Clicks138
viensmevoir65

Halloween

Halloween

Halloween transmet violence, horreur et blesse les enfants à leur croissance.
Le bien et le juste ne sont plus acceptés car ils ne produisent pas de commerce et ne suivent pas les modes. Mais le mal et l'injustice sont bien divulgués et médiatisés parce qu'ils produisent du profit.
Il m'a fallu faire un appel à toute la société pour qu'elle puisse faire une réflexion attentive pour comprendre que la fête d'Halloween n'est pas une blague, un jeu, mais un rite hautement négatif, dangereux, violent, macabre et dessinateur pour tout le monde, mais surtout pour les enfants.
Halloween transmet et incite au mal, à l'horreur, à la violence et ainsi blesse et trompe les enfants en les plagiant et en leur faisant croire que c'est une fête comme toutes les autres et qu'elle est ténébreuse et satanique. Attention, nous sommes déjà écrasés et terrifiés par une société pleine de faits de violence et de meurtres dans chaque pays ou ville, dans les familles, les écoles et les places. Il suffit maintenant de dessiner, de transmettre le négatif et d'inciter à la violence, c'est-à-dire au mal, aux petits, aux jeunes et aux moins jeunes. Vous avez transformé cette fête négative en commerce. Inquiétant, je m'adresse à toutes les institutions, à toutes les réalités religieuses, aux non-croyants, aux écoles et à toutes les familles ; ne laissez pas divulguer cette horrible fête en la faisant apparaître comme une blague, un jeu avec des têtes décapitées, des yeux arrachés, des mains et pieds coupés, squelettes et monstres en tout genre.
Nous répondons au mal par le bien, en divulguant les vraies valeurs, les principes sains, le beau et le juste, la paix et la vraie justice ; éduquant et formant ainsi les nouvelles générations à la non-violence.
Nous sommes devenus partisans et responsables d'une société malade dans le corps, l'esprit et l'esprit et responsables de transmettre et inculquer la violence et le macabre aux hommes, aux femmes et, plus grave encore, aux enfants. Le résultat est que les choses positives ne font pas d'audience, mais que les choses négatives, qui incitent à la violence, comme Halloween, sont consenties et bien acceptées. Mais attention ceux qui permettent et divulguent ce commerce d'immoralité en répondront au Bon Dieu et recevront la Justice Divine.
Je m'adresse aux institutions et aux journalistes : ne laissez pas et ne consentez pas à divulguer tout ce mal à la société actuelle et aux générations futures.
Paix et espoir