03:37
Montfort.
679
Fox News DÉNONCE les CHIFFRES INCROYABLES de MYOCARDITES chez les ENFANTS après le "VACCIN" COVID-19 Les chiffres sont extrêmement inquiétants. Bien qu’ils soient connus sur internet, ils arrivent au …More
Fox News DÉNONCE les CHIFFRES INCROYABLES de MYOCARDITES chez les ENFANTS après le "VACCIN" COVID-19

Les chiffres sont extrêmement inquiétants. Bien qu’ils soient connus sur internet, ils arrivent au compte-goutte sur les médias mainstreams. Mais l’ampleur des effets secondaires est telle, qu’il est impossible de cacher cette réalité. Ainsi, sur la chaîne d’information la plus regardée des États-Unis, Fox News, l’animateur Tucker Carlson relate (voir vidéo ci-dessous) une étude de The Lancet. Les chiffres font froid dans le dos.

Selon la revue scientifique, 26 % des jeunes de 12 à 29 ans qui ont souffert de myocardite (un dommage au niveau du cœur) après la vaccination covid-19 avaient encore besoin d’un traitement médicamenteux tous les jours. Et 90 jours après cette myocardite, 20% ont des problèmes dans les activités de tous les jours, 30 % souffrent de douleurs. Tucker Carlson se pose la question : « Comment vont-ils arriver à l’âge de 60 ans ? » Loin d’ignorer cette problématique majeure, l’hôpital presbytérien de New York avertit les enfants dans un spot publicitaire surréaliste qui tente de faire passer la myocardite pour un phénomène normal. Présent sur le plateau, le Dr Mady Makary, professeur à John-Hopkins, avait alerté depuis des mois le CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) de ces risques :

« Ils ont minimisé le taux de complication et surévalué le nombre d’hospitalisations covid chez les jeunes… la tragédie est que nous aurions pu éviter à ces enfants ces myocardites. Ils ont joué avec le feu et savaient ce à quoi ils faisaient face. »

En Europe, la vaccination des 12 à 17 ans a été autorisée à partir du 15 juin 2021 et depuis le 22 décembre 2021 pour les 5 à 11 ans. La base de données Euromomo fait apparaître une surmortalité des 0-14 ans (toutes causes confondues). On peut constater un pic à partir du 15 juin 2021 et un autre six mois plus tard (ce qui correspondrait à la date de la dose de rappel).

(Source)