Clicks945
fr.news

Le cardinal Müller bénit une statue de la Vierge sauvée par un musulman

"L'Église n'est pas une organisation sociale et politique", a déclaré le cardinal Gerhard Ludwig Müller lors d'une messe le 3 octobre à Covignano, Rimini (RiminiDuePuntoZero.it, 4 octobre).

Après la messe, il s'est adressé aux personnes présentes pour commenter l'obsession de François de placer les communautés religieuses sous l'autorité de commissaires : "Je n'aime pas le mot "commissionnement", il était utilisé à l'époque de l'Union soviétique", a déclaré Müller, ajoutant "je n'aime pas non plus que certains décrets soient basés sur des "ouï-dire"."

Pointant implicitement l'autoritarisme de François du doigt, M. Müller a déclaré que l'autorité de l'Eglise est pastorale et que les décrets [de François] devraient être basés sur une réflexion approfondie et sur un véritable échange avec les personnes concernées.

A titre d'exemple, il a utilisé le cardinal Bellarmin que Clément VIII avait appelé comme consultant théologique. Bellarmin lui a répondu : "Vous, Saint-Père, n'êtes pas un expert en ces choses, vous n'êtes pas un théologien. Avant de décider, vous devez nous écouter et réfléchir longuement, peut-être convoquer un concile."

Müller a critiqué les déclarations non liées à la foi de François, qui font de lui davantage une "figure médiatique" qu'un guide vers le Christ.

Plus tard, Müller et son secrétaire, Monseigneur Slawomir Sledziewski, ont déjeuné sur la plage. Müller, vêtu d'une robe d'ecclésiastique à demi-manteau, a enlevé ses chaussures et ses chaussettes et s'est assis pieds nus sur la plage.

Il a mangé du poisson et béni une statue en plâtre blanc de la Vierge, qu'un ouvrier musulman a trouvée dans les ordures et restaurée.

Image: Riminiduepuntozero.it, #newsWprekmknxm