Clicks4
jili22

Sentiments de Saint François-Xavier, sur la mortification, l'abnégation, et la ferveur dans le chemin de la perfection- http://le-petit-sacristain.blogspot.com/

mardi 3 décembre 2019

Sentiments de Saint François-Xavier, sur la mortification, l'abnégation, et la ferveur dans le chemin de la perfection

Quelque chose que vous fassiez, et en quelqu'état que vous soyez, travaillez de toutes vos forces à vous vaincre toujours vous-même. Domptez vos passions ; embrassez ce que vos sens abhorreront le plus, réprimez surtout le désir naturel de la gloire, et ne vous pardonnez rien là-dessus jusqu'à ce qu'ayant arraché de votre cœur les racines mêmes de l'orgueil, non seulement vous souffriez volontiers qu'on vous rabaisse au-dessous de tout le monde, mais encore que vous ayez de la joie qu'on vous méprise. Car tenez pour assure que sans cette mortification vous ne pouvez ni plaire à Dieu, ni croître en vertu, ni servir utilement le prochain, ni persévérer dans la Compagnie de Jésus. (Lib. 5. Ep. 5. nov.)

Si vous cherchez Dieu en vérité, et que vous marchiez généreusement dans les voies qui nous conduisent à lui, la joie spirituelle que vous goûterez en son service vous adoucira tout ce que l'abnégation de soi-même peut avoir de difficile et de fâcheux. Mon Dieu, que les hommes sont grossiers de ne pas comprendre qu'en résistant faiblement aux attaques du démon, ils se privent des plus purs plaisirs de la vie ! (Lib. 5. Ep. 5)

N'oubliez pas, je vous prie, votre avancement spirituel ; car vous savez bien qu'on recule dans le chemin de la vertu, quand on n'y avance pas. (Lib. 4. Ep. 5)

Sur toutes choses, ayez en vue votre propre perfection, et acquittez-vous fidèlement de ce que vous devez à Dieu et à votre conscience ; car vous deviendrez par là capable de rendre service au prochain, et de faire beaucoup de fruit dans les âmes. (Lib. 4. Epi. 4. nov.)

Ceux qui connaissent leurs infirmités spirituelles, et qui ont soin d'y remédier, sont tous propres à guérir celles des autres. (Lib. 4. Epi. 3)

Le manquement de ferveur est cause que Dieu nous communique moins de ses grâces, et qu'il découvre moins de sa lumière éternelle aux autres par nous ; cela n'arriverait pas si nous étions tels que nous devions être scion l'esprit de noue vocation. (Lib. 4. Ep. 3)

Comme une longue habitude dans le vice corrompt et pervertit la nature, le relâchement et la tiédeur dans les exercices de piété étouffent et détruisent peu à peu en nous la vie intérieure. (Lib. 3. Ep. 5)

Souvenez-vous à toute heure de ce que dit notre divin Maître : Que sert à un homme de gagner tout l'Univers, s'il souffre quelque préjudice en son âme ? Et prenez bien garde de vous préférer à ceux qui commencent, parce que vous êtes anciens dans la Religion. Que j'aurais de joie, si les plus anciens de la Compagnie rentraient en eux-mêmes, et considéraient devant Dieu le peu de progrès qu'ils ont fait depuis tant d'années, ou plutôt tout le temps qu'ils ont perdu, non seulement en s'arrêtant, mais reculant dans le chemin de la vertu ! car en matière de perfection, c'est reculer que de ne pas avancer. Ceux qui prennent ces pensées ont honte de leur lâcheté, et se sentent animés intérieurement à réparer toutes leurs négligences par une nouvelle ferveur qui édifie tout le monde. (Lib. 3 , Ep. 5)

PRIÈRE

Saint François Xavier, dont la Vie a été une mortification continuelle, dont le zèle semblait plus vaste que l'univers, vous qui ne respiriez que le salut des âmes ; et en un mot, fidèle imitateur de Jésus crucifié, obtenez-moi la grâce d'aimer la Croix comme le plus bel ornement de la vie chrétienne, et qu'embrasé du zèle de ma perfection, je mortifie si bien mes passions qu'elles ne mettent point obstacle à mon salut.

Reportez-vous à Litanies de Saint François-Xavier et Prière de Saint François Xavier, pour la conversion des infidèles.

le-petit-sacristain.blogspot.com