Clicks378
fr.news

Interdiction de la messe à Saint-Pierre : Un cardinal tente de justifier la mesure

Le cardinal Gambetti, archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, a justifié l'interdiction de la messe à Saint-Pierre en déclarant sur VaticanNews.va (22 juin) que les prêtres devraient concélébrer entre 7 et 9 heures les eucharisties programmées - un appel qu'ils ont jusqu'à présent ignoré.

Gambetti dit à juste titre que les services liturgiques ne sont pas des fonctions privées mais en conclut à tort qu'il est "plus qu'approprié pour les prêtres de concélébrer." C'est le contraire qui se produit, car la concélébration transforme les prêtres en surnuméraires passifs et superflus.

Le cardinal confesse qu'il préfère la "célébration communautaire caractérisée par la présence et la participation active des fidèles" - qui, dans le nouveau rite, est mesurée en fonction d'un activisme mondain.

Les eucharisties individuelles pour des groupes de pèlerins qui ne parlent pas italien ou pour des célébrations de l'ancien rite romain peuvent être admises à titre "exceptionnel", concède Gambetti.

Les demandes de célébrations individuelles ne peuvent être examinées qu'au cas par cas. L'affirmation de Gambetti selon laquelle, pour la célébration du rite romain, "tout doit être fait pour répondre au désir des fidèles et des prêtres, comme le prévoit Summorum Pontificum" semble hypocrite, alors que François est sur le point de se débarrasser du motu proprio.

Image: Mauro Gambetti, © wikicommons, CC BY-SA, #newsSrvhwxguzm