17:17
Denis AGRET, RÉSISTANT CONDAMNÉ à 6 MOIS de PRISON avec SURSIS, INTERVIEWÉ par Eric Verhaeghe Aujourd'hui, j'ai interviewé Denis Agret, qui est probablement le premier résistant, avec Vincent Pavant …More
Denis AGRET, RÉSISTANT CONDAMNÉ à 6 MOIS de PRISON avec SURSIS, INTERVIEWÉ par Eric Verhaeghe

Aujourd'hui, j'ai interviewé Denis Agret, qui est probablement le premier résistant, avec Vincent Pavant, à subir de plein fouet une sanction dure prononcée par le régime en place pour faire taire les voix discordantes. Ceci n'exclut pas que d'autres suivront, mais Denis Agret inaugure une triste série. Quelles que soient les divergences d'opinion, toute la résistance doit aujourd'hui faire barrage à ces forgeries judiciaires qui visent à intimider et à dominer l'opinion publique.

Denis Agret, médecin non-vacciné, évoque sa situation et nous parle du principe de précaution appliqué à la médecine. Il nous paraissait indispensable de lui donner la parole quelques jours après sa condamnation à six mois de prison avec sursis et à trois ans d’interdiction d’exercer en tant que médecin.

Cette sanction très lourde prise au regard d’un motif anecdotique exprime toute la volonté propre au pouvoir de faire taire la résistance. Cette volonté est d’autant plus forte que la confiance du Français ordinaire dans la parole publique s’érode.

Face à ces mesures d’intimidation, nous n’avons pas d’autre choix, d’autre solution, que de nous unir contre l’adversité, et quelles que soient nos divergences à long terme.

(Source)
AveMaria44
QUI sanctionne et POURQUOI ?
Claudius Cartapus
C'est une sanction pour un crime commis, probablement celui de ne pas partager les opinions du gouvernement... Au Vatican, c'est la même chose. C'est la collégialité avec le pape, à condition que tu dises comme le pape... les injections etc... 😱
Sainte Blandine
Scandale des médecins suspendus pour rien. Débilité du gouvernement qui doit savoir que le vaccin ne coupe pas la transmission.