youtu.be/0DH9ZlngJvA?t=213%3A Abbé Guépin : Entretien avec un prêtre réfractaire à la Révolution française et à Vatican II notredamedesdons.net/ www.qwant.com/?locale=fr_FR&client=brz-moz&t=videos&q=abb%C3%A9+gu%C3%A9pin&o=0%3Ax10s654 : sermon sur la modestie

Mgr Lefebvre disait tout et son contraire et ce qui me pose un réel problème c'est qu'il a été ordonné prêtre et évêque par le cardinal Liénart franc maçon du 30ème degré.
Rore Sanctifica 31 juillet 2005 12
La significatio ex adjunctis d’un sacrement (1)
• La valeur ou efficacité des sacrements vient du Christ, non de
l’Église ; et le Christ a voulu qu’ils agissent à la manière des
agents naturels, ex opere operato
• Un ministre indigne ou même hérétique administre validement
les sacrements s’il utilise sérieusement la matière et la forme
propres à chacun avec l’intention de faire ce que fait l’Église
• L’utilisation de la matière et de la forme du sacrement, avec
l’intégralité de la significatio ex adjunctis garantit que le ministre
manifeste l’intention de l’Église

La significatio ex adjunctis d’un sacrement (2)
• La significatio ex adjunctis doit exprimer la signification du
sacrement ; si les modifications introduisent une contradiction, le
sacrement n’est pas efficace parce que manque manifestement
l’intention
• Si la significatio ex adjunctis est tronquée, le sacrement peut être
douteux parce que l’intention peut manquer pratiquement
– Il est légitime dans ce cas de rechercher les intentions de ceux qui ont
modifié le rite pour évaluer sa validité (cf. démarche de Léon XIII dans
Apostolicae Curae)

Pour la matière et la forme il n'y a pas de problème mais par contre pour la manifestation de l'intention de l'église j'ai de sérieux doutes.

Découvrez l'église du sacre de Mgr Lefebvre • La Porte Latine

.Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat; qu’un cardinal de l’Église romaine, même légat; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les cardinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE..." (Paul IV, Cum ex apostolatus )
Abbé Paul Schoonbroodt
"Il faut pour l'oblation du saint Sacrifice de la Messe un prêtre validement ordonné par un évêque qui a reçu la plénitude du sacerdoce par le rite de la consécration épiscopale inchangé, vérité qu'il faut 'affirmer face au nouveau rite invalide de Paul VI. Ainsi, les fidèles sont privés de vrais prêtres et de vrais évêques. Hélas, cette réforme est un drame car ce rite d'ordination invalide a comme conséquence d'arrêter la diffusion des grâces de la Rédemption. A cause de cela, beaucoup d'âmes se perdent. Il faut que continue le sacerdoce catholique. Or, à cause de la pénurie grave de prêtres validement ordonnés, nous sommes dans la détresse, il y a trop peu de vocations."

Les hérésies de Roncalli-Jean XXIII - Sede Vacante

RIP +

Si l’immense majorité des évêques suivit la minorité agissante sous la conduite du juif Béa et de ses séides Baum et Osterreicher, ainsi que Mendez-Arceo, Walther Kempe et des leaders du groupe des évêques et cardinaux sillonnistes et modernistes passés à la Franc-Maçonnerie, les Montini, Liénart, Alfrink, Koenig, Lercaro, Spellman, Suenens, aidés des néo-"théologiens" les Congar, de Lubac, Rahner et Ratzinger, c’est que cette minorité agissante avait tous les pouvoirs sur le Concile pour le manœuvrer à la faveur d’un complot et du "pape" Roncalli puis de son successeur Montini-Alghizi, mais aussi que l’ensemble des esprits étaient déjà acquis au reniement de la vraie Foi, imbus des idées modernes, car le peuple a le haut clergé qu’il mérite, tout comme le clergé a le peuple qu’il mérite également ! Ce haut clergé d’après guerre, nommé par Pie XII conseillé par le juif Bea et les nonces comme Roncalli, était formé de prélats sillonnistes dont la nomination en remplacement des prélats catholiques avait été "exigée" par les puissances victorieuses en 1945: même sur ce blog démosophe contre le nouvel ordre mondial c'est précisé son appartenance maçonnique. LES PROPHETIES SATANIQUES DE L'ANTIPAPE JEAN XXIII ET L'EGLISE DU CHRIST DU CARDINAL EUGENE TISSERANT. - LAOSOPHIE par opposition à Démosophie

Des Évêques Valides ? – II – St. Marcel Initiative: même Williamson le présume, son commentaire est intéressant.

L’un des cas les plus illustres fut celui du card. Joseph Suenens, chassé de son siège de Bruxelles parce que franc-maçon, avec une amante et un fils qui s’appelait Paul!

Un autre cas “douloureux” fut celui du card. Achille Liénart. À Paris, tandis qu’il attendait tout près d’une Loge maçonnique, l’homme qui devait lui confirmer l’existence de documents qui attestaient l’appartenance du card. Liénart à la Franc-maçonnerie, l’abbé Villa vit tout à coup venir à sa rencontre un jeune homme qui, l’attaquant, lui décocha un coup de poing “ferré” en plein visage, en criant: «Il existe un diable sur cette terre!». L’abbé Villa se réveilla dans une pharmacie, la bouche en sang, la mâchoire brisée et sans plus une dent dans la bouche.: tiré de Qui est Dom Luigi Villa ?

RIP +

Parti de Gauche - Midi Pyrénées:

Inauguration de la statue du pétainiste cardinal Liénart à Lille par Martine Aubry .
samedi 12 mars 2011. Source : Libre Pensée du Nord

G. Riquier précise que le Cardinal Liénart était Franc-Maçon — ce que tout le monde sait, mais ce qui est beaucoup moins connu c'est la suite — : « il était un des dix-sept évêques francs-maçons français dont Monseigneur Beaussart avait donné la liste à Pie XI en 1938. Ils étaient peut-être plus nombreux : l'un des enquêteurs, Monseigneur Bouteloup avait été assassiné pendant l'enquête. » page 41, « L'avenir du monde ... ».

Dans son édition de juin 1976 de "Si, si, no, no" l'intrépide prêtre romain Don Francesco Putti citait les étonnantes révélations de la revue "Chiesa viva", n°51 de mars 1976, de la maison d'édition "Civilta" de Brescia, qui éclairait brusquement la situation d'alors. Il écrivait : "Le cardinal Achille Liénart était franc-maçon. Cela, lemarquis de la Franquerie l'atteste dans son livre "L'infaillibilité pontificale" . Son entrée dans une loge de Cambrai eut lieu en 1912, puis il fréquenta trois loges à Lille, une à Valence et deux à Paris... En 1912, il devint visiteur du 18è degré et en 1924 il avait déjà accédé au 30è degré de la loge. Et c'est ce cardinal qui donna au Concile, dans sa première séance, une autre direction que celle qui avait été désirée et préparée par le Pape) Jean XXIII.:

Chiesa viva -la verità vi farà liberi- chiesaviva Chiesa Viva - Don Luigi Villa - La Vie des Saints

La référence du marquis de la Franquerie est à la page 30, je vais d'ailleurs lire cet intéressant ouvrage en pdf. MARQUIS DE LA FRANQUERIE L'INFAILLIBILITÉ PONTIFICALE, LE SYLLABUS...


RIP+
AveMaria44
"Pour la matière et la forme il n'y a pas de problème mais par contre pour la manifestation de l'intention de l'église j'ai de sérieux doutes." • La valeur ou efficacité des sacrements vient du Christ, non de
l’Église ; et le Christ a voulu qu’ils agissent à la manière des agents naturels, ex opere operato
• Un ministre indigne ou même hérétique administre validement les sacrements s’il utilise …More
"Pour la matière et la forme il n'y a pas de problème mais par contre pour la manifestation de l'intention de l'église j'ai de sérieux doutes." • La valeur ou efficacité des sacrements vient du Christ, non de
l’Église ; et le Christ a voulu qu’ils agissent à la manière des agents naturels, ex opere operato

• Un ministre indigne ou même hérétique administre validement les sacrements s’il utilise sérieusement la matière et la forme propres à chacun avec l’intention de faire ce que fait l’Église.
Le Christ et l’Église c'est tout un, c'est pour cela qu'il faut avoir l'intention de faire ce que fait l’Église.
Il n'y a pas de raisons sérieuses de douter du sacre de Mgr L. le seul évêque qui a résisté à V2; sinon l’Église a disparue.