Clicks10
jili22

Méditation pour le Jour de l'Ascension de Notre-Seigneur

MÉDITATION POUR LE JOUR DE L’ASCENSION DE NOTRE-SEIGNEUR

Jésus ayant élevé ses mains et donné sa bénédiction à ses Disciples, fut élevé au ciel. (Luc, 14)


I. Considérez qu'à l'approche de ce jour tant désiré où le Fils de Dieu devait faire son entrée triomphante dans le Ciel, et prendre possession de son royaume, il apparut pour la dernière fois à ses Disciples sur le mont des Oliviers, près de Jérusalem ; et après leur avoir réitéré les assurances de la charité qu'il avait pour eux et pour toute son Église, il leva ses mains, et leur donna sa bénédiction.
Mettez-vous en esprit parmi cette sainte troupe, et vous prosternant humblement en terre, après avoir adoré ce divin Sauveur, suppliez-le de vous admettre à la participation de cette désirable bénédiction. Souvenez-vous que c'est en Jésus-Christ et par Jésus-Christ que le Père céleste a versé sur les Fidèles toutes sortes de bénédictions spirituelles et célestes, et qu'il continue de les verser encore tous les jours.

II. Considérez que Notre-Seigneur Jésus-Christ ayant dit le, dernier adieu à sa très sainte Mère et à tous ses chers Apôtres et Disciples, commença à s'élever au-dessus de la terre, et avec une majesté toute divine prit son essor vers le ciel, accompagné des Patriarches et autres saints personnages qu'il avait tirés des Limbes, et d'une infinité d'Anges et d'Esprits célestes.
Pensez quel fut le ravissement de la très sainte Vierge, voyant son divin Fils dans cet état de gloire et de majesté ; mais quels furent aussi les sentiments des Apôtres et des Disciples, à la vue des merveilles de ce triomphe ! Oh ! qu'ils avaient bien raison de dire que toutes les vaines pompes et apparences du monde n'étaient que néant et vanité, en comparaison des magnificences du Roi du ciel ! mais quelle consolation et quelle joie ne ressentirent-ils pas en leur cœur, voyant le divin Sauveur prendre possession de son royaume éternel ! quelles louanges et quelles acclamations firent-ils retentir sur cette sainte montagne !
Entrez dans les mêmes sentiments, et accompagnez Jésus en son triomphe, avec les plus saintes affections de remerciement et d'amour que son Saint-Esprit vous suggérera.

III. Considérez qu'au moment où les Apôtres et les Disciples, regardant toujours leur divin Maître qui montait au ciel, ne pouvaient se lasser de contempler un spectacle si ravissant, une nuée éclatante vint comme pour lui servir de char de triomphe, et ravir à leurs yeux cet aimable objet.
Adorez ce divin Sauveur dans cet état de triomphe : suivez-le avec les yeux de la foi jusqu'au trône de sa gloire, et suppliez-le de ne permettre jamais que la nuée de l'incrédulité ou de l'indévotion vous prive du bonheur de le connaître et de l'aimer, comme il veut être connu et aimé de vous.

PRATIQUES

Réjouissez-vous avec la Sainte Vierge et les Apôtres, de la gloire de votre divin Rédempteur.
Portez avec lui votre cœur et tous vos désirs vers le ciel.

(Méditation tirée de La Couronne de l'Année Chrétienne)

tiré du blog : le-petit-sacristain.blogspot.com