En retard d'une révolution, le cardinal Branmüller décrit fort bien le processus mais semble oublier celui qui a eut lieu au concile Vatican II quine serait pas lui-même une rupture de type moderniste....
gerard57 likes this.