Clicks9
jili22

Valeur du Saint Sacrifice en faveur des âmes du Purgatoire (http://le-petit-sacristain.blogspot.com/)

Valeur du Saint Sacrifice en faveur des âmes du Purgatoire

Posted: 28 Nov 2019 08:00 PM PST

Extrait de « Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire » par le P. G. Rossignoli, de la Compagnie de Jésus :

Offrez le sacrifice de la sainteté et espérez au Seigneur. (Ps. IV, 6)

Quoique nous ayons plusieurs fois traité ce sujet, nous ne craignons pas d'y revenir, parce qu'il est inépuisable et qu'aucun ne mérite plus notre attention.

Dans le monastère de Clairvaux, gouverné par saint Bernard, vivait un religieux peu observateur de la règle, peu attaché à sa solitude et ayant beaucoup de goût pour en sortir. Il n'y a point à s'étonner que dans un grand nombre de pièces d'or il s'en rencontre une qui n'ait pas le même éclat. Ce religieux mourut. On faisait la cérémonie des obsèques avec toute la solennité accoutumée, et la communauté se tenait autour de la bière chantant les psaumes et les prières, lorsque l'un des moines, vieillard d'une sainteté peu commune, crut voir une troupe de démons qui se réjouissaient et disaient : « Enfin nous y voilà ! de cette indigne vallée (allusion au nom de Clairvaux) nous n'avons encore pu tirer pour nous qu'une seule âme ; mais celle-là nous l'aurons ! »
La nuit suivante, le saint vieillard vit en songe le défunt, qui lui apparut sous les livrées de la douleur, le visage abattu, poussant de tristes soupirs. — « Vous avez eu connaissance hier, lui dit-il, de mon supplice et de la joie des esprits mauvais : voyez maintenant les tortures auxquelles je suis dévoué par la divine justice pour les fautes que je n'ai pas suffisamment expiées sur la terre. » Il le conduisit en esprit à un puits large, immense et profond : « Voici, ajouta-t-il, où les démons pleins de rage ont commission de me précipiter continuellement ; ils m'en retirent pour m'y jeter de nouveau, sans me laisser un instant de repos. » Le bon moine, à cette révélation, qu'il avait lieu de croire autre chose qu'un rêve, fut saisi de tristesse. De grand matin il courut instruire de tout saint Bernard, lequel, de son côté, avait eu une apparition semblable ; il en avait gémi une partie de la nuit, voyant bien que les fautes du défunt avaient dû être considérables, pour avoir mérité un tel châtiment.
Le saint abbé convoqua le chapitre et raconta ce que DIEU avait permis au pauvre religieux de faire connaitre touchant son état présent ; il s'en servit pour rappeler à tous de quelle importance il est de demeurer fidèle jusqu'au scrupule aux petites choses, et de se garder avec le plus grand soin des pièges dressés par le démon, principalement contre les serviteurs de DIEU qui vivent en communauté. Il termina en demandant des prières aussi ferventes que possible en faveur de cette âme infortunée, avec des jeûnes et des macérations, mais surtout avec l'oblation du divin sacrifice, afin que la colère céleste se laissât fléchir. On s'y mit le jour même, et plusieurs messes de Requiem furent dites.
Peu de jours après, la vision revint. Le vieillard fut visité par le défunt, cette fois-ci tout différent de ce qu'il avait été, resplendissant de lumière, livré à l'allégresse. Interrogé sur l'état où il se trouvait : « Très heureux, répondit-il, grâce à la bonté divine et à mes charitables confrères. » Interrogé de nouveau sur l'œuvre d'expiation qui lui avait profité davantage, au lieu de répondre, il prit le vieux moine par la main et le conduisit à l'église, où l'on célébrait en ce moment la sainte Messe. « Voici, dit-il, les armes qui ont le mieux opéré pour ma délivrance ; voici le prix de ma rançon ; c'est l'hostie salutaire qui efface les péchés du monde. À de telles armes, à un tel trésor, à une telle vertu, il n'est rien qui résiste, rien, sinon le cœur endurci qui s'est enfoncé dans l'abîme de sa perversion. » L'apparition fut annoncée à tous les religieux, qu'elle confirma merveilleusement dans la dévotion au saint sacrifice.

(V. Henri Grandgermain, Magn. spec. exemp., dist. lll, exemp. 16)