Clicks1.8K
fr.news
4

Archevêque : Une grande partie de ce qui s'est passé après Vatican II n'était pas légitime

Le nonce retraité Thomas Gullickson a remis en question "la légitimité de beaucoup de choses qui se sont passées au cours des années depuis Vatican II".

Écrivant sur UtAdMereamur.blogspot.com (8 juin), Gullickson utilise le mot "iconoclasme",

"La rénovation/desctruction post-conciliaire qui a dépouillé nombre de nos églises d'images et de décorations, qui a brûlé des livres et des vêtements, n'était rien d'autre que le recours à des tactiques attribuables à l'ancienne erreur de l'iconoclasme", analyse-t-il.

L'iconoclasme est à l'origine la destruction des icônes et des images ou monuments religieux dans l'Empire byzantin de 726 à 842. Le terme s'applique également à la Réforme protestante.

Image: Thomas Gullickson, #newsSqivxcpqlo

annemome
quand je vois les trésors vestimentaires qui dorment dans les tiroirs des sacristies... heureusement que quelques (trop rares) prêtres les font revivre !
Aube de la Force
Et le Trésor de la Sainte Messe qu'en ont-ils fait ? Une braderie générale au profit de personne et au détriment des âmes.
Léon XIV
Le concile Vatican II n'est que la conséquence d'un schisme, ni plus, ni moins. Le clergé a rejeté le successeur de Saint Pierre que Dieu leur avait désigné en la personne de Clément XV.
AveMaria44
Mais ce qui s'est passé lors de l'assemblée non plus.