Clicks784
fr.news
5

Coronavirus : Les catholiques du Novus Ordo ont disparu

Dimanche après dimanche, François ne parle à l'Angélus qu'à une petite foule sur la place Saint-Pierre (photo du 9 août).

Un vide encore plus grand qu'avant le coronavirus est visible dans la plupart des eucharisties occidentales du Novus Ordo. L'évêque de Providence Thomas Tobin, USA, a observé qu'après les mesures contre le coronavirus, "la discipline de la participation à la messe du dimanche a disparu" (Twitter, 9 août).

Il pense qu'il faut inviter les gens à revenir à la messe en "faisant preuve de créativité" et en soulignant l'importance de la "communauté chrétienne", de la "Parole de Dieu" et de la "Sainte Eucharistie" - dans cet ordre.

Les raisons peu convaincantes de Tobin ne ramèneront pas les gens à la messe, car elles ont déjà sapé la fréquentation de la messe avant l'apparition du coronavirus. Le sacrifice du Christ et sa présence réelle sont la vraie raison d'assister à la Messe. Pas de surprise, le rite romain originel - où cela est encore clair - n'a pas souffert du coronavirus.

#newsGpdlvajzgx

annemome
c'est affreux, j'ai honte de le dire, mais je ne vais plus à la messe. Hors de question que je me bousille les mains -féjà bien abîmée par le boulot-, hors de question que je me pourrisse les poumons à respirer dans mon masque, et ça me fait tellement souffrir de voir Notre-Seigneur, là , tout près, sans pouvoir le recevoir car la communion sur la langue est interdite... Je souffre comme …More
c'est affreux, j'ai honte de le dire, mais je ne vais plus à la messe. Hors de question que je me bousille les mains -féjà bien abîmée par le boulot-, hors de question que je me pourrisse les poumons à respirer dans mon masque, et ça me fait tellement souffrir de voir Notre-Seigneur, là , tout près, sans pouvoir le recevoir car la communion sur la langue est interdite... Je souffre comme beaucoup de catho sans doute.
Spirigold
Désolé, @annemome, ça fait 30 ans que je ne vais plus chez les modernistes, et je ne vois aucune mesure coercitive chez les traditionalistes, aucun masque à l'horizon, mais pas plus de femmes couvertes, malheureusement. Ceci dit, j'ai subit une paresse monstrueuse durant le confinement, donc nous sommes tous éprouvés dans nos pratiques rituelles, soyons unis dans nos efforts, de garder le …More
Désolé, @annemome, ça fait 30 ans que je ne vais plus chez les modernistes, et je ne vois aucune mesure coercitive chez les traditionalistes, aucun masque à l'horizon, mais pas plus de femmes couvertes, malheureusement. Ceci dit, j'ai subit une paresse monstrueuse durant le confinement, donc nous sommes tous éprouvés dans nos pratiques rituelles, soyons unis dans nos efforts, de garder le Christ dans nos vies, en attendant les persécutions effroyables qui nous attendent, quand l'église aura mis au pied du mur les hérétiques, et les ennemis de tous poils, aucun doute, que la sauvagerie révolutionnaire lèvera le masque, et montrera les fusils.
Etienne bis
Sans compter l'usage obligatoire du désinfectant hydro-alcoolique.
Alors qu'on ne se donne plus la main, cette obligation-là est ridicule. Lourdement ridicule.
Aube de la Force
Pas besoin d'avoir recours à des fidèles pour surveiller le maigre flux de passants plus ou moins "motivés". Souvenez-vous :Communion dans la main obligatoire, crainte du visage de l'autre et pourtant il n'y a pas si longtemps, ces mauvais joueurs poussaient les fidèles à interrompre une fois de plus le rituel de la Messe, pour se réchauffer la main auprès de leur voisin de chaise. C'était …More
Pas besoin d'avoir recours à des fidèles pour surveiller le maigre flux de passants plus ou moins "motivés". Souvenez-vous :Communion dans la main obligatoire, crainte du visage de l'autre et pourtant il n'y a pas si longtemps, ces mauvais joueurs poussaient les fidèles à interrompre une fois de plus le rituel de la Messe, pour se réchauffer la main auprès de leur voisin de chaise. C'était tellement urgent qu'à l'Agnus Dei, ils coupaient la liturgie. Il n'en reste rien de leurs singeries, parties avec l'eau bénite et les Catholiques.
Djadjedje
Au moins la distanciation sociale est-elle respectée...