Gloria.tv And Coronavirus: Huge Amount Of Traffic, Standstill in Donations
Clicks825

Une cloche pour Ursli (Schellen–Ursli - 2015)

shazam
1
Guarda village de l'Engadine dans les Alpes suisses : La fin de l'été approche. Ursli donne un coup de main à ses parents qui travaillent dur à l'alpage. Une profonde amitié le lie à Seraina, qui …More
Guarda village de l'Engadine dans les Alpes suisses : La fin de l'été approche. Ursli donne un coup de main à ses parents qui travaillent dur à l'alpage. Une profonde amitié le lie à Seraina, qui tout comme lui passe l'été dans le chalet voisin.

Alors qu'ils amènent la récolte de l'été au village, une partie de celle-ci est perdue et contraint la famille de Ursli à s'endetter auprès du riche épicier du village. Devant céder Zila son chevreau à Roman, le fils du riche propriétaire du magasin, Ursli voit son petit monde s'effondrer.

Mais quand en plus on veut lui donner la plus petite clochette pour le défilé de la Chalandamarz, Ursli s'engage dans une aventure téméraire pour récupérer en plein hiver la grosse cloche de vache accrochée dans son chalet.
shazam
La ‘critique’ ci-dessous de ce film, vient d’un site nommé : Quels films pour nos enfants ? (l’adresse du site est en bas), et qui a la particularité de dire le contenu des messages des films cités sur leur site, plutôt que de nous faire part des critiques de ‘ce que pense untel’.

Une Suisse historique

On nous montre le dur quotidien d’une famille avant 1900 dans les montagnes des Grisons.
More
La ‘critique’ ci-dessous de ce film, vient d’un site nommé : Quels films pour nos enfants ? (l’adresse du site est en bas), et qui a la particularité de dire le contenu des messages des films cités sur leur site, plutôt que de nous faire part des critiques de ‘ce que pense untel’.

Une Suisse historique

On nous montre le dur quotidien d’une famille avant 1900 dans les montagnes des Grisons.
Début du siècle en montagne. On voit les membres de la famille qui dorment tous dans le même lit. Manger de la soupe.
Paysannerie. On nous montre comment se fabrique le fromage ou le pain, comment se passe la coupe des arbres. Être dépendant de l’environnement, avec l’hiver qui arrive la famille doit descendre de l’alpage (désalpe).
Folklore Suisse. La Chalandamarz est une coutume d’un des endroits des Grisons pour fêter la fin de l’hiver (sonner les cloches pour envoyer au diable les esprits du froid).

Entraide

On nous montre des personnes dans le besoin qui peuvent recevoir de l’aide de leurs voisins. Le curé tente aussi de les aider. Recevoir du soutien de personnes qui n’ont eux même pas beaucoup de biens.
Égoïsme. On critique ceux qui ne pensent qu’à eux.

Soutien de l’enfant

Une famille doit pouvoir compter sur ses enfants. On le voit garder les chèvres, chercher l’eau, nourrir les bêtes.
Don de soi. Ursli est prêt à vendre ses jouets, la précieuse orange qu’il a reçue à Noël pour qu’il puisse obtenir du fourrage pour le bétail.
Sacrifice de soi.

Importance du travail

On nous montre comme les parents peuvent travailler pour assurer la subsistance.
Travail d’enfant. On voit un enfant être seul en montagne.
Responsabilité. En grandissant, on obtient des responsabilités. Il faut grandir avant d’avoir sa propre chèvre.

Assiduité

Persévérance. On nous montre des personnes qui travaillent beaucoup, qui ont le cœur à l’ouvrage (à l’époque c’était surtout une question de survie).
Courage. Oser se positionner face à un loup. L’histoire du père qui a reçu une belle cloche lorsqu’il a aidé des personnes en danger. Un enfant qui ose affronter la montagne pour parvenir à ses fins.

Autour de l’argent

Un film qui traite de la pauvreté, des problèmes d’argent.
Danger des dettes. Les personnes endettées risquent d’être exploitées par les personnes qui ont prêté l’argent.
Pouvoir de l’argent. Une personne qui a de l’argent a le pouvoir. Le commerçant est celui qui gère l’argent, il est maire du village, c’est le mieux nourri et celui qui en plus se pose au-dessus des lois. Préserver l’enfant des soucis d’argent. Ce n’est pas une histoire d’enfant, Ursli ne devait pas se sentir concerné par les problèmes financiers de ses parents. Soucis financiers.

Critique de l’avarice

Critique de ceux qui veulent toujours plus d’argent.
Entreprise voleuse. On nous montre un vilain profiteur, un marchand qui arrive à s’enrichir sur le dos des pauvres gens.
Cupidité.

Noël de pauvre

On voit la famille qui n’a même pas de sucre, l’enfant est heureux de recevoir une écharpe en cadeau, ou une orange (tient ce n’est pas un mythe). On voit aussi l’enfant qui n’a rien offrir comme cadeaux à ses parents.

Famille unie

On nous montre la solidarité dans la famille. C’est peut-être dû à l’époque, mais on nous montre une relation parentale sans grande affectivité.
Être fier de son enfant. Ursli est un gentil garçon qui pense à bien faire, il se sacrifie souvent pour le bien de sa famille.

École

On voit bien la différence entre les deux enfants, Ursli doit travailler pour aider sa famille, il ne va pas à l’école, ne connaît pas de mots compliqués, et ne sait pas compter. Seraina va plus à l’école et sait plus de choses.

Injustice

Ursli va vivre des moments d’injustice, on lui prend sa chèvre, on lui prend la cloche qui lui était destinée. Ce sentiment d’injustice génère chez lui un besoin de se sentir revalorisé.

Estime de soi

Sentiment de malaise, souffrance quand on a l’impression de n’être pas bien considéré, vouloir pouvoir se revaloriser un peu.
Revalorisation.

Jalousie

On voit un jeune garçon se montrer envieux et faire en sorte d’obtenir ce qui devait appartenir à un camarade. Il ne sera pas apprécié, montré de manière négative.

Critique du vol

On peut parfois prendre des choses en se donnant des excuses. On peut s’imaginer avoir la conscience tranquille en s’emparant de quelque chose (comme de reprendre la chevrette à Roman), mais cela génère forcément des problèmes. On peut se donner des excuses quand on trouve quelque chose qui appartient à quelqu’un, mais c’est quand même du vol.

Apprécier des animaux

Ursli a de bons liens avec les animaux, autant sa petite chèvre, que le loup qu’il va même nourrir. Il ne faut pas maltraiter des animaux (critique de Roman qui n’apprécie pas les animaux, et se montre plutôt violent avec eux, il ne s’en occupe pas bien).

Nature

Belle nature, sans béton. On nous montre des animaux, y compris un loup que Ursli prend la peine d’approcher.
Saisons. On voit comme on est tributaire des saisons.

Danger du secret

On voit un adulte demander à un enfant de garder un secret, de ne pas parler de quelque chose qu’il a fait. On verra que l’enfant aura besoin de se libérer de ce secret, et le film fait plutôt en sorte qu’on le considère comme briseur de secret que comme enfant qui ne doit pas être dépositaire de ce type de chose.

Importance de la parole donnée

Quand on dit quelque chose, c’est important d’assumer (mais on voit que les gens ont des pressions qui sont parfois difficiles à vivre).

Religion

Un curé qui tente de faire comprendre au commerçant qu’il doit se montrer emphatique, faire le bien. On peut renvoyer la crainte d’aller en enfer quand on manque à sa parole. On cite souvent Dieu. On le loue on l’utilise, comme le pasteur qui fait en sorte que le marchand soit sanctionné dans l’église à un prêche, ou comme le marchand qui dit avoir imaginé que les fromages, qui lui tombaient littéralement du ciel, étaient l’œuvre de Dieu.
Croyance. On croit qu’une cloche peut protéger la famille, ou qu’elles peuvent chasser du démon. La culture païenne se mélange avec la religion chrétienne.
-
Le site : Quels films pour nos enfants ?
www.filmspourenfants.net
-
2 / 4 TV Magazine. - Le Figaro (« Le Figaro, un journal à grand tirage, donc très bien pour la cheminée » Michel Colucci dit Coluche)
3,4 / 5 CinéSéries
-
Photos :
- DVD
- 2 photos du film,
et 2 Photos du "Chalandamarz" :
- Le défilé de cloches joyeuses qui s'appelle « Chalandamarz » en Basse-Engadine.
- Cortège autour de la fontaine (Guarda, 1 mars 2017)