Le « développement personnel ».
shazam
Presse : attentats vs "être fort"

« C'est une épreuve, je ne doute pas que nous sortirons renforcés ». Le premier ministre Français en fonction au 9 janvier 2015

De cet épisode, nous sortirons renforcés dans notre volonté d'unité.

Le Premier ministre rappelle que "nous sommes plus forts en nous rassemblant autour de nos valeurs". 17 décembre 2015

"De cette épreuve, nous sortirons encore plus …More
Presse : attentats vs "être fort"

« C'est une épreuve, je ne doute pas que nous sortirons renforcés ». Le premier ministre Français en fonction au 9 janvier 2015

De cet épisode, nous sortirons renforcés dans notre volonté d'unité.

Le Premier ministre rappelle que "nous sommes plus forts en nous rassemblant autour de nos valeurs". 17 décembre 2015

"De cette épreuve, nous sortirons encore plus fort", affirme-t-il. Il remercie également les forces de l'ordre pour leur intervention exceptionnelle. (le président Français en charge en 2015)

Je ne doute pas que nos valeurs l'emporteront dans cette période de trouble, ces valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité que l'on a voulu mettre à bas. C'est à chacun de nous de prouver le prix que nous leur accordons et de montrer que nous sortirons renforcés de cette épreuve. (Le président de l'université de Nanterre, février 2016)

"Etre ensemble pour rester fort" : un an après l'attentat à Manchester, les habitants s'unissent en hommage aux victimes (Francetvinfo.fr)

...puisse l'Amour, malgré tout, être le plus fort" a déclaré le vicaire général. (RCF, Radio Chrétienne Francophone, Nice 2016)

---

Bien plus, nous mettons notre fierté dans la détresse elle-même, puisque la détresse, nous le savons, produit la persévérance ; la persévérance produit la vertu éprouvée ; la vertu éprouvée produit l’espérance ; et l’espérance ne déçoit pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné.
(Romains : 5,3-5)

Il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure.
C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.
(2 Corinthiens 12, 9-10)