Des crises qui servent de prétexte pour un Nouvel Ordre Mondial

Dans un article publié sur son site Internet le 14 avril dernier, Jacques Attali détaille les graves crises qui guettent l’humanité dans les 5 prochaines années.
Le conseiller à l’Élysée en dénombre 7. Il pourrait y en avoir d’autres. Ces crises et problématiques sont toutes d’envergure internationale. Elles doivent servir de prétexte pour basculer vers un Nouvel Ordre Mondial que Jacques Attali appelle de ses vœux depuis longtemps. Le mentor de Macron est en effet le principal promoteur en France de ce projet mondialiste, avec selon lui Jérusalem capitale d’un monde unifié.

Voyons ensemble quelles sont ces crises énumérées par Jacques Attali :

1) Une crise climatique qui est pour lui une certitude. Selon Attali, des mesures à l’échelle mondiale devront être prises par les dirigeants politiques pour que la planète soit encore habitable dans 30 ans ! Ce qui est grotesque.

2) Une famine mondiale qui sera selon lui une catastrophe certaine.
Il faut donc s’attendre à une pénurie alimentaire en Occident telle que prédite dans une ancienne conférence en octobre 2011.

3) Une pénurie de matières premières. Cela rejoint en quelque sorte la crise n°2 et pourrait déclencher une inflation de ces matières premières, surtout si elles se font rares.

4) Une guerre avec la Russie. Cette guerre mondiale ne fait que commencer. Jacques Attali parle de démocraties (occidentales) en soutien à l’Ukraine et « pas seulement en livraisons d’armes ».
Le schéma est clair : membres de l’OTAN, les nations européennes vont trinquer, servir de chair à canon (à l’instar de l’Ukraine), dans cette guerre contre la Russie qu’elles sont en train de perdre, en plus d’être saignées économiquement.
Pour rappel, il était question, dans Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial, de cette 3ème guerre mondiale ayant pour préambule le 11 septembre 2001. Il en était aussi question dans Le complot contre Dieu en 2014 et également dans cet article : Vers une 3ème guerre mondiale occidentalo-eurasienne (octobre 2011). C’est exactement ce qui se produit sous nos yeux : une guerre entre une Europe sous tutelle américano-sioniste face à un bloc eurasien basé depuis Moscou, en vue d’une destruction de la zone euro. Destruction qui sera à la fois économique, sociale et démographique.

5) Une nouvelle pandémie. Pour Attali, aucun expert n’exclut qu’un nouveau variant (ou virus) vienne attaquer un jour massivement l’espèce humaine ou pire encore. Or jusqu’ici, cela n’a pas été le cas. Il n’y a pas eu de pandémie au sens propre du terme au regard du taux de létalité selon les chiffres officiels.
Et Jacques Attali ajoute : serons-nous capables de nous unir et de préserver la démocratie ? La démocratie dont il parle n’est que le paravent de la dictature talmudo-kabbaliste et sioniste. C’est ça qu’Attali veut préserver. C’est cette hégémonie-là.

6) Une crise financière mondiale. Attali parle de dettes insolvables et d’inflation.
Forcément, les dettes souveraines ne pourront être remboursées et l’inflation commence déjà à s’appliquer. De plus, ces crises ne seront jamais résolues. Un nouvel ordre devra donc voir le jour pour prétendre régler ce problème.

7) Une crise du système hospitalier ou éducatif français qui serait suivie d’une crise sociale et d’une crise financière proprement nationale. En gros, une possible guerre civile est à craindre en France.

D’autres crises sont aussi possibles, selon lui, dans les 5 prochaines années où notre niveau de vie et nos libertés individuelles seront menacées et où, selon Attali, il faudra bien choisir nos dirigeants, d’où l’illusion de la démocratie par le suffrage universel. Car ce n’est pas le peuple qui choisit ses dirigeants. Ce sont Attali et l’oligarchie financière qui les nomment, le reste n’étant que du théâtre et de la poudre aux yeux.
Cet article de Jacques Attali est certes apocalyptique. Mais ces annonces inquiétantes ne sont toutefois pas vraiment nouvelles car elles rejoignent ses anciennes prédictions.
C’est aussi et enfin l’occasion de faire remarquer que la plupart de ces crises -qui doivent servir de prétexte pour mettre en place un Nouvel Ordre Mondial- figurent dans Le complot contre Dieu (publié en décembre 2014). Il en est notamment question à la page 11 du chapitre « Introduction ».

Source