Clicks890
fr.news
1

En Australie, être prêtre devient un crime

L'archevêque de Perth, Mgr Timothy Costelloe, s'élève contre une nouvelle loi qui exige des prêtres, en vertu du code pénal, de signaler les abus sexuels entendus dans une confession (par exemple, celle d'un journaliste). La loi a été adoptée par le Parlement de l'État d'Australie-Occidentale cette semaine et supprime les protections de droit civil du secret de la confession.

Costelloe écrit dans une lettre pastorale (PerthCatholic.org.au, 21 octobre) que la décision "criminalise la fidélité à une dimension essentielle de la pratique de notre foi catholique par nos prêtres." Il nie que tout mineur sera mieux protégé grâce à cette loi.

Il se dit "perplexe" face à cette décision mais n'a - sans rire - "aucune raison de mettre en doute l'intégrité et les bonnes intentions de nos parlementaires."

Costelloe ajoute que les critiques [= les détracteurs de l'Église] cherchent à dépeindre l'Église comme peu réactive aux cas d'abus sexuels : "C'est à la fois inexact et injuste."

Des lois similaires contre le sceau de la confession existent déjà en Australie-Méridionale, à Victoria, en Tasmanie et à Canberra. Les archevêques de ces États ont annoncé qu'ils ignoreraient la loi.

Image: © Mazur, CC BY-NC-ND, #newsGhmytiujpn

Etienne bis
C'est bien triste pour eux, mais c'est pas grave pour nous. 🤔
Ces gens-là se piquent tellement avec des injections-covid que bientôt ils ne feront plus que des bébés au graphène, tous hybrides (heureusement). 😲😲🥶